Libérez ZACCHAEUS MUNGWE FORJINDAM

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Dans le cadre de l’opération Épervier (Lutte contre la corruption au Cameroun), l’ancien Directeur Général de l’agence d’implémentation C.N.I.C, M. Zacchaeus MUNGWÉ FORJINDAM est incarcéré pour le restant de sa vie sans preuves matérielles, depuis le 8 mai 2008 par, la Cour d’appel du Littoral.(Douala)

En effet, M. Zacchaeus Mungwé Forjindam est le seul ingénieur naval connu au Cameroun. Il a contribué à la création du CNIC et l’a dirigé pendant deux décennies.

Jusqu’à son limogeage en 2008, la gestion de M. Zacchaëus Forjindam affichait une performance de 40 milliards de FCFA en termes de chiffre d'affaires dans une économie atone. Elle a recruté de milliers de Camerounais venus de toutes les provinces ; et entrevoyait un avenir radieux grâce à un carnet de commandes plutôt bien rempli, et au lancement des travaux de construction du Yard Pétrolier de Limbé (YPL) sur la façade atlantique camerounaise.

Mais, Zacchaëus Mungwé Forjindam a été impacté par la véritable chasse aux sorcières que les prédateurs du régime livrent systématiquement contre « les meilleurs opérateurs économiques du pays ».

Animé par l'éthique et la conscience nationale, son refus de valider l'achat d'un navire est à l'origine des représailles de ces prédateurs infiltrés au sein de la haute administration camerounaise. Il paie donc, le prix d’avoir freiné les ambitions inavouées de ces adeptes de la concurrence déloyale qui, ont ainsi réussi à stopper l’essor de la construction navale au Cameroun.

L’opportunité de construire sa défense lui a été refusée par le Conseil d’administration du Chantier Naval et Industriel du Cameroun en juillet 2006 (de connivence avec le Commissaire aux Comptes), préférant le juger et le déclarer coupable sans l’entendre (jugement à huis clos alors qu’il était présent) et ce par une Collégialité composée de certaines personnes qui avaient un intérêt manifeste dans son éviction du C.N.I.C.

 Selon le journal camerounais Kalara

« Les rapports des cabinets d’audit ayant servi de base à la condamnation en 2010 de l’ancien directeur général du Chantier naval et industriel du Cameroun parlent de dépenses sans pièces justificatives alors que, d’après Zaccheus Forjindam, ces dernières étaient bel et bien disponibles au sein de l’entreprise. Bien plus, le Contrôle supérieur de l’État aurait crédité l’ancien patron du Chantier naval d’une bonne gestion. En effet dans un rapport adressé le 15 octobre 2007 à la présidence du Cameroun par le ministre alors en charge du contrôle supérieur de l’Etat (Consupe), M. Siegfried David Etame Massoma, ne laisse apparaître aucune trace de mauvaise gestion. Il conclut même à une « bonne santé financière du Cnic »

Excellence, M. Paul Barthélemy Biya’a Bi Mvondo Président de la République du Cameroun

Nous vous soumettons cette pétition pour, la libération de M. Zacchaeus MUNGWÉ FORJINDAM

 



A.B compte sur vous aujourd'hui

A.B NGALLE-LOTH a besoin de votre aide pour sa pétition “Son Excellence M. Paul Barthélemy Biya’a Bi Mvondo: Libérez ZACCHAEUS MUNGWE FORJINDAM”. Rejoignez A.B et 32 signataires.