Halte aux ravages causés par les Témoins de Jéhovah sur les enfants et les familles.

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Cet appel concerne des familles en détresse, des grands parents privés de tout contact avec leurs petits-enfants. Des mères ou des pères sans nouvelles de leurs fils ou de leurs filles. Des couples séparés dont l’un des membres multiplie les actions juridiques pour priver leur ancien conjoint du droit de visite. En fait, des milliers de familles souffrent à cause d’un mouvement pseudo religieux : les Témoins de Jéhovah.

Cet appel est plus particulièrement signé de deux femmes privés de tout contact avec leurs filles et petits enfants embrigadés par les Témoins de Jéhovah.

On peut imaginer le drame que vivent ces mamans et ces papas qui voient leurs enfants briser, sans dialogue possible, les liens naturels qui les ont unis.

Certes, chacun a le droit de suivre son propre destin. Les choix religieux des enfants ne regardent pas les parents. Mais quel enfant en arriverait au nom de sa foi à tourner le dos à ses parents ? Aucune des grandes religions ou spiritualité ne prône une telle violence dans les rapports humains.

Imaginez alors le drame que vit une mère qui voit son enfant se couper de tout contact avec le monde, notre société, jugée impie et condamnée aux pires souffrances d’après eux, détenteurs de la seule vérité.

Imaginez aussi le drame d’une grand-mère qui n’a plus le droit de manifester sa tendresse, au mépris de la loi.

Légalement, il est impossible d’obliger un adulte à garder le contact avec sa famille. Vous vous retrouvez seule avec votre malheur. Mais quand l’emprise de cette pseudo religion affecte des mineurs, vos propres petits-enfants, il est temps d’agir.

Il y a en effet de quoi s’inquiéter.

Depuis quelques années, les plaintes contre les témoins de Jéhovah pour actes de pédophilie se multiplient dans le monde. 
En 2015 s’est ouvert en Australie un procès, après la révélation de plus de 1000 cas cachés par la Watch Tower socity qui dirige les témoins de jéhovah du monde entier et révélés par un ancien adepte.

http://jw-verite.org/actualite-des-temoins-de-jehovah/80-commission-royale-australie-college-central-temoins-de-jehovah-pedophilie.html

Dans plusieurs pays les témoins de jehovah ont été confrontés pour les mêmes faits, avec un autre exemple au Canada.

https://ici.radio-canada.ca/tele/enquete/2016-2017/episodes/369214/enquete-temoins-de-jehovah-pedophilie


Ce n’est déjà pas facile pour un enfant élevé “normalement” de faire connaître les abus dont il est victime. Pour ceux qui vivent au sein d’une famille soumis à une idéologie à caractère sectaire, c’est pratiquement impossible.

Les témoins de Jéhovah (TJ) ont leur propre tribunal, chargé de sanctionner les “péchés” de leurs adeptes. Quand des actes de pédophilie remontent jusqu’à eux, ils ne ressentent pas l’obligation d’en faire part à la justice commune. Ce qui est un délit.

Au nom d’un verset de la Bible, tiré abusivement de l’évangile de Matthieu, il faut au moins deux témoins pour constater un crime ou un délit. Dans le cas de la pédophilie, qui met en scène une victime et un agresseur, cette règle ne peut évidemment pas s’appliquer.

Pourtant, la pédophilie n’est que l’aboutissement le plus ignoble d’un système éducatif qui place les enfants, puis les adultes, sous une emprise totale.

L’idéologie de ce mouvement repose sur une liste impressionnante d’interdits qui régentent jusqu’à la vie la plus intime de leurs fidèles. Et qui commence dès le premier âge. 
Tout petit, les enfants vivent dans la crainte d’un Dieu cruel et jaloux qui leur annonce la fin du monde comme imminente (“Armaggedon”). Seuls les TJ seront épargnés, après un cataclysme qui détruira dans des souffrances atroces tout le reste de l’humanité. Avec détails et images suggestives (des dessins animés terrifiants leur sont dédiés et largement diffusés auprès des plus jeunes adeptes), les enfants vivent dans cette terreur et cette vision cauchemardesque de leur futur proche. Ils n’ont aucun avenir.

Il ne leur reste plus qu’à obéir, tête baissée, aux lois de Jéhovah. S’ils y rechignent, au nom d’un autre verset de la Bible qui évoque “le bâton de la discipline”, les parents ont le droit d’appliquer des châtiments corporels aux récalcitrants.

Tout le reste suit. Les enfants n’ont pas le droit de fréquenter des camarades non TJ. Ils ne fêtent pas leur anniversaires ni les événements joyeux comme Noël. La plupart des jouets leur sont interdits. Pas de télévision. Avec des programmes audiovisuels adaptés, le mouvement à caractère sectaire se charge de tout.

