Accès à un vaccin anti-COVID de type virus inactivé en Europe

Accès à un vaccin anti-COVID de type virus inactivé en Europe

Started
September 5, 2021
Petition to
Vice-Premier ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique Franck Vandenbroucke
Signatures: 362Next Goal: 500
Support now

Why this petition matters

Started by Dominique DEHARENG

Dans la mesure où s'exerce une pression sociale très forte en faveur de la vaccination de masse, il est légitime de permettre à chacun de choisir son vaccin sur base d'explications éclairées.
On peut être "pro vaccin" et cependant ne pas vouloir être vacciné contre la COVID-19 avec les vaccins disponibles sur le marché européen (Pfizer, Moderna, Janssen, Astrazeneca, basés sur des techniques non encore éprouvées).
Signer cette pétition, c'est demander l'accès à un vaccin de type "traditionnel", comme ceux de Sinopharm, Sinovac ou Valneva.

La rumeur a dit que ces vaccins « traditionnels » seraient "moins performants" que les vaccins « nouvelle technologie » mais une étude assez récente conduite au Chili montre que ce n'est pas le cas (https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34233097/ « Effectiveness of an Inactivated SARS-CoV-2 Vaccine in Chile »).

Ces deux derniers vaccins sont chinois et sont déjà sur le marché (Chine, Amérique du sud, Afrique).
Le premier est français et sortira peut-être en automne 2021 vu les excellents résultats obtenus récemment dans sa phase 3 pratiquée en Grande Bretagne, par comparaison avec Astrazeneca pris comme référence (au lieu d'un placebo).

Pourquoi les pays européens n'ont-ils utilisé que les vaccins développés par les grands groupes pharmaceutiques, proposant tous des vaccins « nouvelle technologie », (ARNm ou OGM), en fermant la porte aux autres ?
Ces pays européens se soumettent à la décision de l'Agence européenne du médicament (EMA), ce qui semble adéquat dans le cas de médicaments, puisque leur évaluation dure plusieurs années, en qu'on a donc un recul suffisant pour évaluer les effets à long terme.
Ceci semble beaucoup moins judicieux dans le cas du développement de vaccins dans l'urgence, ce qui est la situation actuelle pour la COVID-19. En effet, il est évident que, ne fût-ce qu'au niveau administratif, le poids des règles à remplir est probablement mieux supporté par les grosses firmes bien rôdées au processus, et au niveau du développement, ces mêmes grosses firmes bénéficient de résultats très utiles sur une grande quantité de recherches différentes, notamment en « nouvelles technologies » qu'il serait judicieux de tester sur un grand nombre de sujets ...
Plusieurs scientifiques et médecins dont l'expertise est incontestable (par exemple, le Dr Christian Vélot, maître de conférences en génétique moléculaire à l’université Paris-Sud et membre du conseil scientifique du CRIIGEN, ou le Dr Christian Perronne, médecin et professeur des universités-praticien hospitalier français, spécialisé dans les pathologies tropicales et les maladies infectieuses émergentes, ou encore le groupe CovidRationel, collectif de chercheurs réunis sous le label #covidrationnel) mettent en garde à propos de l'inconnue totale des effets à long terme de ces nouvelles technologies vaccinales.
Depuis le début de la vaccination de masse, on découvre chaque mois de nouveaux effets secondaires sérieux (myocardite/péricardite, thrombose, Guilain-barré, allergies)(voir sur le site de l'agence européenne du médicament: https://www.ema.europa.eu/en/medicines/human/EPAR/covid-19-vaccine-janssen#safety-updates-section qui se manifestent heureusement sur un petit pourcentage de la population (de plus en plus d'informations suggèrent un rapport de 2 cas sérieux pour 1000 sujets), ce qui justifie encore actuellement le rapport positif bénéfice/risque pour les personnes à risque, mais pas pour les autres.

Réclamons l'ouverture du marché national aux vaccins anti-COVID à virus inactivés (vaccins « traditionnels »), soit français (Valneva VLA2001), soit chinois (Sinopharm, Sinovac), soit autre (un vaccin indien est en cours d'étude aussi).

#COVID19 #COVIDVaccine #covidrationnel

Support now
Signatures: 362Next Goal: 500
Support now
to help others easily find and sign the petition.

Decision Makers

  • Franck VandenbrouckeVice-Premier ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique