CMB Arkea : Refusons la mort du mutualisme !

CMB Arkea : Refusons la mort du mutualisme !

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Claude DE LANGLE a lancé cette pétition adressée à Sociétaires et à

Chers amis, Chers sociétaires,

Ronan Le Moal, qui a démissionné en février 2020 de ses fonctions de Directeur Général du CMB Arkéa, a perçu 5 millions d’euros au titre de la cessation de son contrat de travail.

Ce parachute doré, réglé avec l’argent mutualiste, est contraire au code de gouvernance AFEP-MEDEF qui régit le gouvernement d'entreprises dans tous ses aspects.

On peut d'ores et déjà s'interroger sur les sommes que percevra le Président Jean-Pierre Denis, qui a annoncé son départ le 11 mai prochain au terme de l'assemblée générale du groupe.
Ces montants s’ajouteront aux sommes faramineuses, dont la légalité fait débat, déjà perçues par ces responsables.
"Arkéa: les dirigeants rémunérés en toute illégalité"
Article Médiapart

Nous sommes face à une dénonciation générale des actions et comportements des dirigeants du fleuron mutualiste, CMB Arkéa.
En effet, nous avons attiré votre attention par un article paru le 13 avril dernier dans le quotidien régional, Ouest France
"Où sont les valeurs du mutualisme ?"
Article Ouest France

Depuis, nombre de médias nationaux se sont emparés du sujet et mettent en lumière tout ou partie des dérives managériales, financières, éthiques de ces dirigeants.
"Le Crédit Mutuel Arkéa généreux avec son patron démissionnaire"
Article Le Monde

Le 11 mai 2021, l’Assemblée Générale doit avoir lieu pour acter le départ du Président et surtout la nomination en candidat unique de son successeur, sans autre forme de débat. Devant cette situation, prenons nos responsabilités et manifestons notre désaccord face au fait du prince. Il en va de l’avenir de notre région, de nos agriculteurs, de notre industrie agro-alimentaire, de nos entrepreneurs, de notre créativité et nombre de défis soulevés par l’avènement de nouveaux modèles.

Nous avons les moyens de stopper ces dérives avant qu’il ne soit trop tard par la force du nombre. Refusons le diktat en signant la pétition qui suit :

- Nous demandons le respect de la loi de 1947 sur le statut des coopératives qui légifèrent sur les conditions de rétribution de leurs directeurs et de leurs dirigeants.

- Nous demandons le respect du code de gouvernance AFEP-MEDEF dans le cadre des versements d'indemnités de départs quand ceux-ci sont de l'initiative des présidents ou directeurs généraux de sociétés dont les titres sont admis aux négociations sur un marché réglementé.

- Nous demandons à ce que soit respecté le modèle mutualiste par la concertation et le vote de l’ensemble des sociétaires du CMB Arkéa.

- Nous demandons une pluralité de choix, donc de candidats, pour le poste de président

Claude de Langle

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !