LEVEE DU CONFINEMENT DES CENTRES D’ART, FRAC ET MUSEES

0 a signé. Prochain objectif : 10 000 !


Nous savons la complexité de la situation actuelle et l’importance des enjeux des mesures prises pour contrer la crise sanitaire que nous traversons. Le Gouvernement a décidé vendredi 29 janvier de tout faire pour éviter un nouveau confinement lourd de conséquences psychologiques et sociales pour les Français : cette décision nous invite aujourd’hui à prendre la parole

Depuis plusieurs semaines déjà, il semble acquis, pour le Ministère de la Culture, pour les scientifiques comme pour nos visiteurs, que les centres d’art, collectifs d’artistes, FRAC, fondations et musées que nous représentons sont des établissements recevant du public « circulant », dans lesquels les risques de contamination sont les moins avérés.

Nous souhaitons redonner à l’art et à la culture toute la place qu’ils doivent tenir dans cette crise et faire à nouveau de l’exception culturelle française une réalité. Les protocoles sanitaires rigoureux mis en place dès le premier déconfinement dans nos institutions, qui disposent par ailleurs d’équipes parfaitement formées à l’accueil du public, garantissent un accueil de nos visiteurs dans des conditions de sécurité renforcées.  

Ce constat devait nous permettre, comme il l’a été régulièrement rappelé depuis le début d’année, d’être parmi les premières institutions culturelles à pouvoir rouvrir et cela en toute solidarité avec les cinémas et les lieux consacrés à la musique et aux arts vivants, dont nous espérons qu’ils pourront eux aussi rouvrir le plus rapidement possible.  

Après avoir pris connaissance des dernières annonces gouvernementales, nous voulons faire entendre notre voix. Nous demandons à pouvoir jouer pleinement notre rôle de lieux fédérateurs, véhiculant ce qui a du sens, et à rouvrir les portes de nos institutions le plus largement et le plus tôt possible. Si l’évolution de la pandémie en France devait finalement conduire le gouvernement à décréter un nouveau confinement dans les prochains jours, il n’en resterait pas moins essentiel que nous puissions être parmi les premiers lieux à être autorisés à rouvrir leurs portes dès la levée, même progressive, de celui-ci.

Il est effectivement crucial de pouvoir continuer à faire résonner les œuvres des artistes que nous exposons, au-delà de l’expérience numérique, fortement investie par nos institutions depuis le début de la pandémie. Le Président de la République a souligné la détresse réelle dans laquelle la situation actuelle plongeait la jeunesse du pays et indiqué qu’il souhaitait leur donner la possibilité d’assister à des cours à l’université un jour par semaine. Nous pensons aussi à tous les étudiants, et notamment ceux en écoles d’arts et en histoire de l’art, à qui nous voulons permettre de se confronter à nouveau aux œuvres. Nous pensons aux enseignants, aux éducateurs et aux acteurs du champ social, dont nous savons à quel point ils sont en demande d’offrir des possibilités d’évasion et de prise de conscience aux élèves et aux publics en situation d’exclusion. C’est ce rôle essentiel de solidarité, de soutien et d’aide à la transmission des savoirs que nous souhaitons à nouveau pouvoir jouer. A l’image du succès de l’« été culturel et apprenant », nous appelons aujourd’hui de nos vœux un « hiver culturel et apprenant » qui soit aussi pleinement solidaire pour contribuer à l’accès à la vie artistique et au respect des droits culturels de nos concitoyens les plus durement impactés par la crise sanitaire.

Dans ce contexte, plutôt que de demeurer portes closes, nous préférons sans hésitation à un silence pesant pour nos équipes et menaçant pour nos missions, une ouverture progressive, s’il le faut avec un protocole sanitaire encore renforcé et une jauge potentiellement encore plus réduite. Pour garantir une sécurité optimale, nous serions aussi prêts à n’ouvrir, si besoin, qu’une partie de nos espaces.

Pour une heure, pour un jour, pour une semaine ou pour un mois, laissez-nous entrouvrir nos portes, même si nous devions les refermer en cas de nouveau confinement ou de renforcement des mesures sanitaires.

A l’heure où de nombreuses institutions culturelles réfléchissent à la création d’espaces consacrés au mieux-être par l’art et la médiation artistique, nous formulons le vœu de pouvoir dès à présent prendre soin des visiteurs, car il nous semble essentiel que les lieux de culture puissent à nouveau offrir une expérience sensible, nécessaire au bien-être mental pour faire face à cette crise.

L’art, au même titre que la santé, participe à soigner l’âme humaine.

