Ne touchez pas à notre journal la Liberté. La Liberté n'est pas à vendre.

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


 

 La Liberté n'est pas à vendre. Elle doit rester notre journal Communautaire. C'est la propriété de la Communauté Francophonie du Manitoba.
La société éditrice du journal la Liberté, Presse Ouest Limitée, ne sera pas vendue à des intérêts privés. Décision de l'Assemblée Générale du 18 novembre 1986. C'est ce que les franco-manitobains ont dit à la SFM. Ils voulaient que ce journal reste communautaire et dont ils auraient encore un droit de regard. Malgré la mise sur pied d'un comité de réflexion pour faire de nouvelles propositions de vente du journal, deux ans plus tard, en 1988, une fois de plus à l'Assemblée Générale de la SFM, les franco-manitobains ont encore dits NON!
L'histoire se répète et elle se répétera. À la prochaine AGO du mois d'octobre 2017, nous voulons voir, comme un seul homme, la jeunesse, les femmes et les hommes, francophones et francophiles du Manitoba, lecteurs et lectrices, se lever et dire, comme en 1986, NON À LA VENTE DU JOURNAL LA LIBERTÉ, à des personnes qui ont des agendas cachés.L'indépendance éditoriale du journal passe par une liberté loin des chapelles politiques et financières. Et c'est ce qu'est la Liberté depuis bientôt 30 ans. Depuis 1988, aucune ingérence n'a été faite dans la conduite éditoriale du journal par la SFM. C'est d'ailleurs un fait qui est tout à l'honneur des différents présidents qui se sont succédés à sa tête. Prendre le fait d'une supposée ingérence dans la politique éditoriale de la Liberté pour demander ou réclamer sa vente à un groupe d'intérêts privés ou toute autre personne qui a des envies de rachat du journal, est proprement malsain. La Liberté est un journal centenaire qui ne saurait échoir entre les mains d'une personne. Il appartient à toute la communauté francophone du Manitoba.

Crédit photo: Page Facebook officielle du journal La Liberté (La Liberté est dans les nuages...des mains d'aventuriers... qui sont loin des préoccupations de la Communauté Franco-manitobaine)



Sauvons notre journal la Liberté du Manitoba compte sur vous aujourd'hui

Sauvons notre journal la Liberté du Manitoba a besoin de votre aide pour sa pétition “Société de la francophonie du Manitoba: Ne touchez pas à mon journal la Liberté. La Liberté n'est pas à vendre.”. Rejoignez Sauvons notre journal la Liberté du Manitoba et 32 signataires.