Sauvons la presqu'île de Fouras de son bétonnage imminent!!!

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


NON AU BETONNAGE DES COTES FOURASINES.

La magnifique presqu'île de Fouras est sur le point de voir son environnement irrémédiablement saccagé par le bétonnage imminent de son littoral.

Pourquoi un tel projet ?

Il s'agit d'édifier sur le littoral des murs de béton assortis d'une "piste d'entretien" (4m de large et que l'on pourrait donc tout aussi bien nommer une route...) ainsi qu'un enrochement sur plus de 10m, pour lutter contre les submersions potentielles et ainsi protéger habitants et habitations de ces risques.

Le projet pourrait sembler louable sur le papier : encore faudrait-il qu'il soit en corrélation avec les risques réellement encourus et surtout que ce ne soit pas un risque supplémentaire pour ladite population qui pourrait se retrouver piégée, le cas échéant, dans une cuvette dont les "bords" auront été sur-élevés.

Pourquoi signer cette pétition ?

- L'impact environnemental irréversible est de loin la raison qui nous semble la plus évidente pour s'opposer à un tel projet... Il s'agit littéralement de bétonner le littoral, de le rendre imperméable par endroit, tout cela sans prendre en considération toute la biodiversité présente sur l'estran ainsi que celle des exploitations conchylicoles.

- L'impact visuel et esthétique : là encore, est-il pertinent de venir saccager ce qui fait encore le charme de notre presqu'île, que portent habitants et touristes dans leur cœur, tout ceci avec une vision de la montée des eaux à court terme ? S'agira-t-il dans 5,10,20,30 ans de continuer à monter des murs idiotement en niant la réalité de cette montée des eaux?

- Un risque de sur-accident : comme cité plus haut, il est plus que probable qu'en élevant des murs autour d'une "cuvette", celle-ci soit bien plus dangereuse pour les habitants que le simple passage de l'eau qui n'est aujourd'hui pas contenue par des murs.

- Un coût financier très important supporté par l'argent public : il serait annoncé 8 millions d'euros (sur le papier) pour le saccage de notre littoral (sans compter le coût de l'entretien ultérieur qui devra en être fait, et bien évidemment supporté par la commune...), pour une zone à très faible densité de population.

Il ne s'agit pas de nier le souci de protection des populations et habitats face aux tempêtes mais d’œuvrer avec le bon sens qui devrait guider toute action.

D'autres solutions ont été proposées mais très vite écartées par les instances décisionnaires qui se gardent bien par ailleurs, de communiquer toute information utile et pratiques aux détracteurs de cet ouvrage ubuesque.

Il nous reste très peu de temps pour faire bouger les lignes : on ne peut pas dire qu'à ce jour il y ait eu beaucoup "concertation" et d'information réelle auprès du public.

Alors, s'il vous semble que :

- c'est le bon sens qui devrait sous-tendre toute action publique

- qu'il faut cesser de "reculer" pour mieux sauter et avoir plutôt une vision globale et à long terme sur les évènements climatiques qui se produiront,

- que la protection de notre environnement devrait être au premier plan de toute action,

- que des solutions alternatives, moins impactantes en tous points, existent (mais certainement moins rentables en termes économiques...)

...alors...poser votre signature ! Merci à tous !

 



sonia compte sur vous aujourd'hui

sonia CAILLER a besoin de votre aide pour sa pétition “Sauvons la presqu'île de Fouras de son bétonnage imminent!!!”. Rejoignez sonia et 2 385 signataires.