Petition update

Tribune , non aux assistants sexuels

rosen, membre des survivantes de la prostitution HICHER
Saintes, France

Mar 25, 2015 — ASSISTANCE SEXUELLE ? OU VIOLS SUR PERSONNES VULNÉRABLES ?

Les partisans de « l’assistance sexuelle » pour les personnes handicapées repartent au combat. Mais de quoi parle-t-on ? Avec vingt deux ans de prostitution derrière moi, je peux dire que moi aussi j’ai été « assistante sexuelle ». Les clients étaient tous des handicapés : handicapés sexuels ou handicapés affectifs. Mais j’ai bien compris que j’étais surtout « pute ». Toutes les femmes prostituées sont des assistantes sexuelles et toutes sont des victimes de la violence des clients.

« L’assistance sexuelle », c’est la porte ouverte à toutes les violences sur les personnes handicapées, et d’abord les femmes qui sont déjà particulièrement touchées au point qu’une association vient de créer un numéro vert pour leur permettre de dénoncer le sort qu’elles subissent.

Pourquoi faire des personnes handicapées une catégorie à part ? Nous sommes tous et toutes handicapéEs. Nous souffrons tous et toutes de manques. Les personnes handicapées sont des personnes à part entière qui souhaitent tout simplement trouver l’amour. Le manque, ce n’est pas tant le sexe que la rencontre, mais l’influence du porno pèse lourd.

J’ai vécu dix ans dans un centre hospitalier et j’ai vu des personnes, qu’elles soient handicapées moteur ou mentales se rencontrer et s’aimer. Encore faut-il ne pas leur interdire l’intimité ! Le problème, c’est que tout est fait pour les empêcher de s’aimer librement ; c’est cette surprotection qui est une forme de maladie, une névrose de la société. Il faut sortir du tabou. Mais il ne faut rien forcer.

Quelle personne handicapée, quelle femme pourra dire, face à un « assistant sexuel » qu’elle ne veut pas ? Que les attouchements qu’elle subit lui sont insupportables ? Elle qui ne pourra ni bouger ni éventuellement le formuler ? Laisser les « aidants sexuels » pratiquer, c’est maintenir les personnes handicapées dans la misère sentimentale et sexuelle ; pire, c’est autoriser les viols sur des personnes en situation de vulnérabilité. Ces personnes cherchent l’échange, l’amour, pas le viol légalisé.

Je demande l’abolition de la prostitution, cette forme généralisée « d’assistance sexuelle » ; l’abolition, c’est l’interdiction d’abuser et la protection afin de ne pas être abuséE.

Rosen








Réseau Sud Cévennes
Pascal Villaret et 4 autres ami(e)s se sont inscrit(e)s

S’inscrire
Une alliance de vie sur ton chemin....





Protestantisme libéral
Abdallah Benbara et 2 autres ami(e)s se sont inscrit(e)s

S’inscrire
Photo de Cis Sou.













Les moutons enrages
David Potente et 17 autres ami(e)s se sont inscrit(e)s

S’inscrire
Sponsorisé
Créer une publicité
Sponsorisé
Propriétaire 652 €/mois
Votre Maison + Terrain pour le prix d'un loyer. Votre devis en 72h. FAITES LE TEST !
Gratianne-Adelaide Babonneau-Taconnet aime ça
Grand Jeu MAGGI®
maggi.fr
Gagnez immédiatement les PAPILLOTES® MAGGI® pour des repas savoureux et inratables !
Français (France) · Confidentialité · Conditions d’utilisation · Cookies · Publicité ·
Plus
Facebook © 2015


Message
Photo/vidéo
Question
Fichier

Publication ancrée
Fil d’actualité
Rosen Kerfah Nejjar Hicher
15 octobre 2014

https://www.change.org/p/s%C3%A9nateurs-votez-la-loi-visant…#

Partager s'il vous plait
Sénateurs : votez la loi visant à abolir le système prostitutionnel - Pétition de #RosenHicher
Je me présente : Rosen Hicher, 57 ans, ancienne prostituée, survivante, je suis maman de six...
change.org
J’aime · Commenter · Partager · 14595
Fil d’actualité
ACTIVITÉ RÉCENTE
Rosen Kerfah Nejjar Hicher
28 min

ASSISTANCE SEXUELLE ? OU VIOLS SUR PERSONNES VULNÉRABLES ?

Les partisans de « l’assistance sexuelle » pour les personnes handicapées repartent au combat. Mais de quoi parle-t-on ? Avec vingt deux ans de prostitution derrière moi, je peux dire que moi aussi j’ai été « assistante sexuelle ». Les clients étaient tous des handicapés : handicapés sexuels ou handicapés affectifs. Mais j’ai bien compris que j’étais surtout « pute ». Toutes les femmes prostituées sont des assistantes sexuelles et toutes sont des victimes de la violence des clients.

« L’assistance sexuelle », c’est la porte ouverte à toutes les violences sur les personnes handicapées, et d’abord les femmes qui sont déjà particulièrement touchées au point qu’une association vient de créer un numéro vert pour leur permettre de dénoncer le sort qu’elles subissent.

Pourquoi faire des personnes handicapées une catégorie à part ? Nous sommes tous et toutes handicapéEs. Nous souffrons tous et toutes de manques. Les personnes handicapées sont des personnes à part entière qui souhaitent tout simplement trouver l’amour. Le manque, ce n’est pas tant le sexe que la rencontre, mais l’influence du porno pèse lourd.

J’ai vécu dix ans dans un centre hospitalier et j’ai vu des personnes, qu’elles soient handicapées moteur ou mentales se rencontrer et s’aimer. Encore faut-il ne pas leur interdire l’intimité ! Le problème, c’est que tout est fait pour les empêcher de s’aimer librement ; c’est cette surprotection qui est une forme de maladie, une névrose de la société. Il faut sortir du tabou. Mais il ne faut rien forcer.

Quelle personne handicapée, quelle femme pourra dire, face à un « assistant sexuel » qu’elle ne veut pas ? Que les attouchements qu’elle subit lui sont insupportables ? Elle qui ne pourra ni bouger ni éventuellement le formuler ? Laisser les « aidants sexuels » pratiquer, c’est maintenir les personnes handicapées dans la misère sentimentale et sexuelle ; pire, c’est autoriser les viols sur des personnes en situation de vulnérabilité. Ces personnes cherchent l’échange, l’amour, pas le viol légalisé.

Je demande l’abolition de la prostitution, cette forme généralisée « d’assistance sexuelle » ; l’abolition, c’est l’interdiction d’abuser et la protection afin de ne pas être abuséE.

Rosen


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.