Si Macron veut nos voix, qu'il vienne les chercher

Si Macron veut nos voix, qu'il vienne les chercher

0 have signed. Let’s get to 200!
At 200 signatures, this petition is more likely to be featured in recommendations!
lucas surrel started this petition

Comme prévu depuis 5 ans, la prophétie médiatique Macron – Le Pen nous attend. Comme prévu depuis 5 ans, Emmanuel Macron a réussi à obtenir son duel avec Marine Le Pen.

Pour faire barrage, nous exigeons que le candidat-président renonce à ses pires mesures et nous exigeons qu'il vienne chercher nos voix. L'extrême-droite n'a jamais été si proche.

Comme prévu depuis 5 ans, les campagnes d’extrême-droite portées jusqu’au gouvernement par Gérald Darmanin, Jean-Michel Blanquer, Frédérique Vidal, Marlène Schiappa, ont parlé de toutes leurs forces aux français : là où le concept d’islamogauchisme n’était qu’un indicateur d’extrême-droite permettant de situer tout de suite les soutiens de Jean-Marie Le Pen il y a encore 10 ans, ce sont désormais tous les macronistes qui parlent la langue de l’ultra-droite. Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur, estime même que Marine Le Pen est « molle » et que La République en Marche est beaucoup plus ambitieuse contre les religions, (sauf catholique bien sûr) contre l’immigration, et contre le séparatisme (à comprendre « islam » dans leurs bouches).

Grace à ces années d’extrême-droite, où la droite nous explique qu’avec les Le Pen, ils n’ont pas le même maillot, mais la même passion ; (Slogan d’Eric Ciotti en 2021 : « la seule chose qui nous différencie du Front National, c’est notre capacité à gouverner ») ; grâce à cette démocratisation de leurs concepts, Emmanuel Macron s'est construit sa victoire par défaut.

Grace à ces années d’extrême-droite, le président-candidat Macron a choisi son adversaire et obligé tout le monde à ne parler qu’insécurité, migration et islam pendant toute la campagne et la pré-campagne. Ce duel, Emmanuel Macron en rêvait, car lui et ses soutiens savent très bien deux choses : plus l’abstention est grande, plus la victoire est facile pour eux. Et plus l’extrême-droite est haute, plus ils pourront appeler à faire barrage.

Après 5 ans de Macron président et 5 ans de Macron Ministre et secrétaire général de l’Elysée (oui, la loi El Khomri sur la destruction du code du travail, c’était déjà lui), on se demande quel barrage ce président-candidat pourrait donc faire face à un front national dont il reprend les concepts, les constats, et les arguments.

Mais, dans cette élection présidentielle, quelque chose s’est passé.

L’Union Populaire, forte de son Parlement de l’Union Populaire, composé d’artistes, de chercheurs, de responsables associatifs, d’économistes, d’écologistes pour le vivant ;

FORTE d’une campagne d’un an à travers toute la France et dans des lieux où aucun autre candidat n’est allé ;

FORTE d’un mouvement fédérateur qui a su parler aux indécis, aux déçus, et à ceux qui étaient frileux vis-à-vis des partis traditionnels ;

FORTE de 370 000 parrainages citoyens pour son candidat Jean Luc Mélenchon ;

FORTE de son programme de 694 mesures portant sur 50 thématiques, salué par 160 économistes, 800 universitaires, 20 ONG ;

FORTE de sa correspondance avec 70% des revendications des français et de 80% de correspondances avec la Convention Citoyenne sur le Climat ;

FORTE d’avoir réussi le pari de convaincre et d’être salué par la plupart des grandes organisations antiracistes, féministes, écologistes ;

FORTE d’avoir ouvert la porte à la mobilisation générale de chacun et chacune sans besoin d’étiquetage politique ;

FORTE d’un candidat qui n’a rien lâché malgré les attaques permanentes d’un camp politique n’ayant en jeu que la survie de ses vieux partis ;

FORTE de ses électeurs, de 22,2% des suffrages exprimés, de 7 605 495 électeurs, d’une progression de 0.5 à 1% par semaine dans les sondages et d’être arrivé à 0.8% du second tour.

S’il y avait 4% d’abstention de moins, le second tour de l’élection présidentielle aurait pu imposer un débat entre deux visions différentes de la société. Un débat, imposé à Emmanuel Macron, qui aurait changé de celui opposant l’extrême-marché et l’ultralibéralisme compatible avec les habitudes de l’extrême-droite, et l’extrême-droite elle-même.

Nous sommes passés à 0.8% d’avoir un duel au second tour, et non un duo.

Nous sommes passés à 0.8% d'emmener l'écologie, l'indépendance, les services publics, l'égalité, la justice, la santé et le renouveau politique au second tour.

Nous n’oublions pas et nous n’oublierons pas l’ensemble des concepts d’extrême-droite repris et utilisés durant ce quinquennat Macron. Nous n’oublierons pas la casse du service public, de l’éducation et de la santé en pleine crise sanitaire. Nous n’oublierons pas ce milliard d’euros d’économie sur l’hôpital public opéré par Mme Buzin, recevant la légion d’honneur par le gouvernement pendant qu’elle se voyait mise en examen pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « abstention de combattre un sinistre ». Nous n’oublierons rien.

Nous n’oublierons pas la politique menée envers les ultra-riches et la paupérisation des plus faibles.

