DROIT DE VISITE DES GRANDS PARENTS (LOI 371-4 DU CODE CIVIL), ET L'INTÉRÊT DE L'ENFANT?

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


 

DROIT DE VISITE DES GRANDS PARENTS, ET L'INTÉRÊT DE L’ENFANT ?

 Nous sommes de nombreux parents à voir nos familles bouleversées par des conflits intergénérationnels au détriment de nos pauvres enfants...

Une loi détournée : 

L'article 371-4 du Code Civil stipule : "L'enfant a le droit d'entretenir des relations personnelles avec ses ascendants. Seul l'intérêt de l'enfant peut faire obstacle à ce droit...".

Il s'agit donc d'un droit de l'enfant de voir ses grands-parents et non l'inverse. Hors depuis des années, des grands parents détournent ce texte pour obtenir un droit de visite et d'hébergement de leurs petits-enfants. Cela va même plus loin puisque des enfants, écoutés par les juges dans de telles procédures, qui refusent de voir leurs ascendants, s'y voient contraints ! 

L'intérêt de l’enfant ? 

 Il est certain que dans une famille sans problème, il est normal que les petits enfants entretiennent des relations avec leurs ascendants. Mais qu'en est-il quand les relations se dégradent ?

 Quand les grands-parents n’arrivent plus à communiquer avec leurs propres enfants et qu’ils en viennent à les assigner en justice pour obtenir un droit de visite et d’hébergement sur leurs petits-enfants, c’est bien évidemment qu’il y a un véritable conflit.

Hors quel est l’intérêt de placer un enfant au cœur d’un conflit quel qu’il soit ? Pour s’épanouir, un enfant a besoin de stabilité… Même s’il ne comprend pas forcément l’envergure et les enjeux de la discorde, l’enfant, placé au cœur d’un conflit déstabilisant, en souffre psychiquement.

 Même si les parents font le maximum pour épargner leurs enfants, le fait de préparer leur défense, la course aux avocats, aux témoignages, aux tribunaux prend beaucoup de temps, d’énergie et d’argent qu’ils ne consacrent pas à leurs enfants. C’est également une source d’énervement inutile qui vient peser sur le quotidien de la famille…

 Enfin et c’est ce qui me tiens le plus à cœur : Les enfants sont des êtres humains qui ont des droits, arrêtons de les objetiser ! Écoutons-les pour de vrai !

Combien de témoignages ai-je eu où un juge auditionne un enfant et ne tient pas compte de son avis (sous prétexte que tous les enfants écoutés sont « manipulés par leurs parents ! »), je dis STOP, réfléchissez 2 secondes ! Ne pensez- vous pas que les enfants ressentent la tension de leurs parents qui se battent corps et ongles pour les protéger. Qu’ils ressentent le malaise induit pas ce genre de procès, en souffrent et du coup n’éprouvent pas forcément l’envie de passer du temps avec leurs grands parents…

 Dans notre société où les déchirures familiales sont déjà multiples, entre divorce, familles recomposées…, Mesdames et Messieurs les Chanceliers, Monsieur Le Président, nous vous demandons d’épargner un peu nos petits en abrogeant ou révisant l’article 371-4 du Code Civil.

 



Sonia compte sur vous aujourd'hui

Sonia CAVAGNA a besoin de votre aide pour sa pétition “SC: DROIT DE VISITE DES GRANDS PARENTS (LOI 371-4 DU CODE CIVIL), ET L'INTÉRÊT DE L'ENFANT?”. Rejoignez Sonia et 16 signataires.