Sauvez Thibault Jean René Larade

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


FRATERNITE MATERNELLE

MARCHE FRATERNELLE DES MERES DE FRANCE

(LETTRE OUVERTE)

 AIDEZ NOUS A PROTEGER ET SAUVER CET ENFANT

THIBAULT JEAN RENE LARADE

Habite à Bièvres avec sa mère

11 avenue de la Gare 91570 Bièvres

POUR TENTATIVE DE PLACEMENT ABUSIF PAR ASSOCIATION OSE –MASSY (Anciennement Olga Spitzer) partenariat de l’ASE, "Aide" sociale de l’enfance du conseil général de l’Essonne

Suite à un rapport mensonger infondé :

 - Nos enfants nous sont enlevés pour être placés abusivement et illégalement suite rapport mensonges infondés ;

 - Vous ne pouvez les voir qu’en présence d’une tierce personne et une heure par mois ;

 - Vous n’avez pas accès aux rapports de l’ASE avant l’audience du juge des enfants ;

 - Vous ne pouvez pas vous faire accompagner par la personne de votre choix lors des rencontres avec l’ASE.

CA SUFFIT !

Thibault enfant de 10 ans est menacé d’être pris par les services sociaux dans quelques jours.

Audience au tribunal d'Evry prévue 28 juin 2018

Nous devons être des milliers pour leur dire Non !

Cet enfant ne mérite pas d’être séparé de sa mère pour aller chez un père violent avec un antécédent judiciaire

Les enfants doivent être protégés de toutes sortes de violences d’un parent violent et c’est la loi (article 19)

Contact inscription: fraternitematernelle@gmail.com

blog: fraternitematernelle.unblog.fr

MAMAN DE THIBAULT 06 58 48 26 27

AIDEZ NOUS A PROTÉGER ET SAUVER CET ENFANT THIBAULT de CET MENACE PLACEMENT

Les enfants sont mieux traités par leurs parents aimants et ils ont droit de faire le choix de rester vivre avec le parent aimant qu’ils souhaitent.

LES JUGES DOIVENT RESPECTER LE DROIT DE L’ENFANT POUR L’INTÉRÊT SUPÉRIEUR DE L’ENFANT SELON L’ARTICLE 9 DES DROITS DE L’HOMME et LA CONVENTION INTERNATIONALE DES DROITS DE L’ENFANT

- Les États parties veillent à ce que l’enfant ne soit pas séparé de ses parents contre son gré.

Article 37

Les États parties veillent à ce que :

- Nul enfant ne soit soumis à la torture, à peine des peines ou traitements cruels comme un placement abusif sans aucune preuve de danger.

- Nul enfant ne soit privé de liberté de façon illégale ou arbitraire.

Article 12

- Les États parties garantissent à l’enfant qui est capable de discernement le droit d’exprimer librement son opinion sur toute question intéressant, les opinions de l’enfant étant dûment prises en considération eu égard à son âge et à son degré de maturité.



Soahary compte sur vous aujourd'hui

Soahary JEAN-RENÉ a besoin de votre aide pour sa pétition “Sauvez Thibault Jean René Larade”. Rejoignez Soahary et 626 signataires.