SAUVONS LA MAISON DE L'ARQUEBUSE À CHATEAU-THIERRY

0 have signed. Let’s get to 1,000!


Objet : Patrimoine
Maison de l’Arquebuse
Place du Jeu de Paume à Château-thierry

C’est avec stupeur que j’ai découvert dans la presse locale un article informant les habitants de Château-thierry de la volonté de la Municipalité de détruire un bâtiment lié au patrimoine architectural de la ville, l’hôtel de l’Arquebuse.

L’hôtel de l’Arquebuse abrita une compagnie qui reçue ses lettres-patentes de François 1er. C’est au 12e siècle, d’après l’A.E.Poquet, que remonte l’origine de ces compagnies militaires....dont il reste encore un vestige parmi nous en la place du Jeu de Paume à Château-thierry, l’hôtel de l’Arquebuse.

La défense du royaume, des intérêts publics, voilà ce qui engagea après le 12e siècle, le gouvernement à créer partout ces corps d’élite exercés au maniement des armes

et destinés à marcher au combat.

Les villes et les campagnes eurent leurs francs-archers (on les appelait ainsi parce qu’ils étaient exempts d’impôts)

Louis XI leur substitua en 1481 les arbalétriers ; l’arquebuse arrivera sous François 1er. Les arbalétriers qui optaient toujours pour l’arme qui était le plus en considération,
se firent autoriser à former une compagnie d’arquebusiers.

L’arquebuse de Château-thierry reçue ses lettres-patentes de François 1er, de Henri II en 1548, de Henri IV en 1606 qui accordaient l’exemption de tout impôts à celui qui abatterait
le ‘pape-gault’ ( l’oiseau ) qu’on tirerait tous les ans.

Louis XIII étant à Château-thierry en 1631, voulut assister à la montre de la milice bourgeoise.
Il en fut si content qu’il promit d’accorder ce qu’on lui demanderait.
L’édit de 1641 révoqua pour un instant toutes ces exemptions, mais le prince rendit à l’arquebuse tous ses privilèges.

Louis XIV fit expédier des lettres-patentes qui nous apprennent que cette compagnie n’était pas seulement établie pour la défense de la ville, mais encore pour servir le roi en d’autres occasions. Les privilèges et les franchises de l’arquebuse furent encore confirmés par Louis XV
En 1718, 1719 et en 1762.
Tous les ans, le lundi de Pentecôte , la compagnie de l’arquebuse se réunissait à l’hôtel de l’Arquebuse.

Les chevaliers, en grand uniforme, partaient de leur hôtel pour aller à St Crépin.
Après la messe, ils se rendaient chez le maire pour l’inviter à venir tirer le premier coup du roi. Le chevalier qui abattait l’oiseau était roi et exempt de tout espèce d’impôt pendant l’année.

Les arquebusiers avaient à Château-thierry le pas sur tout autre corps armé.
Lorsque le roi de France venait habiter le château, ils avaient le privilège de lui servir seuls de garde.
Lorsque les dames de France couchèrent à l’Hôtel Dieu de Château-thierry, les gardes du roi durent céder l’honneur de veiller auprès des princesses à la compagnie de l’arquebuse........

 

Mais peut-être avez-vous été mal conseillé lors de l'élaboration de ce projet?

Je vous demande de ne pas signer le permis de démolir, de demander au Maître d’oeuvre  de repenser sa proposition en y intégrant et en réhabilitant , la Maison de l'Arquebuse.

Comme cela se fait dans d’autres programmes en France, cette dernière peut jouer le rôle d’espace commun avec activités alloué à nos séniors.
Je souhaite que votre équipe Municipale prenne en compte l'importance de l'enjeu.

Dans l’attente de vous lire, je vous prie, monsieur le maire, de croire en mes sincères salutations.

D.Lamy