Renouvellement des budgets d'encadrement et perfectionnement en santé et services sociaux

Renouvellement des budgets d'encadrement et perfectionnement en santé et services sociaux

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !

Confédération des syndicats nationaux (CSN) a lancé cette pétition adressée à Sonia LeBel et à

Recul sur l’encadrement et le perfectionnement en santé et services sociaux 
Le gouvernement fait fausse route! 
 
Le 30 mars dernier, le gouvernement Legault a décidé de ne pas renouveler des budgets dédiés au développement de la pratique professionnelle des techniciennes, techniciens et professionnel-les du réseau de la santé et des services sociaux et à l’encadrement professionnel du personnel en soins infirmiers et cardiorespiratoires nouvellement embauché. Le gouvernement coupe tout simplement ces investissements, sans proposer quelque alternative que ce soit. Cette décision intervient au pire moment en pleine pandémie.  
 
Ces budgets visent à améliorer la qualité des soins et des services offerts à la population en créant un climat de travail favorisant l’apprentissage et la mise à jour des connaissances, tout en contribuant à la rétention du personnel. Ces mesures sont déterminées localement dans les établissements afin d’être collées aux véritables besoins sur le terrain. 
 
Chez les techniciennes, techniciens et professionnel-les, les budgets consacrés au développement de la pratique professionnelle servent à favoriser notamment l’acquisition de compétences et d’expertise dans l’exercice de leur profession. En privant les réseaux depuis le 31 mars dernier des retombées positives de ce budget, le gouvernement envoie un bien mauvais message tout en faisant reposer sur les épaules du personnel la mise à jour de leurs connaissances et de leurs compétences. En effet, pour être à jour dans les bonnes pratiques, il faut avoir accès à des formations de qualité qui sont souvent très coûteuses. Faut-il rappeler que le développement professionnel et la formation continue sont des incontournables pour les techniciennes, techniciens et professionnel-les en santé et services sociaux? 
 
Dans les soins infirmiers et cardiorespiratoires, les sommes allouées servent à la mise en place de mesures ou de programmes favorisant, entre autres, l’intégration de la relève au sein des équipes en place. Avec la pandémie que nous vivons actuellement et les profondes transformations qui bouleversent nos milieux de travail, il est plus nécessaire que jamais de mettre en place toutes les conditions permettant aux personnes qui en sont à leurs premières années de pratique d’être en mesure de jouer leur rôle de façon optimale. 
 
La décision du gouvernement de mettre fin à ces budgets entraînera certainement des conséquences à moyen et à long terme. Ces conséquences toucheront directement les conditions dans lesquelles les salarié-es exercent leur profession et, en définitive, la qualité des services offerts à la population. 
 
 
C’est pourquoi nous demandons au gouvernement du Québec de renouveler immédiatement : 

  • Le budget annuel relatif au développement de la pratique professionnelle des techniciens et professionnels de la santé et des services sociaux 
  • Le budget annuel relatif à l’encadrement professionnel du personnel nouvellement embauché en soins infirmiers et cardiorespiratoires 

 

 

https://secteurpublic.quebec/

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !