Non à l’expropriation abusive ! Sauvons Sous les Vignes !

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Nous sommes les familles Vuaillet et Richard, habitants, agriculteurs et propriétaires à Saint-Genis-Pouilly depuis plusieurs siècles. Depuis trois ans, le maire de Saint-Genis-Pouilly et sa majorité poursuivent leur acharnement à vouloir nous exproprier de nos terrains situés sous la rue Jean Belleville, dans le secteur dit « Sous les Vignes ».

Malgré la décision du préfet de l’Ain de ne pas signer en novembre 2015 la déclaration d’utilité publique (DUP) permettant cette expropriation, le projet d’extension du stade et son parking de 80 places sont de retour. Une nouvelle enquête publique débutera prochainement. Elle vise encore et toujours à nous exproprier de nos terrains pour rendre possible le projet.

Sur le fond, nous ne sommes pas opposés, bien sûr, à ce que notre commune s’équipe en nouvelles infrastructures sportives. Nous dénonçons néanmoins un acharnement intolérable à vouloir forcer nos familles à abandonner leurs terres. Nous dénonçons la volonté d’imposer un projet synonyme de dépossession, de transformations radicales et de nuisances pour le quartier, et qui aboutira à la disparition d’une exploitation agricole et de son paisible élevage de moutons.

L’expropriation est un acte grave. Elle doit être considérée comme une mesure ultime lorsqu’il n’y a pas d’autres solutions. Pourtant, il existe des alternatives concrètes à l’expropriation de nos parcelles.
La construction des nouveaux équipements sportifs pourrait avoir lieu sur un certain nombre de terrains communaux aujourd’hui à disposition. Cela aurait l’avantage d’économiser l’argent du contribuable et accélérerait la mise à la disposition des équipements.
Une autre possibilité serait de transformer l’actuel terrain de football dit “stabilisé” en surface synthétique, procédé économiquement pertinent, rapide d’exécution, choisi, par exemple, par la commune voisine de Ferney-Voltaire. Une demande récurrente en ce sens du club de football local (AS St-Genis-Ferney-Crozet) a toujours été curieusement refusée par le maire et sa majorité.

Pourquoi alors venir implanter des équipements sportifs « Sous les Vignes », si ce n’est, sous couvert de l’intérêt général, de poursuivre de vieux conflits privés avec nos familles. Ce comportement n’est pas à la hauteur de la fonction de premier édile et met en danger notre quartier.

“Sous les Vignes” fait, en effet, partie des trop rares quartiers de Saint-Genis-Pouilly où nous pouvons encore respirer, souffler, se promener avec nos enfants, rencontrer nos voisins, discuter et échanger en toute quiétude. Ce bien-être doit être préservé. Dans le cas contraire, adieu prairie, moutons, tranquillité et biodiversité !

Habitants du quartier, Saint-Genésiens, amis de la nature, avant que les bulldozers ne retournent nos terres de manière définitive, aidez nos familles à sauver, préserver et protéger l’un des derniers espaces de respiration en cœur de ville.

Signez pour dire votre opposition à l’expropriation de nos terrains, demander le déplacement du projet et ainsi sauver l’espace naturel dit « Sous les Vignes ».

Merci de votre soutien.

Les familles Vuaillet et Richard



Pierre compte sur vous aujourd'hui

Pierre VUAILLET a besoin de votre aide pour sa pétition “Saint-Genis-Pouilly : Sauvons Sous les Vignes ! Non à l’expropriation abusive !”. Rejoignez Pierre et 2 880 signataires.