Save the Village of Old Chelsea | Sauvez le village d’Old Chelsea

Reasons for signing

See why other supporters are signing, why this petition is important to them, and share your reason for signing (this will mean a lot to the starter of the petition).

Thanks for adding your voice.

Skye Orlick
2 years ago
I don’t want my home to turn into a commercial strip where it’s exploited for the sole purpose of making a profit.

Thanks for adding your voice.

Pascale THÉORÊT-GROULX
2 years ago
Le développement immobilier aveugle et disproportionné doit cesser. Aucune tour à condos ou hotel de luxe ne doivent être construits dans ce beau coin de Chelsea. La rue est déjà bien occupée durant la saison estivale et le charme historique du coin doit rester. Je viens de Hull, ville voisine et j'ai travaillé durant plusieurs années à Old Chelsea. Je ne voudrais pas que cet endroit bucolique se fasse engloutir par la spéculation immobilière et le gris des condos.

Thanks for adding your voice.

S. LÉPINE
2 years ago
Je signe pour conserver sa beauté actuelle à Old Chelsea.

Thanks for adding your voice.

Jehanne FRAMAPADE
2 years ago
La lecture de l’hebdomadaire sans publicité « Le Canard enchaîné » est toujours instructive parce qu’on peut y prendre connaissance de faits que « l’autre presse » passe sous silence. C’est ainsi que peu de journaux ont rapporté (Canard enchaîné N°5138, du 24 avril 2019) que les armes de mutilation, dénommées par euphémisme « lanceurs de balles », comme si les policiers étaient des moniteurs de tennis, sont classés comme armes de guerre par la réglementation internationale. Le fait que les LBD soient classés comme armes de guerre n'a rien de surprenant. Car — ce que leur dénomination bonasse dissimule — c'est que ce sont des à feu, et en outre des armes à feu extrêmement puissantes, aussi puissantes qu'un 357 magnum. Le fait que l’État des patrons emploie des armes de guerre contre ses esclaves révoltés montre qu'il les considère comme un ennemi de l'intérieur. Cependant, le Canard enchaîné rapporte cette information à sa manière rigolarde habituelle. Pour commencer, l’article est intitulé : « Christophe Castaner meurtri par un LBD ». En lisant ce titre, j’ai pensé qu’il voulait dire que Christophe Castaner, présent lors d’une manifestation, avait été atteint par erreur par un tir de cette arme de guerre et qu’il avait en quelque sorte été puni par où il avait été pêché. Mais non, ce n’était pas du tout cela. La lecture du corps de l’article m’a appris que l’information était, comme je l’ai dit, que les « lanceurs de balles » sont classés comme armes de guerre par la réglementation internationale. Bien sûr, c’était une mauvaise nouvelle pour l’image vertueuse de Christophe Castaner, mais cela n’a rien à voir avec le fait qu’il été atteint par un tir d’arme à feu de mutilation. En d’autres termes, le Canard met sur le même plan les manifestants grièvement blessés ou mutilés et monsieur Castaner bien au chaud dans ses salons dorés. Il fait passer Castaner pour une VICTIME des LBD, alors qu’il n’est qu’un menteur pris la main dans le sac.
Le Canard affirme encore que les LBD sont « utilisés pour le maintien de l’ordre ». Un peu plus loin, il explique que les LBD sont des lance-grenades militaires bidouillés pour devenir « une arme antiémeute ». Présenter ainsi les LBD, c’est se placer du point de vue policier. Les LBD ne sont pas utilisés pour maintenir l’ordre, mais pour créer le désordre. Ils ne sont pas une arme antiémeute, mais une arme utilisée pour tirer sur des manifestants pacifiques. Leur véritable fonction est de terroriser les personnes qui souhaitent manifester et leur rappeler que s’ils le font, ce sera au péril de leur intégrité physique, si ce n’est au péril de leur vie. Leur fonction n’est donc pas du tout le maintien de l’ordre dans la manifestation. C’est le maintien de l’ordre social, c'est-à-dire de la hiérarchie sociale, de l’ordre patronal. Les hommes politiques ne sont jamais que des commis, des régisseurs, des patrons chargés de maintenir l’ordre patronal.
Ainsi, la presse a toujours une fonction policière. Elle est chargée du maintien de l’ordre, non dans la rue, mais dans les esprits. La subtilité du maintien de l’ordre intellectuel, c’est que la presse est diversifiée. Les journaux ne maintiennent pas tous l’ordre de la même manière. C’est le coup classique « good cop, bad cop ». Cnews, c’est bad cop. Le Canard, c’est good cop. www.change.org/p/armes-de-mutilation

Thanks for adding your voice.

Roselyne BRUYÈRE CRASTE
2 years ago
Qu’ils trouvent un emplacement en dehors du centre de ce ravissant village

Thanks for adding your voice.

Greg Hill
2 years ago
Respect the vision and by-laws in place to maintain the historical character of Chelsea.

Thanks for adding your voice.

Yann Troutet
2 years ago
Small is beautiful. Dans les petits pots les meilleurs onguents.

Thanks for adding your voice.

Gilbert DUPUIS
2 years ago
Je préfère garder la vocation actuelle de notre centre du village et éviter les augmentations de taxes foncières qui vont en découler.

Thanks for adding your voice.

Godelieve SEGERS
2 years ago
Ce petit village est exactement ce qu'on rêve de trouver à l'entrée d'un parc naturel. Ne le défigurez pas!

Thanks for adding your voice.

Monique MARCHAND
2 years ago
Old Chelsea est un trésor dans la Gatineau. C'est un lieu charmant qu'on devrait intégrer au monde artistique autant littéraire, visuel et musical de la région. Les municipalités d'Old Chelsea et de Wakefield devraient faire écho l'une à l'autre, s'appuyer MUTUELLEMENT pour faire valoir la culture le long de rivière Gatineau. Old Chelsea est une porte importante à la nature du parc et doit garder son cachet pittoresque.