Tout bébés, Ils sont contraints d’assister aux trois réunions obligatoires de leurs parents dans la “Salle du royaume”. Et prière de ne pas bouger pendant les sermons! Ils doivent étudier chaque jour les innombrables brochures publiées par l’organisation. D’apprendre par coeur des listes de réponses toute faites. Faire du porte à porte humiliant pour “sauver” des âmes du cataclysme imminent.

En classe, s’ils doivent se comporter en élèves exemplaires, on leur apprend que faire de longues études ne sert à rien puisque Armaggedon est proche et que Jéhovah pourvoira alors à tous leurs besoins dans un monde purifié (“le paradis terrestre”). Ils ne pourront se marier qu’avec un autre TJ.

Les enfants sont les innocentes victimes de cette “éducation”. Ils souffrent de désocialisation et de troubles profonds du comportement qui se traduisent pas un tableau de symptômes pathologiques : angoisse, crise de panique, syndrome traumatique, conduite d’échec, mauvaise image de soi, perte de l’esprit critique, paranoïa, dépression, isolement.

Ils vivent en porte à faux vis à vis de la société, de notre système éducatif et du mode de vie de leurs petits camarades. Ce qu’on leur apprend à l’école est contredit par les enseignements qu’ils reçoivent à la maison. Ils ont, par exemple, une conception “créationniste” de l’humanité, en contradiction flagrante avec toutes les données de la science. Ils ne peuvent que rejeter avec dégoût les grands textes littéraires ou philosophiques qui évoquent ou dissertent sur des sentiments et des grandes idées comme la passion amoureuse, la laïcité, le féminisme ou la simple liberté de pensée. Tous jugés comme “sataniques”. Flaubert et Voltaire ne sont pas pour eux!

Le symbole de cette rupture se retrouve dans le refus des TJ de toute transfusion sanguine, appuyée sur une interprétation fantaisiste d’un autre verset de la bible. Les membres ont sur eux une carte indiquant “Pas de sang”. Cette interdiction s’applique également aux enfants. Son application est particulièrement surveillée dans les hôpitaux où les médecins sont harcelés pour qu’on la respecte. Qu’importe si la vie de l’enfant est en danger. Il sera mort en martyr et assuré d’échapper à Armaggedon. Ses parents le retrouveront très prochainement, après la fin du monde. Des parents, formatés eux aussi, qui souffrent des mêmes syndromes pathologique. Quand ils ouvrent les yeux, ils sont considérés comme les pires des parias et rejetés. Combien de TJ rejetés se sont suicidés ou jamais remis de leur ancienne dépendance!

Toute religion a ses croyances et ses règles. On doit les respecter. A condition qu’elles ne dérogent pas aux droits de l’homme, fondement de notre société, et aux règles visant à la protection de l’enfance. Or, ceux-ci sont bafoués par les témoins de Jéhovah qui ont remplacé l’enseignement par l’endoctrinement. Si nous ne réagissons, vis à vis des enfants comme des adultes, nous serions coupable de non assistance à personne en danger ou de non dénonciation d’abus de faiblesse, délits réprimés par le code pénal.

Ce que nous demandons : 
-Possibilité aux grands parents de voir leurs petits enfants dans un cadre qui échappe aux Témoins de Jéhovah et sans leur présence.

-Signalement systématique au Juge des affaires familiale de leur situation.

-En cas de divorce, strict respect des droits de visite au parent non témoin de Jéhovah.

-Mesures d’éloignement des TJ engagés dans une activité liée à 
l’éducation ou à l’enfance (enseignants, nurses, éducateurs…et).

-Une campagne d’information ciblée contre les TJ pour réaffirmer les droits des enfants, des hommes et des femmes dans une société laïque et démocratique.

pétition adressée à 
Serge Blisko Président de la Miviludes
miviludes@miviludes.pm.gouv.fr

Signée par Béatrice Bas-Mahé et Fathia Wycisk

http://www.net1901.org/association/ASSOCIATION-DES-EX-TEMOINS-DE-JEHOVAH-DE-FRANCE-ET-DES-VICTIMES,1793865.html

http://m.leplus.nouvelobs.com/contribution/1479135-ma-fille-a-rejoint-les-temoins-de-jehovah-elle-ne-me-parle-plus-ils-l-ont-endoctrinee.html



Association des ex témoins de Jéhovah de France et des victimes compte sur vous aujourd'hui

Association des ex témoins de Jéhovah de France et des victimes a besoin de votre aide pour sa pétition “Serge Blisko Président de la Miviludes: Halte aux ravages causés par les Témoins de Jéhovah sur les enfants et les familles.”. Rejoignez Association des ex témoins de Jéhovah de France et des victimes et 121 signataires.