Pétition fermée

Ensemble, soutenons la Faïencerie théâtre de Creil-Chambly.

Cette pétition avait 1 238 signataires


LABEL SCENE NATIONALE
Pour l’égalité des citoyens du territoire
Ensemble, soutenons la Faïencerie théâtre de Creil-Chambly.

La Faïencerie théâtre Creil - Chambly est une scène conventionnée par l’État, la Région, le Département et 4 villes partenaires.

Ce théâtre est le seul dans le sud de l'Oise à offrir un tel équipement : deux salles à Creil (1 grande salle de 750 places avec une scène de 500m² et une salle à plat de 1 500m²) et une salle à Chambly de 450 places.

Sa programmation spectacle et cinéma est à la fois ouverte, diverse et ambitieuse, l’inverse d’une programmation élitiste. Depuis plus de 20 ans, un nombre considérable d’artistes parmi les plus remarquables de l’époque y ont été accueillis. Beaucoup sont venus à Creil avant de connaître une reconnaissance nationale, voire internationale.

Ce beau projet s’est étendu récemment à Chambly, ce qui est un gage de confiance et de reconnaissance.

Compte-tenu des baisses énormes des subventions départementales, qui s’ajoutent à d’autres baisses locales au cours des dernières années, ce théâtre pourtant en préfiguration de scène nationale, et qui est le seul de cette qualité à disposition immédiate des habitants du Sud de l’Oise, est très menacé.

A la lecture du Journal le Parisien du 1er juin 2016, « tous unis pour obtenir le label scène nationale » (lire ici), il s’avère en plus que certains de nos élus soutiennent (et c’est très honorable de soutenir la culture malgré la crise actuelle) un projet de scène nationale pour Beauvais et Compiègne. La Faïencerie théâtre Creil - Chambly est tout simplement oubliée, alors qu’elle draine un public sur un vaste territoire autour des deux scènes de Creil et de Chambly. Or, ce théâtre est menacé et, vu la conjoncture, la situation est très préoccupante. Il est temps d’agir. Aujourd’hui, nous vous invitons à signer la présente pétition.

 Soyons plus précis :

Le théâtre de la Faïencerie concerne le plus grand bassin de spectateurs de l’Oise. Il recouvre dans un rayon de 20 kms notamment l’aire urbaine de Creil / Nogent-sur-Oise / Montataire (79ème aire urbaine française selon l’INSEE) ainsi que les communes de Clermont, Senlis, Chantilly, Gouvieux, Orry-La-Ville, Coye-La-Forêt, Pont-Sainte-Maxence et beaucoup d’autres, sans oublier maintenant la zone autour de Chambly qui couvre l’extrême sud de l’Oise : Pays de Thelle, Ruraloise, Méru, etc., mais aussi une partie du nord du Val d’Oise, ce qui en fait un équipement « transfrontalier » entre les Hauts de France et l'Ile de France.

Parmi toutes ces communes, seules celles de Creil, Chambly, Montataire et Villers-Saint-Paul soutiennent financièrement la Faïencerie - théâtre. Et pourtant, au moins 10% des spectateurs proviennent de l’aire cantilienne (dont les initiateurs de la pétition) alors que celle-ci ne verse pas un seul euro à ce théâtre, dont la programmation et les équipements sont dignes des grands plateaux parisiens et des meilleures salles arts et essai (car ce théâtre propose aussi une programmation cinéma de qualité).

Ainsi, de très nombreux spectateurs (la majorité) financent la Faïencerie avec seulement le prix de leur billet, ce qui est insuffisant. En effet, les baisses de subventions ont conduit à une diminution très importante du nombre de spectacles la saison prochaine. 

En termes de population, comme en termes de financement, les villes de Beauvais et Compiègne ne sont pas confrontées à ce contexte. Il suffit d’examiner la carte pour constater qu’elles n’ont pas autour d’elles des communes importantes qui profitent de leur théâtre. Sans l’examen de ces éléments, les comparaisons sont absurdes.