Lorsqu’une poignée de milliardaires gagne 160 milliards d’euros pendant la crise COVID19, Macron décide de demander à l’ensemble des français de travailler jusqu’à après 65 ans pour un déficit prévu de 14 milliards d’euros. Rappelons-nous que ceci est un choix.

La République en Marche fait le choix d’appliquer la théorie du ruissellement, en prenant aux pauvres pour donner aux riches.

Emmanuel Macron, si vous voulez nos voix face à Marine Le Pen, vous n’aurez qu’à venir les chercher.

Comment ? En renonçant à vos mesures de violence sociale et d’appauvrissement.

En considérant que plus de 7 MILLIONS 600 MILLE français.e.s ont voté pour :

-        Bloquer et baisser les prix des produits de première nécessité : carburant, nourriture, énergie…

-        Augmenter le smic​ à 1400€ immédiatement à 1400 euros net par mois

-        rétablir la retraite à 60 ans à taux plein avec 40 annuités de cotisation

-        Reconstruire l'hôpital public en réouvrant des lits et en recrutant 100 000 soignants

-        faire la cantine bio et gratuite

-        sortir de l’élevage intensif, en finir avec la maltraitance animale et les pesticides, comme le glyphosate

-        passer à la 6e république

-        pour une véritable démocratie (RIC, révocation des élus) et des droits nouveaux dans la Constitution (droit de disposer de son corps, droit de mourir dans la dignité)

Donnant, donnant.

Le peuple sait que Marine Le Pen possède le même programme social que celui d’Emmanuel Macron. Nous ne donnerons pas une voix pour l’extrême-droite.

"Macron, c’est le programme économique de Le Pen, plus le mépris de classe. 

Le Pen, c’est le programme économique de Macron, plus le mépris de race."

NOUS APPELONS EMMANUEL MACRON A SORTIR DE L’IMPOSTURE DU BARRAGE A SON PROFIT,

ET A ACCEPTER DE DEVOIR CONVAINCRE LES GENS DE VOTER POUR LUI, PAR DES COMPROMIS. 

La technique de l’épouvantail à maintenant 20 ans. 2002, 2007, 2012, 2017, ...

2022 est l’année où nous disons CA SUFFIT !

Si vous voulez notre voix, venez les chercher.

Dites-leur à tous et toutes, et partagez le message :

S’ILS VEULENT NOS VOIX, QU’ILS VIENNENT LES CHERCHER !

Voici les mesures qui comptent :

9 français sur 10 : pour l’interdiction du glyphosate

9 français sur 10 : pour une retraite minimum au niveau du SMIC

7 français sur 10 : pour la retraite à 60 ans

8 français sur 10 : pour un Smic à 1400€net

6 français sur 10 : pour sortir nucléaire

6 français sur 10 : pour la 6ème République

8 français sur 10 : pour interdire de prélever chaque année plus de matière première que la Terre est capable de reconstituer en un an

7 français sur 10 : pour l’objectif de 100% d’énergie renouvelables en 2050 

9 français sur 10 : pour un plan national d’isolation des bâtiments pour lutter contre la précarité énergétique

9 français sur 10 : pour un plan de création de 300 000 emplois dans l’agriculture pour « règle verte » 

9 français sur 10 : pour un plan de 300 000 emplois dans le domaine de la Mer 

7 français sur 10 : pour un plan de relocalisation en France des produits essentiels à la vie quotidienne

(Selon Dentsu Consulting, Harris Interactive, Odoxa, Cluster 17, et IFOP)

Nous appelons Emmanuel Macron à renoncer à ses projets de déconstruction sociale, à renoncer à sa réforme des retraites, à renoncer à la mise en concurrence de l'école et de l'éducation de nos enfants, à renoncer au conditionnement du RSA à des activités d'intérêt général comme si la pauvreté était un délit, nous l'appelons à cesser la déconstruction du système de santé français et à stopper immédiatement sa politique économique consistant à faire travailler plus longtemps à moins cher les plus pauvres pour enrichir les ultra-riches.

A ce moment-là, peut-être que nous pourrons éviter le pire et empêcher l'élection potentielle de Marine Le Pen.

S’ILS VEULENT NOS VOIX, QU’ILS VIENNENT NOUS CONVAINCRE !

La prochaine étape sera les législatives. Les médias ne vont parler que de leurs poulains favoris, le duo Macron-Le Pen, car il leur garanti de l’audience, et l’assurance que ce système politique ne change jamais.

A nous de changer la donne.

Le dernier rapport du GIEC nous donne 3 ans pour agir avant qu’il ne soit définitivement trop tard face au changement climatique.

NOUS NE POUVONS ATTENDRE 5 ANS DE PLUS !

Le dimanche 10 avril 2022 ; et le dimanche 24 avril 2022 ; le peuple devra se mobiliser massivement pour la dernière ligne droite.

Votez pour vos intérêts et l'intérêt général, votez pour le programme l’Avenir en Commun et pour les alliances CONTRE Macron et Le Pen, POUR les intérêts de TOUS et TOUTES les Français.

Nous sommes des millions, nos voix doivent compter, un président est le président de tou.tes les françaises et français.

 

 

 

 

0 have signed. Let’s get to 200!
At 200 signatures, this petition is more likely to be featured in recommendations!