Pétition fermée

Liberté pour le marocain Rachid Kourss au Gabon

Cette pétition avait 497 signataires


Dans la nuit du Vendredi 3 Février au Samedi 4 Février 2017, l’une des plus grandes banques d’Afrique, la Banque Gabonaise et Française Internationale (BGFI), a été victime d’une intrusion de son système d’information. La base de données de la banque aurait été piratée depuis des adresses IP étrangères à son siège et trois millions d'euros ont été détournés.

Depuis l’éclatement de l’affaire, plusieurs consultants, cadres et hauts responsables ont été interpellés par la police judiciaire, y compris Rachid Kourss, un ingénieur marocain lauréat de l’ENSIAS (Ecole Nationale Supérieure d’Informatique et d’Analyse des Systèmes). A l’heure actuelle, ce jeune ingénieur est toujours incarcéré dans une prison de la capitale Gabonaise.

Il est à préciser que Rachid Kourss a été envoyé en détachement à Libreville par son employeur marocain, dans le cadre d’un projet pour le compte de la banque Gabonaise. Pendant l’exercice de ses fonctions, il aurait décelé une faille de sécurité dans le système d’information de la Banque. Les multiples messages d’alertes qu’il aurait identifiés et remontés n’ont pas eu des échos positifs, et la faille aurait fini par être exploitée par des tiers. 

Près de trois mois après son arrestation et l'ouverture d'une information judiciaire, puis l’identification des véritables personnes impliquées dans cette opération de fraude, aucune audience n'a été fixée pour le jeune marocain et son avocat n’a pu avoir accès au dossier que le 31 mars 2017. 

Ceci étant dit, nous tenons d’abord à remercier les services diplomatiques marocains au Gabon pour les efforts qu’ils continuent à fournir dans cette affaire, ainsi que toutes les instances professionnelles et associatives qui apporté leur soutien à Rachid Kourss.

Nous joignons ensuite notre voix à celle de la famille de Rachid Kourss, appelant ainsi les autorités de chacun des deux pays à renforcer leurs actions en vue d’accélérer les procédures juridiques et de permettre un procès équitable à Rachid Kourss, dans l’espoir de sa libération dans les tous prochains jours.

Par la même occasion, nous insistons sur le fait que le cas de Rachid Kourss concerne toute la profession d’ingénierie au Maroc, car sans politique claire de protection juridique adéquate, des situations similaires iront à l’encontre de la volonté de Sa Majesté le Roi et celle du Maroc, dans l’accompagnement et la promotion du partenariat et du développement économique et numérique dans le continent Africain.

Enfin, nous tenons à exprimer notre soutien inconditionnel à notre confrère et nous lui témoignons toute notre solidarité, et celles des ingénieurs lauréats des écoles d’ingénieurs marocaines.



Groupement d'Associations et d'organisations d'Ingénieurs au Maroc compte sur vous aujourd'hui

Groupement d'Associations et d'organisations d'Ingénieurs au Maroc a besoin de votre aide pour sa pétition “Sa Majesté le Roi Mohamed 6: Liberté pour le marocain Rachid Kourss au Gabon”. Rejoignez Groupement d'Associations et d'organisations d'Ingénieurs au Maroc et 496 signataires.