Petition update

Le collectif et les associations refusent toujours le projet de la Région - communiqué

Collectif interassociatif et citoyen pour la forêt de Romainville

Oct 1, 2018 — 

Bonjour,

Suite à la mobilisation citoyenne engagée depuis des années, relayée par les médias, Valérie Pécresse est venue présenter son « nouveau » projet aux élus et associations samedi, sans toutefois visiter la forêt en elle-même.

Elle confirme la destruction de 4 hectares d’arbres et le comblement de 8 hectares de sous-sol sur 27 hectares de forêt, pour un coût annoncé de 14 millions. Ce « nouveau » projet est le même que celui, présenté en janvier 2018 et sur lequel toutes les associations ont émis des avis négatifs (consultation de juillet) en dénonçant les incohérences structurelles, l’absence de débat, le coût et l’impact de cet aménagement sur la biodiversité, l'eau et le sol, alors que d’autres parcs existent sur ce coteau, de Pantin aux Lilas, de Romainville à Noisy-Le-Sec.

Le projet présenté, d’une grande banalité au regard de l’exceptionnalité de ce paysage en Ile-de-France, a été « verdi » dans le discours. Le mot « solarium » s'est transformé en « prairie », l’«île de loisirs » s’est transformée « en promenade immersive écologique » et le tiers de la forêt impacté est appelé « lisière ». Le discours sur les plantes invasives, sur la dangerosité des carrières et les frontières administratives entre les parcs du coteau ne peuvent justifier la destruction de cet écosystème et cautionner la faiblesse du projet malgré l’importance des dépenses publiques engagées depuis les années 2000.

Nous continuons à demander :

- un moratoire sur les travaux de comblement et de défrichement,
- un réel débat sur le devenir de cette forêt,
- la sauvegarde de la totalité de la biodiversité remarquable et ordinaire,
- la généralisation d’aménagements légers et non invasifs (cheminements, passerelles, liaisons urbaines sur tous les pourtours),
- le transfert des usages de loisirs sur le parc départemental de la Sapinière,
- la réorientation du cahier des charges et le changement de pilotage de ce projet.


Les associations demandent une réorientation d’urgence de ce projet, sans altération du site et en tenant compte des impératifs et urgences environnementaux. Ce sont ces positions et propositions que les associations continueront de défendre auprès de la Région, notamment lors du rendez-vous du 5 octobre. Pour préserver la biodiversité, il est urgent de cesser l’artificialisation des sols.

Crédit image : googlemap


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.