Decision Maker Response

STIF’s response

Feb 6, 2017 — Bonjour,

Vous avez alertez l'attention de la SNCF et du STIF sur les conditions de fonctionnement de la ligne E du RER , notamment entre Tournan et Paris Haussmann-Saint Lazare.

Le STIF en a pris connaissance avec la plus grande attention et souhaite vous avez apportez de premiers éléments de réponse.

La ligne E est marquée par un vieillissement de ses infrastructures et de son matériel roulant. Elle fait d’ailleurs partie du vaste programme de rénovation et de renouvellement du matériel roulant lancé par le STIF en Ile-de-France, sous l’impulsion de Valérie Pécresse.

Faisant le constat que l’indicateur de ponctualité était en baisse depuis deux ans, le STIF a interpellé la SNCF sur ce sujet dès 2016, et a mis en place des mesures pour redresser la ponctualité, qui est à 92,6% en 2016.

Ainsi, les grandes opérations de régénération de voies sur la région de Paris Est ont débuté en 2016 et des opérations techniques de fiabilisation des matériels roulants ont été entreprises. Afin de ne pas fragiliser l’exploitation de la ligne du fait du retrait des matériels roulants en cours de maintenance, le STIF a financé le déploiement de nouveaux trains Franciliens en vue de renforcer le parc de la ligne E.

Par ailleurs, le STIF a fait le point avec la SNCF Transilien sur la trajectoire de progrès fixée à la ligne E pour 2017. Les objectifs fixés concernent :
- La consolidation de la fiabilité du parc afin d’éviter les sous-compositions (trains courts au lieu de trains longs particulièrement pénalisants en heure de pointe) ;
- La diffusion d’une information voyageurs fiable, réactive et cohérente, ce qui est un objectif majeur du STIF ;
- L’amélioration de la disponibilité des équipements en gare avec la régénération des escaliers mécaniques, ascenseurs et la télé-opération (remise en fonctionnement des escaliers roulants et ascenseurs à distance) sur 14 gares.

Concernant l’arrêt de trains de la ligne P plus directs en cas de situations perturbées, le STIF a demandé à la SNCF d’en étudier la faisabilité. La capacité à modifier la mission de ces trains dépend notamment de la capacité des trains, de la présence d’un quai (ces trains pouvant circuler en voie centrale dans certains cas) et de la hauteur des quais (les matériels de la ligne P et de la ligne E ne présentent pas nécessairement les mêmes caractéristiques notamment en termes de hauteur de plancher et donc d’adaptation à la hauteur de certains quais de la E).

Concernant le renouvellement du matériel roulant, lors de son Conseil d’administration de janvier dernier, le STIF a validé le financement des nouvelles rames RER Nouvelle Génération (NG) produites par le consortium Alstom-Bombardier pour renouveler les trains des lignes D et E du réseau francilien. Le montant du déploiement du nouveau matériel roulant sur la ligne E est d’environ 2 milliards d’euros.

Il convient de rappeler qu’afin d’améliorer durablement la desserte en transports en commun de l’Est de la région Ile-de-France, desservie notamment par les lignes E et P, le Conseil du STIF a adopté en juin dernier le Schéma directeur du Réseau Paris-Est qui doit permettre une offre améliorée, des lignes plus performantes et renforcées ainsi qu’une qualité de service améliorée sur le réseau et dans les gares.

Plusieurs mesures à court, moyen et long termes ont été proposées afin de tenir compte de l’augmentation de la fréquentation sur la ligne E. Ces mesures représenteraient un investissement de près de 2,1 milliards d’euros sur la période 2016-2030.

Enfin le STIF, qui a mis les usagers au cœur de son action, propose d’associer le Collectif d'usagers du RER E à la prochaine réunion de concertation que le STIF organisera avec les associations d'usagers de Paris Est. Nous pourrons à cette occasion faire un point plus approfondi sur les actions engagées et leur poursuite.

En vous assurant de l'écoute du STIF et de son engagement afin de prendre en compte vos attentes.