SAUVONS LE PATRIMOINE BÂTI DE PORTO-NOVO

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Porto-Novo, capitale du Bénin ancien Danxomê possède un riche patrimoine historique, architectural et culturel qui lui confère un style original et authentique.

Ville ancienne, et coloniale, elle est le fruit d’un métissage et d’un brassage des peuples.  Ses quartiers afrobrésiliens aux magnifiques bâtisses, ses quartiers coloniaux, permettent d’approcher l’histoire et la culture du Bénin. Ce patrimoine est aujourd'hui gravement menacé et appel à une mobilisation des pouvoirs publics et de la population afin de sauvegarder ces espaces uniques qui caractérisent la capitale.

Nous espérons qu'à travers cette pétition nous réussirons à rassembler assez de voix pour peut-être ensemble changer les choses.

L'année dernière, nous avons effectué une étude en nous appuyant sur des données collectées en 2012 par l'EPA (l'Ecole du Patrimoine Africain qui se trouve à Porto-novo). Sur 100 bâtisses afro-brésiliennes 17,7 % avait été détruites en 5 ans. Ce qui constitue un chiffre important. La semaine dernière un propriétaire a détruit sa bâtisse. Nous avons ainsi décidé de réagir en lançant cette pétition. Dans les conditions actuelles et sans intervention, le patrimoine bâti colonial, afrobrésilien mais aussi vernaculaire est amené à disparaître.

Il est temps que nous nous mobilisons tous pour la sauvegarde de ce patrimoine exceptionnel.

Nous prions donc Monsieur Le Président de la République Patrice Talon, nos députés de l'Assemblée Nationale, le Ministre du Tourisme de la culture et du sports, l’Agence Nationale de promotion des Patrimoines et de développement du Tourisme (ANPT), la Mairie de Porto-novo, la société civile et les citoyens à se mobiliser afin que nous puissions trouver des solutions pour sauvegarder ce magnifique patrimoine. Il y a réellement urgence...



L'association compte sur vous aujourd'hui

L'association SOKE a besoin de votre aide pour sa pétition “SAUVONS LE PATRIMOINE BÂTI DE PORTO-NOVO”. Rejoignez L'association et 544 signataires.