autoriser la fresque de Ricardo de la Rosa au Manoir du Ster à Penmarc'h

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


 Depuis mai 2016, Sophie Vargas et l’association les Pen'Artistes se battent avec la mairie de Penmarc'h pour sauver à tout prix les magnifiques fresques du Manoir de Ster. Celles-ci ont fait l’objet d’attaques de plus en plus outrancières de la part de la mairie de Penmarch et d'une  demande d'effacement . L’origine de toute cette histoire ? Une demande de ravalement de façade qui n’aurait pas été traitée à temps. Sans remettre en cause la sensibilité esthétique de la mairie qui semble confondre ravalement de façade et œuvre d’art sur un terrain privé, il est néanmoins clair qu’il ne s’agisse plus ici d’un simple problème administratif, les fresques ayant été attaquées au Tribunal Correctionnel par la municipalité comme "défigurant la ville de Penmarch" et "constituant un trouble à l'ordre public " alors qu'il est difficile de les distinguer depuis  la route ! Il ne s'agit visiblement plus d'un problème d'urbanisme mais d'une guerre personnelle .

C’est pour toutes ces raisons qu’il est grand temps de faire comprendre à la mairie que cette décision a été faussée et qu'il est temps  de remettre ce débat aux mains des citoyens . Vous vous sentez concernés ?

Pour nous aider dans notre combat, il vous suffit de signer cette pétition et d’en parler au maximum de personnes dans votre entourage pour porter notre voix. C’est la seule manière de nous faire entendre et de faire comprendre au maire qu’il n’est plus seul à décider. Avant qu’il ne soit trop tard.

Vous pouvez aussi nous aider dans notre combat juridique en participant à notre pot commun qui permet d'engager le meilleur pénaliste de la région Maitre Omez afin de défendre les fresques .

TOUT SUR L'AFFAIRE DES FRESQUES :

les procédures en cours :

Sophie Vargas a attaqué la Mairie de Penmarch au Tribunal administratif de Rennes en juin 2016 pour exces de pouvoir avec intention de nuire . La mairie de Penmarch n'a pas souhaité répondre mais a attaqué la propriétaire du Manoir au Tribunal Correctionnel par 2 fois : une première fois  sur une publication Facebook , une deuxième fois en prétendant que la fresque défigurait la commune de Penmarch . Fort heureusement le premier procès a abouti à une relaxe car bien évidement il n'y avait pas d'injure, le procureur n'avait d'ailleurs rien requis et avait commencé par classer l'affaire en non lieu . Le maire Raynald Tanter et l'adjointe à l'urbanisme Nathalie Poulard étiant allé jusqu'à se constituer partie civile ...aux frais des adminstrés pour obliger le magistrat à mettre en examen Sophie Vargas lC'était un veritable coup monté .

La deuxième attaque de la municipalité accuse la fresque de trouble à l'ordre public au Tribunal Correctionnel et en demande son effacement avec 100 euros d'astreinte par jour ! Fort heureusement les magistrats dans leur sagesse ont repoussé le débat pour laisser le Tribunal Administratif statuer . L'audience à Rennes devrait avoir lieu à la rentrée .

Les dessous de l'affaire :

Après étude, il est apparu également que Nathalie Poulard , l'adjointe à l'urbanisme avait par le biais d'une SCI (les Albatros) obtenu un permis de construire signé par Raynald Tanter sur un terrain "bleu et rouge" (en partie submersible) et reservé au camping caravaning (zone UHL du PLU) . Il s'agit de créer 3 gites (concurrents au Manoir du Ster ) dont un logement fonction .Ce terrain acquis très peu cher à une autre municipalité est le seul au monde avec vue sur les 2 fresques de Ricardo dela Rosa ! Tiens, tiens ...

Le Manoir du Ster :

Le Manoir du Ster est une grande bâtisse austère sans intérêt architectural particulier,  prés de la plage du Ster en Finistère Sud, modifiée de nombreuses fois au fil des ans et qui a servi de colonie de vacances pendant près de 30 ans . Les fresques ne sont pratiquement pas visible de la rue .

