Sauvons la Plaine ! Arrêtons CE projet de requalification de la place Jean-Jaurès à Marseille

Reasons for signing

See why other supporters are signing, why this petition is important to them, and share your reason for signing (this will mean a lot to the starter of the petition).

Thanks for adding your voice.

Oceane ROBERT
2 years ago
Respectez la Plaine

Thanks for adding your voice.

sophie ESPINEIRA
2 years ago
Les arbres sont d'une importance capitale pour sauver la biodiversité, c'est une usine de recyclage, il recycle notre pollution en bon air : c'est du respect qu'il faudrait leur montrer.

Thanks for adding your voice.

Geneviève MARZOUK
2 years ago
Je suis, bien évidemment, contre ce projet
,,

Thanks for adding your voice.

Louise LETT
2 years ago
ce projet est abusif, illogique et mensongé

Thanks for adding your voice.

ana maria del castillo
2 years ago
On touche pas les arbres!

Thanks for adding your voice.

abboudia SETTOUTI
2 years ago
C'est juste une logique.contre le bisness des SOLEAM and CO..quelle mafia ..@

Thanks for adding your voice.

patrick Sibille
2 years ago
soensibille@gmail.com

Thanks for adding your voice.

Albert PARDO
2 years ago
Je signe parce que la plaine est un quartier qui est deja au maximum de ses capacités d'attractivité,qu'il a obtenu grâce à l'implication de ses commerçants sédentaires ou pas et de ses associations diverses.ce quartier n'avait besoin que d'un entretien régulier et d'élus compétents à faire appliquer la réglementation.mais ça,à Marseille,on sait pas faire.

Thanks for adding your voice.

Annie SUBLET
2 years ago
Comme on dit communément, Marseille serait un village Potemkine qui cache des quartiers délaissés derrière ses réalisations grandioses. Et pourquoi demander aux habitants ce qu'ils veulent, pourquoi ne pas rénover à partir de l'existant : les décideurs décident un point c'est tout. Même problème dans ma modeste ville de Saint-Dizier, les réalisations grandioses en moins.

Thanks for adding your voice.

gérard MAYEN
2 years ago
Aveuglément, Marseille continue de sacrifier sa vie propre, ses habitants, sa force unique, pour se conformer au modèle aseptisé des villes interchangeables, abandonnées à la marchandisation sous contrôle généralisé.