Sauvegardons le Bleu-bleu, lieu populaire et engagé contre sa destruction imminente

Recent news

Le Bleu bleu, détruit moellon après moellon, quelles suites ?

Suites aux évènements de ces derniers jours, le collectif bleu bleu est ému et souhaite remercier toutes les personnes qui ont signé aussi nombreuse la pétition.

Le Collectif Bleu-Bleu, constitué suite au décès de Gilbert Vivien, pour préserver le lieu remarquable nommé Bleu Bleu et l'esprit de son créateur, force de propositions dans ce cadre, est sidéré face à la démolition qui a été ordonnée ce 4 décembre 2020 et ce avant même les obsèques de Gilbert.

Nous sommes également attristés et en colère car la terrasse a  très vite fini par céder cédé, rapidement , sous les masses des ouvriers et les dernier.e.s occupant.e.s ont quitté les lieux après avoir passé une dernière matinée de mardi perché.e.s dans les arbres pour tenter d'empêcher les démolitions. Voir les photos et vidéos ici https://www.facebook.com/collectifbleubleu/?view_public_for=104109651555065
Ils ont balayé avec mépris, d'un revers de manche, plusieurs décennies de vie, et nous nous  sentons  démunis.

Nos stratégies, dans un premier temps, démarches administratives puis d'occupation ont donc échouée, faute de moyens et de temps pour s'organiser (peut-être). Malgré la force de notre engagement et la dynamique  riche et forte de propositions, l'émotion ressentie a été très forte dans cette lutte trop vite écourtée. Elle nous a néanmoins montré les craintes de la mairie et de la préfecture devant notre détermination à  s'opposer à la destruction  de ce lieu et nous avons su attirer l'attention de nombreux toulousain.e.s. et des médias.

A l'heure où la loi donne responsabilité à l'Etat et aux Collectivités Territoriales de mettre en œuvre les droits culturels, nous assistons là à un énorme raté tant le Bleu bleu, par son intergénérationalité, son interculturalité, sa diversité sociale avérée, son champ de possibles, constituait un creuset évident de l'expression de ces droits ré-affirmés.

A l'heure où les différents échelons territoriaux mènent des expériences de démocratie participative, à l'heure où nous pouvons considérer l'urgence de la crise démocratique que nous traversons, comment les élu.e.s n'ont-il pas su répondre aux interpellations des citoyen.ne.s ? Pourquoi ces habitant.e.s soutenu.e.s par des  comités de quartiers et des associations, constitué.e.s en collectif, n'ont-il.les pas été entendus avant de prendre des décisions aussi radicales que violentes ? La mairie de Toulouse a, là une véritable occasion de mettre en place une expérience de co-construction d'un projet solide pour le Bleu bleu en incluant notre collectif..

"Tout" est détruit mais est ce n'est pas fini pour autant !

  • Nous serons force de proposition jusqu'au bout et c'est pour cela que nous avons encore besoin de soutiens à notre projet qui se voudra en premier lieu préserver l'état d'esprit originel du lieu.

Nous vous informons également que les obsèques de Gilbert Vivien ayant lieu vendredi dans la plus stricte intimité avec la présence de ses proches, un hommage public lui sera rendu ce vendredi 11 décembre à 12h00 au jardin du Capitole (Code vestimentaire, des éléments de BLEU.  Amenez aussi de quoi faire du bruit/de la musique). Ce sera l’occasion de rendre hommage à Gilbert et de montrer notre présence et notre mécontentement dans le traitement irrespectueux de la destruction du Bleu Bleu, et la nécessité de nous prendre en considération.

Vous pouvez continuer à suivre notre actualité sur notre page facebook Bar Bleu Bleu

Amitiés Bleues!

collectif-bleu-bleu@riseup.net

Collectif BLEU-BLEU
4 months ago