sentence maximale pour les mères complices du meurtre de leur enfant

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Jugement plus répressif pour les mères témoins et dissimulatrices de la maltraitance de leur enfant

Cette pétition est soutenue par Madame Homayra SELLIER, Présidente de l’association Innocence en Danger

« L’amour d’une mère pour son enfant ne connaît ni Loi, ni pitié, ni limite. Il pourrait anéantir impitoyablement tout ce qui se trouve en travers de son chemin »

Pourtant, certaines femmes dérogent à la règle de l’amour pur et inconditionnel d’une mère envers son enfant :

-          Fiona, tout le monde se souvient de Cécile Bourgeon qui a menti face aux caméras à la France entière pour camoufler le décès de sa fille, assassinée par son compagnon…  Elle avait pourtant la possibilité de la confier à son père ou à la DASS si elle n’en voulait plus !

-          Tony, battu à mort par le compagnon de sa mère, son calvaire aura duré près de deux mois devant l’indifférence de sa mère qui n’aura rien tenté pour le sauver et qui n'a appelé les secours que lorsque l'enfant était dans le coma et qu'il ne ressentait plus les coups !

-          Kenzo, battu à mort par le compagnon de sa mère dans une chambre d’hôtel à Lunel sous le regard de sa mère 

-          Yanis, battu également à mort pour un pipi au lit par le compagnon de sa mère….

Sans oublier :

-  Nohlan, ce bébé âgé d'à peine deux ans qui a succombé lui aussi à ses blessures après avoir été admis en urgence au Centre Hospitalier de Perpignan. Roué de coups, l'autopsie pratiquée sur la petite victime a montré une fracture crânienne et un hématome sous-dural ainsi que plusieurs hématomes d'anciennetés différentes sur tout son petit corps confirmant une terrible vérité l'enfant est mort lui aussi des violences qui lui ont été infligées ; cet enfant était régulièrement passé à tabac !!!

- Et Loana pour laquelle « sa mère » a eu un non-lieu par manque de preuves … et bien d’autres enfants morts de cette façon abominable, monstrueuse et surtout inacceptable !

Si les Lois avaient été durcies après la mort de Fiona, les autres enfants seraient probablement encore en vie…

Pourtant, pour tous ces enfants, leur mère étaient présentes et n’ont pas réagi au supplice vécu par leur enfant afin de les protéger de celui qui les a lâchement battus à mort, elles ont toutes « failli » à leur rôle « sacré » de maman, leur préférant, pour la plupart d’entre elles, un parfait étranger… Elles n’ont pas respecté les valeurs fondamentales de « toutes bonnes mamans » qui se respectent !

Même si la peur d’un compagnon violent peut les paralyser au point de ne pas réagir :

« Comment peut-on se détourner de la souffrance de son propre enfant qui appelle « sa maman » au secours quand il est battu et pour laquelle il a une confiance absolue ? »

Le silence, le regard, l’indifférence, le camouflage, la passivité… sont les causes de la mort cruelle de leur enfant.

Ces enfants sont, en général, couverts d’hématomes sur tous leur petit corps, refusent de se nourrir et sont plongés dans une tristesse absolue car ils vivent en permanence dans la peur d’avoir mal, la peur de souffrir atrocement devant celle qui devrait « théoriquement » leur porter secours, les défendre et les aimer. Ces enfants sont meurtris et se sentent trahis par leur propre mère… Ils ne meurent pas de maladie incurable, non, mais simplement parce que leur mère a rencontré la mauvaise personne, qu’elle leur a imposé et surtout qu’elle ne les a pas protégé de cet individu nocif et destructeur !!!

Comment peuvent-elles voir leur enfant diminuer tant physiquement que psychologiquement ? Comment peuvent-elles entendre leurs cris, leurs pleurs et leurs hurlements de douleurs ?

 Pourquoi ces mères indignes ne préservent-elles pas et n’écartent-elles pas leur enfant de ce genre d’individus nocifs pour leur enfant ? Elles seules en ont le pouvoir…

Les compagnons de ces mères indignes coupables de ces crimes odieux et abominables risquent la peine maximale, les « mères complices » ne risquent que 5 ans pour non-assistance et non empêchement d’un crime…. Elles peuvent continuer leur vie lorsqu’elles sont libérées au bout de quelques mois… STOP à ces injustices et à ces crimes !!!

