Notation succès/échec pour un cours de la session d’automne 2020 UL

0 have signed. Let’s get to 1,500!


À l'attention de M. Robert Beauregard, vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes,

     Vous êtes invité à prendre connaissance de la pétition suivante qui en dit long sur notre engagement scolaire.

Récemment, l'Université Laval a annoncé à ses étudiants la décision de ne pas accorder la notation succès/échec pour la session d’automne 2020 en se basant sur un sondage concernant le déroulement de la session auquel 77% des étudiants ont répondu que tout se passait « bien » ou « vraiment bien ».

Le problème? Cette question est vague et l’interprétation de la question est subjective. Elle ne distingue pas nécessairement en quoi les étudiants sont « bien » ou « vraiment bien ». Par ailleurs, cette question ne réfère pas clairement à l’aspect académique et à la réussite scolaire. D’ailleurs, l’intention du sondage et l’impact que celui-ci n’a jamais été explicité. De plus, l’Université Laval refuse de rendre les résultats du sondage disponibles : le poids démographique des étudiants ayant participé au sondage est inconnu.

Un fait important à ne pas oublier : lors de ce sondage, la question concernant la notation succès/échec n’a jamais été posée directement au corps étudiant.

L’Université Laval défend une position selon laquelle, il s’agit d’une décision prise « afin d’éviter toute iniquité ». Cela étant dit, qui est l’opposant dans cette situation? À notre sens, un seul cours bénéficiant de la notation S/E est le fruit d’un compromis tout à fait raisonnable durant ces temps difficiles. Soulignons également que cette mesure s’appliquerait à tous les étudiants, donc il n’y aurait aucune injustice. 

La seule iniquité actuellement existante est celle qui pénalise les étudiants de l’Université Laval face aux autres Universités du Canada.

Considérant que la notation de mention succès/échec a été adoptée par plusieurs Universités du Canada dans le but d’aider ses étudiants et de réduire l’anxiété de performance, notamment l’UQAM, UdeM, Ottawa, McGill, Concordia, l’Université de Toronto, de l’Alberta et de St-Laurent; 

Considérant les nombreux problèmes qu’entraîne la pandémie (détérioration de la santé mentale, isolation, difficultés financières et transition à l’enseignement en ligne);

Considérant que l’Université Laval se base sur un sondage indirectement lié au sujet de notation et qui rend l’extrapolation des résultats complètement fautive;

Nous, les étudiant.e.s soussigné.e.s demandons à l’Université Laval d’agir en offrant aux étudiants l’option de la notation succès/échec pour un cours de leur choix de la session d’automne 2020.

Que perd l’Université Laval en offrant cette notation à ses étudiants?

Nous faisons appel à la solidarité et à l'inclusion, des valeurs fondamentales de l’Université Laval.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1758251/universite-laval-covid-notation-succes-ehec-anxiete-covid19