Sauvons le Centre nautique de Villerville (Calvados)

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Les points importants de notre combat

Devant la menace de disparition du CNV, nous faisons part à la presse, après un bref rappel de l’histoire récente du CNV, des raisons de notre détermination à protéger notre club.

Rappel historique récent

De 2014 à 2017, la gestion du CNV a été prise en charge par la Mairie avec l’accord de l’ancien président de l’association, sans l’aval des membres qui auraient du être réunis en AG pour délibération.

Nous avons constaté :

  • La dégradation de nos locaux sous le prétexte de répondre aux exigences du label « village de caractère » manifestement faux
  • Le rejet de nos demandes d’évacuation d’épave
  • Des dépenses inutiles (en particulier un zodiac)
  • Une augmentation des cotisations en même temps qu’une impossibilité de mettre nos bateaux à l'eau, du fait de la vente de notre tracteur : véritable racket des adhérents.

Les adhérents décident en Août 2017, à l’occasion du 50ème anniversaire du Cercle nautique de Villerville, de reprendre leur association en main.

Le désaccord avec la Mairie.

Il porte autant sur la forme que sur le fond.

         1.   La forme : un dialogue en sens unique.

Afin de signifier notre désir de travailler en étroite coopération avec la Mairie :

  • Nous invitons le maire et un conseiller municipal à notre 1ère Assemblée Générale à l’issue de laquelle est élu un nouveau bureau.
  • Nous lui demandons, pour harmoniser notre projet à celui de la Mairie, le cahier des charges du label « village de caractère » (sans obtenir de réponse).
  • Nous communiquons notre projet au maire en lui proposant d’en débattre en réunion plénière du Conseil Municipal (refus de cette invitation).
  • Nous considérons avec intérêt les demandes d’espace et de locaux faites par la mairie et nous y répondons en concédant de l’espace et quelques salles de nos locaux.

En retour , l’attitude de la Mairie est d’une terrible agressivité :

Rejet de notre projet sous le prétexte fallacieux que le CNV n’est pas ouvert au public. Il est vrai que nous refusons toute activité commerciale (location de paddle, de kayak) et de surveillance des activités nautiques des touristes. Ce n’est pas notre vocation mais nous proposons à la Mairie de trouver un partenaire pour assurer ces activités. Pour cela, le CNV s’engage à partager l’espace de stationnement de bateaux, et si cela est nécessaire, à prêter une partie de ses locaux.

Surtout, alors que le Président du CNV est en congé, la mairie envoie sans le prévenir deux courriers en recommandé à plusieurs de nos adhérents pour leur ordonner l’évacuation des bateaux avant le 1er mai !

Ainsi, à notre désir de coopération, la mairie répond par un comportement agressif. 

Le dialogue est considéré par nous comme une ouverture aux besoins de notre interlocuteur, alors qu’il est considéré par la mairie comme une stratégie

         2.   Le fond : 

Nous nous opposons à la mairie à deux titres.

1.   Le CNV ne fait pas seulement la promotion des valeurs du sport (l’effort, l’esprit de combativité). Le plus important est que le Cercle Nautique de Villerville est absolument unique dans son fonctionnement basé sur deux piliers : 

  • la convivialité, l’entraide, le partage 
  • le respect de l’environnement avec un rapport particulier à la mer.

           a)  Le CNV est donc un bien précieux pour les marins de Villerville et des alentours.
C’est le seul endroit sur la côte normande où des particuliers, sans grands moyens financiers, peuvent laisser pour une somme très modique (150 euros pour l’année) leur bateau et leurs affaires personnelles en sécurité, à proximité d’une cale de mise à l’eau, avec un tracteur à disposition. 

Cela n’est possible que parce que chacun y donne le coup de main nécessaire. L’un retape un tracteur, l’autre mettra ses talents d’électricien à profit, un autre encore son savoir-faire de menuisier. L’un donne ses conseils et son temps pour réparer un bateau. Tout cela permet d’importantes économies en même temps que le plaisir d’une construction collective.

Le partage va plus loin : l’un met son dériveur à disposition (sous certaines conditions de sécurité) et un autre encore invite des touristes désireux de découvrir la voile.

Ce club est un bien précieux que les anciens veulent transmettre à leurs enfants et veulent partager avec le plus grand nombre, en restant totalement affranchi des exigences du commerce et de l’argent-roi.

           b)  Le respect de l’environnement est l’autre valeur du CNV.
Notre rapport à la mer est fait de respect. Nous refusons catégoriquement les activités polluantes des scooters de mers et autres jets-skis. La consommation de ces engins et le rejet d’hydrocarbure sont inadaptés à la conscience que le public a pour l’environnement. La nuisance sonore est en contradiction totale avec la paisibilité que les riverains reconnaissent au CNV .

Ces engins seront-ils accepter par la faune aquatique (les dauphins vus en 2016, le couple de phoque vu en 2017) ?

Ces activités de scooter de mer nous semblent totalement  « has been ».

2.   L’autre sujet de désaccord concerne la façon dont nous devons honorer le label « village de caractère ».
Le CNV fait partie, comme la pêche à pied, du patrimoine de Villerville. Nous avions, dans notre projet, proposé la réalisation grandeur nature d’une plate de Villerville, un bateau de pêche typique de notre village. Le maire refuse de s’y intéresser (… alors que celui d’Honfleur entreprend la reconstitution du drakkar de Guillaume le Conquérant).

Si le label village de caractère est basé sur le respect de l’environnement et l’authenticité du village, notre projet est en parfaite cohérence.

Là où la Mairie propose activité commerciale et profit, le CNV répond « partage ».

Là où la Mairie propose séduction par des palmiers tropicaux et scooters flambants neufs, le CNV réponds « authenticité et respect de notre patrimoine villervillais ».

Là où la mairie se compromet en autorisant des activités polluantes, le CNV répond « amour de la mer ».

Le CNV est à la mer ce que « Les Jardins partagés » sont à la Terre.

Nous ne partons pas en guerre contre la mairie, nous répondons à l’agression de la Mairie pour défendre une cause juste partagée par les villervillais et ceux qui nous font le plaisir de passer dans notre village.



Centre Nautique de Villerville (Calvados) compte sur vous aujourd'hui

Centre Nautique de Villerville (Calvados) a besoin de votre aide pour sa pétition “Sauvons le Centre nautique de Villerville (Calvados)”. Rejoignez Centre Nautique de Villerville (Calvados) et 568 signataires.