Ensemble disons "Non" aux cirques avec animaux

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


"Monsieur le Maire,

C’est en tant que citoyen responsable et individu soucieux de la bonne image de ma ville que je m’adresse à vous aujourd’hui. Depuis quelques jours, un cirque s'est installé en ville et transportant avec lui des animaux (chameaux, bovidés, lions, chevaux,...).

Il a été mis en lumière depuis longtemps que, l’animal dans un cirque ne connaît que les barreaux de sa cage exiguë. Souvent les conditions d’hygiènes sont déplorables et les animaux présentent généralement des signes de stéréotypie, comportement compulsif synonyme de « folie » chez l’homme : lion qui fait des allers-retours toute la journée cloîtré dans sa cage, éléphant attaché à une chaîne de 50cm qui balance continuellement une patte sur l’autre… Les animaux sont confinés dans des cages minuscules ou attachés, exposés en permanence aux visiteurs avec le stress que cela engendre, sans parler des heures de transport qu’ils doivent endurer. Et ce, jusqu’à la fin de leur vie…De surcroît, lorsqu'ils présentent leur numéro, ils doivent affronter le public dans un environnement bruyant de hurlements, d’applaudissements et de flashs. Et c’est bien souvent lors des séances de domptage que l’enfer commence vraiment pour ces animaux qui doivent toujours apprendre et réaliser des numéros encore plus spectaculaires ! (Voici le témoignage d'un dresseur d'ours : http://www.cirques-de-france.fr/ce-quon-ne-vous-dit-pas) Les vidéos qui circulent sur internet filmées, entre autre, par les associations de protection animale (L.214) sont connues de tous et il n’est plus possible de cautionner cela.

De plus, la législation depuis peu reconnaît l’animal comme un être vivant doué de sensibilité dans le Code Civil (nouvel article 515-14) et il n’est plus à prouver que les cirques ne sont pas en mesure de respecter la loi. Le paradoxe réside notamment dans l’article L.214-1 qui prévoit que tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce.

S'ajoute à cela le fait que pouvoir contempler des animaux sauvages répéter des spectacles à un rythme effréné dans des situations contre nature, n’offre aux enfants et aux Tucquenois en général, qu’un spectacle de soumission et d’esclavage, qui n’est en rien favorable au respect de la vie animale et à l’éveil d’un regard protecteur de l’environnement. De même que plusieurs sondages montrent l'opposition grandissante du public face à la captivité forcée d'animaux sauvages dont certains sont inscrits à l'annexe I de la Convention de Washington, la multiplication des accidents ou encore des infractions allant de l'absence de certificat de capacité à l'absence d'autorisation d'ouverture, ont conduit les municipalités à exclure les cirques animaliers des centres-villes voire même à interdire leur installation.

Cette pétition a été lancée pour que la voix des habitants de Tucquegnieux soit entendue et que vous preniez les dispositions nécessaires pour que notre ville n’accueille plus aucun cirque avec des animaux. Vous nous permettrez ainsi de rejoindre la longue liste des villes de France qui vous ont précédé et montré leur engagement en faveur de la protection animale : Ajaccio, Bagnolet, Bessancourt, Chartres, Chassieu, Creil, Esbly, Fontenay-sous-Bois, Furiani, Gainneville, Hayange, Illkirch, Jœuf, La Ciotat...

Dans cette attente, je vous prie de recevoir, Monsieur le Maire, mes respectueuses salutations."



N compte sur vous aujourd'hui

N A a besoin de votre aide pour sa pétition “Simon Stachowiak: Ensemble disons "Non" aux cirques avec animaux”. Rejoignez N et 2 537 signataires.