Premiers signataires

Paula AISEMBERG, Directrice des projets artistiques d’Emerige et de la future Fondation, Paris

Cécile ARCHAMBEAUX, Directrice - Centre d'art image/image, Orthez

Sophie AUGER-GRAPPIN, Directrice - Centre d’art contemporain d’intérêt national Le Creux de l’enfer, Thiers

Gérard AUDINET, Directeur - Maisons de Victor Hugo, Paris / Guernesey

Quentin BAJAC, Directeur – Jeu de Paume, Paris

Franck BALLAND, Commissaire indépendant – Paris

Aurélien BAMBAGIONI, artiste, enseignant à l’Ecole européenne supérieure de l’image, Angoulême-Poitiers, secrétaire de l'ANdEA - Association nationale des écoles supérieures d'art

Colette BARBIER, Directrice - Fondation d’entreprise Pernod Ricard, Paris

Catherine BEAUDEAU, secrétaire générale de l’École européenne supérieure de l’image, Angoulême-Poitiers, membre du conseil d'administration de l'ANdEA

Marc BEMBEKOFF, Directeur - La Galerie, centre d’art contemporain, Noisy-le-Sec et co-président de TRAM Réseau art contemporain Paris Île-de-France

Isabelle BERTOLOTTI, Directrice - MAC, Musée d’art contemporain, Lyon

Sylvie BOULANGER, Directrice - Centre National Édition Art Image (Cneai), Paris

Nicolas BOURRIAUD, Directeur général – Montpellier Contemporain (MO.CO), Montpellier

Caroline BISSIERE, Directrice - Abbaye Saint André, Centre d'art contemporain, Meymac

Guillaume BRETON, Responsable - Ygrec-ENSAPC, Cergy

Marie-Haude CARAËS, directrice de l’École supérieure d’art et design TALM, membre du conseil d'administration de l'ANdEA

Charles CARMIGNAC, Directeur – Fondation Carmignac, Porquerolles et Paris

Aude CARTIER, Directrice - Maison des arts, centre d’art contemporain de Malakoff et co-présidente de TRAM Réseau art contemporain Paris Île-de-France

Garance CHABERT, Directrice - Villa du Parc, centre d’art contemporain d’intérêt national, Annemasse, coprésidente de d.c.a

Gaël CHARBAU, Commissaire indépendant et critique d’art - Paris

Jean-François CHOUGNET, Président – Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, Marseille

Comité professionnel des galeries d’art

Stanislas COLODIET, Conservateur du patrimoine et directeur - Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques (Cirva), Marseille

Caroline COURNEDE, Directrice - MABA, Nogent-sur-Marne

Marie COZETTE, Directrice - CRAC Occitanie, Sète

Bice CURIGER, Directrice – Fondation Vincent van Gogh, Arles

Fabien DANESI, Commissaire indépendant - Paris

Philippe DIAN, Président – Les Amis du Palais de Tokyo, Paris

Corinne DISERENS, Directrice - ENSAPC, Cergy

Jérôme DELORMAS, directeur de l’institut supérieur des arts de Toulouse, membre du conseil d'administration de l'ANdEA

Sébastien DELOT, Directeur-conservateur - LaM, Villeneuve d’Ascq

Jean-François DUBOS, Président et Simon BAKER, Directeur – MEP – Maison européenne de la photographie, Paris

Diane DUFOUR et Christine VIDAL, Co-directrices - Le BAL, Paris

Xavier FRANCESCHI, Directeur - Frac Île-de-France, Paris et Rentilly

Jean-Marie GALLAIS, Responsable Pôle programmation, Centre Pompidou-Metz, Metz

Magali GENTET, Responsable - Centre d’art contemporain Parvis, scène nationale Tarbes Pyrénées, Ibos

Anne GIFFON-SELLE, Directrice - Centre régional d’art contemporain le 19, Montbéliard

Marta GILI, Directrice – Ecole nationale supérieure de la photographie, Arles

Nathalie GIRAUDEAU, Directrice - Centre photographique d’Île de France, Pontault-Combault, trésorière de d.c.a

Jérémy GISPERT, étudiant à l’École européenne supérieure d’art de Bretagne, membre du conseil d'administration de l'ANdEA

Fabienne GRASSER-FULCHERI, Directrice - Espace de l’Art Concret, centre d’art contemporain d’intérêt national, Mouans-Sartoux

Maël GRENIER, Directeur et Bertrand GODOT, Directeur de la programmation art contemporain – Carré, Centre d'art contemporain d'intérêt national, Château-Gontier

Hélène GUENIN, Directrice – MAMAC, Nice

Valérie GUILLAUME, Directrice – Musée Carnavalet, Paris

Marie-Frédérique HALLIN, Directrice - Centre d’art et de photographie de Lectoure, Lectoure

Fabrice HERGOTT, Directeur - Musée d’art moderne de la ville de Paris

Benjamin HOCHART, artiste, enseignant à l’Ecole supérieure d’arts & médias, Caen-Cherbourg, membre du conseil d'administration de l'ANdEA

Maja HOFFMANN et son équipe - Fondation LUMA, Arles

Loïc HORELLOU, designer, enseignant à la Haute école des arts du Rhin, coprésident de l'ANdEA

Guillaume HOUZE, Président - Lafayette Anticipations – Fondation d'entreprise Galeries Lafayette, Paris