Le thème en est la défense de l'environnement : contre la pollution nucléaire et chimique (fresque bleue) contre la manipulation génétique et le mais transgénique (fresque jaune)

Le Manoir  accueille aujourd'hui des personnes adultes handicapées permanent ou en séjour de rupture et  des familles dans 4 gîtes originaux, le tout entouré d'un grand parc animalier. Les fresques  créent un ciment social, elles sont un lien entre les résidents, les vacanciers, les voisins et les habitants de Penmarch qui sont nombreux à la soutenir et à l’aimer .

Les fresques de Ricardo de la Rosa créent la joie et la bonne humeur des petits et des grands de toutes culture, nationalités, religion, avec ou sans handicap, bref elles réunissent les humains .

Ricardo de la Rosa est un artiste d'origine mexicaine connu et reconnu .

Artiste mexicain de 30 ans Ricardo est né à Mexico ville de plus de 20 millions d'habitants longtemps la plus polluée du monde, ce qui explique son extrême sensibilité à la contamination l'environnement .

En 2013 il a été exposé à la galerie Dorian Gray à New York .Il a commencé un tour d'Europe en septembre 2015 et a été invité en février à participer à l’exposition « Graphitis Escapes » à  Amsterdam et au  festival « l Arène du Graff  »à Plozevet, en novembre à Berlin ou il a travaillé sur divers commandes .

Il a séjourné à Penmarch 6 mois et la nature encore sauvage du Finistère  l’a beaucoup inspiré dans son travail de fresque au Manoir du Ster .

 LES FRESQUES INTERDITES :

Il s’agit d’un triptyque de grande dimension (3 fresques de 60 m2) qui sera un véritable hymne à la vie et à la nature .

Ceux d'entre vous qui ont l'occasion de passer à Penmarc'h sont invités à venir voir les fresques avant de signer !

C’est une fable de la modernité. Le triptyque par le biais  d'illustrations doit interpeller les spectateurs sans agressivité sur l'environnement, la fragilité de la nature mais aussi sa beauté.

La première fresque représente la nuit et la contamination de l'environnement par l'homme : les usines déversent leurs déchets toxiques dans la nature, sur la forêt . Les animaux de nuit s'enfuient . 

Le deuxième volet du triptyque représentera le jour et les hommes vivant en harmonie avec la nature . I C'est symbolique de constater que  la mairie nous interdit de poursuivre ! La nature doit elle rester contaminée ou le devenir de plus en plus ?

Le troisième volet du triptyque a été achevé en août 2016 et inauguré le 18 aout en présence de 200 admirateurs du travail de Ricardo . Elle a demandé 45 jours de travail et représente l'histoire du Mexique à travers l'histoire du mais : depuis les anciens dieux aztèques à la colonisation par les USA, les soldats du pétrole et le mais transgénique : au bas de la nouvelle pyramide de l'ordre mondial les indigènes n'ont plus que des grains de mais qui ne repousseront jamais !

Le but de la pétition est de demander à Raynald Tanter le  Maire de Penmarc'h de lever la plainte  constituée contre la fresque  et de l'autoriser .

Le motif invoqué est que la fresque  gâche le caractère des sites naturels et urbains environnants ainsi que les perspectives monumentales et qu'il n'y a pas d'harmonie de couleur .C'est plutôt comique quand on sait que le Manoir du Ster est un bâtiment isolé au milieu des marais et que 11 fresques ont été réalisées à Penmarch sous le PLU 2010  dont 6 en périmètres bâtiment historique (ce n'est pas le cas de Manoir du Ster) et 8 sans autorisation préalable .

Vive l'art ! Vive la liberté ! Vivent les fresques !

http://www.manoirduster.com/

https://www.facebook.com/FresqueSterPenmarch

https://www.facebook.com/sophie.vargas.528

 https://www.lepotcommun.fr/pot/sxsupcy9



Manoir du Ster compte sur vous aujourd'hui

Manoir du Ster a besoin de votre aide pour sa pétition “Sauver les fresques du Manoir du Ster contre l'acharnement de la municipalité de Penmarch”. Rejoignez Manoir du Ster et 2 243 signataires.