Alors, faut-il accentuer les déséquilibres actuels et abandonner tous les spectateurs du sud de l’Oise en laissant mourir la Faïencerie théâtre Creil - Chambly à petit feu, alors que les problèmes de transports récurrents et de baisse d'emplois font déjà fuir les travailleurs pendulaires IDF et leur famille ?

Nous pensons que les élus doivent représenter tous les électeurs quels que soient les clivages politiques.

Notre démarche est APOLITIQUE et INDEPENDANTE.

Nous demandons aux élus d’agir pour donner à la Faïencerie les moyens à la hauteur de la qualité de l'équipement et du projet. Car si certains théâtres recherchent plus de confort, le nôtre est préoccupé par sa survie.

En effet, l’emploi est un sujet vital dans l’Oise et la ville de Creil est particulièrement touchée par le chômage. Elle est classée 9ème en France en terme de pauvreté (indice INSEE).

Or, aujourd’hui, des emplois locaux en CDI de la Faïencerie sont menacés, sans parler des sous-traitants, du personnel technique et d’accueil intermittent et des artistes. Malgré la diminution de la programmation, une période d’activité partielle de toute l’équipe est d’ores et déjà envisagée, comme l’ont indiqué plusieurs journaux locaux.

Le sud de l’Oise doit plus que jamais se montrer attractif pour lutter contre le départ de familles attirées par l’emploi et l’accès à la culture prodigués par la région Ile-de-France.

Par ailleurs, au sein de la Région Hauts de France, le Nord-Pas-de-Calais dispose de sept scènes nationales alors que la Picardie n’en a aujourd’hui qu’une, à Amiens. L’accès à la culture et au spectacle vivant est un élément qui permet l’installation de familles mais aussi le développement de l’emploi, tant dans les activités culturelles qu’annexes (restaurant, librairie, etc.) dans un cercle vertueux.

Enfin, n’oublions pas la dimension éducative et sociale de la Faïencerie qui intervient largement dans les établissements scolaires (primaire, collèges, lycées) du sud de l’Oise en collaboration avec les enseignants, dans l’établissement pénitentiaire de Liancourt, dans des associations culturelles, d’aides sociales et d’insertion. Une diminution, voire la disparition de ces actions en direction de la jeunesse et de publics en difficulté serait une catastrophe à laquelle les divers établissements et institutions concernés ne pourraient faire face et que les mairies devraient pallier en cas de disparition.

Dans le cas où le théâtre de Creil - Chambly venait à être encore plus délaissé, ses spectateurs ne se reporteront pas sur ces deux autres théâtres, beaucoup trop éloignés. Le sud de l’Oise (tant pour les villes de droite que celles de gauche) se verrait clairement défavorisé avec les conséquences économiques qui en découleraient.

Cette demande émane de citoyens. Elle vise à maintenir un équilibre et une égalité territoriale sur le plan d’accès à la culture. Elle ne peut laisser indifférent, notamment par les implications économiques sur l’emploi et l’attractivité de la région qu’elle sous-tend.

Afin de respecter un équilibre des territoires et une égalité des citoyens qu'ils représentent, nous demandons à tous les élus de l'Oise et de la Région et à l'Etat :

1. de soutenir la candidature du théâtre de la Faïencerie Creil - Chambly pour devenir une scène nationale ;

2. de permettre aux spectateurs des communes non encore partenaires de bénéficier des tarifs des villes partenaires ;

3. de soutenir et promouvoir ce théâtre au même titre que les autres théâtres de l’Oise tout au long de l’année ;

4. de soutenir une programmation ouverte et ambitieuse qui tire le territoire « vers le haut » ainsi que les artistes en résidence de création (le soutien aux artistes en création est capital).

Cette pétition sera remise à : Mesdames et Messieurs les élus de l'OISE, de la Région Hauts de France et les représentants de l'Etat.

 



collectif compte sur vous aujourd'hui

collectif SAUVONS LE THÉATRE DE CREIL a besoin de votre aide pour sa pétition “sauvonsletheatredecreil@gmail.com: Ensemble, soutenons la Faïencerie théâtre de Creil-Chambly.”. Rejoignez collectif et 1 237 signataires.