Les Lois doivent changer pour ces « mères complices et passives » qui assistent au meurtre de leurs enfants, il s’agit d’un crime par procuration.

Quelles sont les explications pour justifier l’assassinat de leur enfant ? Une impuissance face à la violence du conjoint ? Une dépendance affective et amoureuse ? La  peur de perdre l’enfant.  Au final, l’enfant est perdu définitivement et dans les pires circonstances. Mais n’oublions pas, l’excuse ultime : elles sont, elles aussi des rescapées de la violence  mais ne doit-on pas préserver les enfants de toute cette barbarie lorsque nous en avons soi-même subi les conséquences désastreuses ?

Cette pétition a pour but de sensibiliser l’opinion publique face à l’innocence, d’attirer l’attention sur ce fléau grandissant de plus en plus qu’est le crime d’enfant dans le cocon familial et de renforcer les peines des bourreaux d’enfants ainsi que leurs mères spectatrices pour les dissuader de continuer à perpétrer ces abominations sur des êtres innocents, sensibles et fragiles.

Nous devons agir pour protéger les enfants contre cette maltraitance ; la violence faite sur les enfants existent dans certains foyers qu’ils soient défavorisés ou plus aisés, toutes classes sociales confondues.

En France, on recense actuellement 700 enfants qui meurent chaque année,  victimes de cette violence inhumaine et inacceptable devant leur mère qui ne réagissent pas, dans la plupart des cas.

Mais les enfants maltraités ne s’en sortent jamais indemme de cette violence qu’ils ont subie et gardent toute leur vie des séquelles indélébiles qui les empêchent de vivre leur vie et s’intégrer dans la Société.

Malgré une convention (CIDE) qui a été adoptée à l’unanimité par l’ONU visant à mettre en exergue la protection contre les mauvais traitements infligés aux enfants, leur droit continue à être bafoués.

Or, tous les enfants ont des droits qui devraient être respectés !

Alors, ensemble, continuons le combat pour que les droits de chaque enfant soit respectés partout, tout le temps et surtout dans leur famille…

-        Parce que les enfants sont plus vulnérables que les adultes 

-         Parce que leur développement sain est crucial pour l’avenir de notre Société ;

-         Parce qu’un enfant heureux fera un adulte heureux…

Soutenez notre action pour faire enfin bouger les Lois.

En signant massivement cette pétition, nous permettrons à l’Innocence en Danger de la présenter à de hautes instances administratives et politiques. Mais pour que l’association puisse négocier ce changement de Lois et pour être entendue par nos responsables politiques, nous devons obtenir 100000 signatures car ce n’est qu’en fonction du nombre de signatures que nous pourrons être amenés à transmettre la demande en haut lieu…

Alors, donnons-lui les moyens d’agir afin que des mesures soient prises et des solutions soient trouvées pour protéger les enfants qui sont l’avenir de notre société !

Seule, l’association pourra interpeller les politiques et le corps judiciaire pour que ces mesures soient prises dans les meilleurs délais en prévention et en amont de toute cette violence inouïe.

Mobilisons-nous autour de cette pétition et mettons, tous ensemble, un terme final à cette violence machiavélique et insoutenable infligée aux enfants.

Signez pour arrêter ce carnage de vies humaines. Ces êtres sensibles ont besoin de nous tous pour être sauvés.

Et comme dirait Madame Homayra SELLIER, Présidente de l’Association :

« Il ne suffit pas de déplorer la mort de centaines d’enfants… En signant, vous avez une occasion en or de porter leur voix et de nous aider pour que la mort de ces petits anges soit au moins une prise de conscience des dysfonctionnements et défaillance de la chaine humaine de la protection des enfants en France. Seul le cumul de nos réactions  fera agir nos responsables politiques. Merci »

 

 



Tony compte sur vous aujourd'hui

Tony SOUTIENPETITIONS@GMAIL.COM a besoin de votre aide pour sa pétition “sentence maximale pour les mères complices du meurtre de leur enfant”. Rejoignez Tony et 2 946 signataires.