Thomas HUOT-MARCHAND, designer, directeur de l'ANRT à l’Ecole nationale supérieure d’art et design de Nancy, membre du conseil d'administration de l'ANdEA

Claire JACQUET, Directrice - FRAC Nouvelle Aquitaine – MECA, Bordeaux

Sophie KAPLAN, Directrice - La Criée centre d’art contemporain, Rennes, coprésidente de d.c.a

Christelle KIRCHSTETTER, directrice de l’École nationale supérieure d’art et design de Nancy, coprésidente de l'ANdEA

Valérie KNOCHEL ABECASSIS, Directrice - La Maréchalerie - centre d'art contemporain, Versailles

Céline KOPP Directrice - Triangle France — Astérides, Marseille, secrétaire de d.c.a

Rebecca LAMARCHE-VADEL, Directrice déléguée - Lafayette Anticipations, Paris

Benoît LAMY DE LA CHAPELLE, Directeur - CAC - la synagogue de Delme, Delme

Marianne LANAVERE, Directrice - Centre international d'art et du paysage, Île de Vassivière

Téa LAURENT, étudiante à l’Ecole supérieure d’art et design de Valenciennes, membre du conseil d'administration de l'ANdEA

Emma LAVIGNE, Présidente - Palais de Tokyo, Paris

Odile LE BORGNE, directrice de l’École européenne supérieure d’art de Bretagne – site de Rennes, trésorière de l'ANdEA

Patrick LEBRET, Directeur – Portique, Centre régional d’art contemporain, Le Havre

Loïc LE GALL, Directeur - CAC Passerelle, Brest

Sophie LEGRANDJACQUES, Directrice - Grand Café, Centre d’art contemporain d’intérêt national, Saint-Nazaire

Mathieu LELIEVRE, Commissaire indépendant - Paris

Claire LE RESTIF, Directrice – Crédac-Centre d'art contemporain, Ivry-sur-Seine

Audry LISERON-MONFILS directeur du Campus caraïbéen des arts, membre du conseil d'administration de l'ANdEA

Alain LOMBARD, Directeur- Collection Lambert en Avignon

Éric MANGION, Directeur - Centre d'art de la Villa Arson, Nice

Antoine MARCHAND, Directeur - centre d'art Le Lait, Albi

Madeleine MATHE, Directrice - Centre d’Art Contemporain Chanot, Clamart et co-présidente de TRAM Réseau art contemporain Paris Île-de-France

Valérie MAZOUIN, Directrice - Centre d’art contemporain Chapelle Saint-Jacques, Saint-Gaudens

Laura MENE, Directrice - Espace croisé, centre d’art contemporain, Roubaix

Marie MENESTRIER, Directrice - Abbaye de Maubuisson, Saint-Ouen-l’Aumône

Martine MICHARD, Directrice - Maison des Arts Georges & Claude Pompidou, Cajarc

Camille MORINEAU, Directrice – AWARE, Archives of Women Artists, Research and Exhibitions, Paris

Amel NAFTI, directrice de l’Ecole supérieure d’art et design Grenoble Valence, membre du conseil d'administration de l'ANdEA

Estelle PAGES, directrice de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon, membre du conseil d'administration de l'ANdEA

Chiara PARISI, Directrice - Centre Pompidou-Metz, Metz

Cécile POBLON, Directrice - BBB centre d'art, Toulouse

Céline POULIN, Directrice - CAC Brétigny, centre d'art contemporain d'intérêt national, Brétigny-sur-Orge, vice-présidente de d.c.a

Isabelle REIHER, Directrice - Centre de Création contemporaine Olivier Debré, Tours

Émilie RENARD, Directrice - Bétonsalon – Centre d'art et de recherche, Paris

Stéphane SAUZEDDE, directeur de l’École supérieure d’art Annecy Alpes, coprésident de l'ANdEA

Alexandra SERVEL, Responsable - La Graineterie, centre d’art de la ville de Houilles

Amélie SIMIER, Directrice – Musée Bourdelle, Paris

Cannelle TANC, Co-directrice - Immanence, Paris

Emmanuel TIBLOUX, Directeur - École nationale supérieure des arts décoratifs, Paris, membre du conseil d'administration de l'ANdEA

Elfi TURPIN, Directrice du CRAC Alsace, Altkirch, coprésidente de d.c.a

Amélie VERLEY, Secrétaire générale - TRAM Réseau art contemporain Paris Île-de-France

Nathalie VIOT, Directrice – Fondation d’entreprise Martell, Cognac

Christoph WIESNER, Directeur - Rencontres d’Arles, Arles

Marie-Ann YEMSI, Commissaire indépendante - Agents créatifs, Paris



Palais de Tokyo compte sur vous aujourd'hui

Palais de Tokyo . a besoin de votre aide pour sa pétition “Roselyne Bachelot-Narquin Ministre de la Culture : LEVEE DU CONFINEMENT DES CENTRES D’ART, FRAC ET MUSEES”. Rejoignez Palais de Tokyo et 9 623 signataires.