Pour le retrait d'Alain Finkielkraut de France Culture

0 a signé. Allez jusqu'à 15 000 !

Clémentine VAGNE
Clémentine VAGNE a signé la pétition

Encore une fois, Alain Finkielkraut a franchi une nouvelle barrière. Le mercredi 13 novembre, sur l'émission "La Grande Confrontation" (LCI), Alain Finkielkraut a appelé les hommes à violer les femmes, tout en précisant qu'il violait la sienne tous les soirs sous couvert d'ironie. Plus loin, il a affirmé que la première victime de Roman Polanski n'était pas "impubère" et qu'elle avait un petit ami, sous-entendant qu'elle n'avait donc pas été victime de viol.

Il est très grave de porter des propos pareils à l'antenne devant des milliers d'auditeurs et d'auditrices. Ils banalisent le viol, mettent en danger la vie des femmes et constituent une véritable claque aux victimes de viol.

L'incitation au viol ou à l'agression sexuelle dans les médias est illégale. La loi prévoit cinq ans d'emprisonnement et 45 000 euros.

Au cours de cette émission, Alain Finkielkraut a également fait une nouvelle fois étalage de son racisme.

Il est donc temps d'exiger une bonne fois pour toute le retrait d'Alain Finkielkraut de nos ondes. Il est inacceptable qu'un individu qui s'est déjà illustré par le passé par ses nombreux propos racistes et sexistes, ait encore droit à son émission sur France Culture, station de radio publique de Radio France qui est financée à hauteur de 80% par la contribution à l'audiovisuel public. Nous avons donc notre mot à dire.

Radio France doit prendre conscience qu'exprimer des propos racistes et sexistes n'est pas de la liberté d'expression, mais un délit, même sous couvert "d'humour".