DE L'OMBRE POUR NOS ENFANTS ! DES ARBRES, PAS DU GOUDRON !

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Dans le cadre de travaux d’agrandissement et de rénovation du Groupe Scolaire du Palay à Pontiacq-Viellepinte, Mr Julien LACAZE, Maire de Lamayou et Président du SIVOS du Palay, s’entête à transformer notre école de campagne en caricature d’école urbaine en remplaçant les arbres par du bitume !

 Les arbres gênants les nouvelles constructions à l’arrière du bâtiment ont été arrachés et ne seront pas remplacés : 100 m2 d’ombrage aéré qui disparaissent !

 Il reste 3 arbres dans la cour de récréation qui offrent chaque année une surface un peu plus importante d’ombrage salutaire aux enfants lors des fortes chaleurs que nous subissons de plus en plus fréquemment. Ce n’est pas suffisant mais c’est déjà ça !

 Mais voilà que Mr le Président du SIVOS s’obstine dans sa démarche : il veut absolument les arracher pour bitumer intégralement la cour de notre école de campagne contre l’avis général des usagers (parents contribuables, enseignants et enfants).

 Mr le Président du SIVOS soutient que les enfants de l’école (plus de 50 enfants âgés de 2 à 6 ans et prés de 60 enfants entre 6 et 10 ans) disposent de tout l’ombrage nécessaire sous le préau clos mais non isolé d’une 100 aine de m2 que nous connaissons tous pour être glacial et non étanche l’hiver, fournaise l’été et caisse de résonnance toute l’année… !

 Je mets au défi quiconque et Mr le Président du SIVOS en premier de passer les 2 heures de la coupure méridienne avec nos enfants et le personnel de l’école dans ce four sans air alors qu’il fait 37° à l’ombre des arbres où l’on peut respirer.

 Je mets au défi quiconque de passer cette coupure méridienne, par 37° à l’ombre des arbres, dans ce même endroit, pleins de cris d’enfants qui résonnent où l’on cherche ne serait-ce qu’un tout petit espace vital et l’air qui va avec…, puisque cet endroit, au combien parfait aux yeux du Président du SIVOS, n’offre même pas 1m2 à chaque individu !!

 Nous avons été pendant ces derniers jours en alerte canicule, ce n’est pas un phénomène nouveau, bien au contraire, cela devient de plus en plus fréquent. Nous avons connu un épisode similaire au mois de Septembre 2016, et cela se produira encore…

 Nos enfants, au même titre que les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes souffrantes sont une population à haut risque lors des épisodes caniculaires.

 Mr le Président du SIVOS estime, quant à lui, que les épisodes de très fortes chaleurs ne surviennent que pendant les vacances scolaires estivales et que, par conséquent, il n’est pas justifié de s’inquiéter de l’ombrage et de la protection des conditions vitales de nos enfants « puisqu’ils ne sont pas à l’école » ….

Euh …sauf erreur de ma part, il y a bien classe en Septembre, et nos enfants sont en classe aujourd’hui et ce pour encore 2 semaines !!

 Où est le Président du SIVOS quand il fait 40° à l’ombre ? Dans un bureau climatisé ? Ou peut-être à l’ombre d’un grand arbre dans son jardin ?

 Le Président du SIVOS proteste et affirme que ce ne sont pas les parents qui vont décider à la place du SIVOS, mais…, rappelez-moi…Le Président du SIVOS est bien un élu local, au même titre que tout les membres de son bureau ?

 Alors…, qui finance les travaux ? Qui finance le bitume à la place des arbres ?... Mr LACAZE, Président du SIVOS ?

 Ah mais non… ce sont mais impôts et les vôtres bien sur !

 Alors, pourquoi ne pourrions-nous pas décider que des arbres valent mieux que du bitume et du béton pour protéger nos enfants de la chaleur ?

 Pourquoi devrions-nous céder aux envie de quelques élus de transformer une école de campagne en ghetto urbain, alors que nous avons tout ce dont nos enfants pourraient espérer en terme de qualité d’enseignement, parfois même mieux qu’une école urbaine ?

 Mr le Président du SIVOS, allez donc visiter les écoles de villes que vous aimez tant comparer à notre école de campagne, vous verrez qu’il y a des arbres car c’est plus que nécessaire aux bonnes conditions de vie et d’apprentissage de nos enfants !

 

MESDAMES ET MESSIEURS, PARENTS, GRAND-PARENTS, FAMILLES, VOISINS, CITOYENS,

 Il y a urgence, les premiers arbres ont été arrachés pendant les précédentes vacances estivales en l'absence de résistance et les derniers arbres présents subiront sans doute le même sort puisque nos enfants seront en vacances dans très peu de temps !

AIDEZ-NOUS A SAUVER LES QUELQUES ARBRES QUI RESTENT DANS L’ECOLE DE NOS ENFANTS ET , POURQUOI PAS , A CONTRAINDRE LE SIVOS DU PALAY A PLANTER D’AUTRES ARBRES POUR ACCROÎTRE LA SURFACE D’OMBRAGE POTENTIEL !

 

Menez les actions individuelles légales que vous jugerez utiles, et signez la pétition.

 

 



Marie-line Clouté compte sur vous aujourd'hui

Marie-line Clouté a besoin de votre aide pour sa pétition “SIVOS DU PALAY: DE L'OMBRE POUR NOS ENFANTS ! DES ARBRES, PAS DU GOUDRON”. Rejoignez Marie-line Clouté et 95 signataires.