Refuser le projet de remise en activité de la carrière de Paliseul.

Refuser le projet de remise en activité de la carrière de Paliseul.

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Ari LANNOY a lancé cette pétition adressée à Riverains de Paliseul et à

Le projet de remise en activité de la carrière de Paliseul au lieu-dit « Château du Loup » risque de mettre en péril un site naturel remarquable, d’endommager les voiries de notre village et de nuire gravement à la vie de nombreux habitants.

Les enjeux climatiques et la disparition de la biodiversité nous engagent tous à explorer un autre modèle économique. La préservation de sites naturels, de réserves naturelles et d’espèces rares et protégées (telles que cigognes noires, grenouilles vertes, tritons alpestres, castors, …) doivent passer avant les projets d'exploitations de ressources non renouvelables.

Vous pouvez consulter l'ensemble du dossier au bureau de l’Administration Communale (dossier 03/2020) - Agent traitant Eric Martin (061/275.985) - Chef de service Charline Malek (061/275.986).

Le projet de la RCB c/o Monsieur Régis Clarinval, rue de Bellefontaine, 5 à 5555 Bièvre porte sur la remise en activité de la carrière de Paliseul, au lieu-dit « Château du Loup », en vue de la production de pierres ornementales et de concassés de grès (parcelle cadastrée 1ère division, sion A n°409A, 411D, 1444G, 1444K, 1444H).

À terme, la surface totale de la carrière et l'extension projetée concernent ± 10 ha (avec déboisement des parcelles mentionnées).

Le terrain concerné est situé dans la forêt (très proche d’une zone de réserve naturelle), en bordure de chemins de randonnées, le long du parcours de la Transardennaise, près d’un étang paisible et aménagé, très proche d’habitations privées, d’hébergements touristiques, de zones de loisirs, de terrains d’élevage et d’exploitations agricoles.


Nombreux sont les impacts de la remise en activité de cette exploitation sur le tourisme, la santé, la pollution aérienne et sonore, la faune et la flore... À ce jour, aucune enquête sanitaire sur la santé publique n'a été réalisée.

Alors que l’Administration Communale affirme attacher un intérêt particulier à la sauvegarde de l'environnement ce projet est incompatible avec le tissu économique local basé sur le tourisme vert.

·       Nuisances atmosphériques : retombées de poussières, baisse de la qualité de l'air, risques sanitaires (dû au recyclage de déchets inertes qui y seront enfouis) ;

·       Nuisances sonores : Augmentation du trafic routier de 30 camions par jour (60 passages), bruits des engins, sortie de carrière particulièrement dangereuse, randonneurs sur le sentier pédestre, équestre et cycliste (vacanciers, Transardennaise,…) , Apport d'un nouveau concasseur mobile ;

·       Traversée du village, les camions empruntant des rues étroites et habitées (cf. annexe 11) ;

·       Dégradation de la voirie, projection de cailloux et de poussières ;

·       Augmentation des tirs de mines (nuisance sonore stressante), risque de fissures pour les maisons suite aux vibrations dont certaines sont à moins de 300 m ;

·       Enfouissement déchets inertes ;

·       Diminution des valeurs immobilières des biens (investissement de toute une vie);

·       Impact sur le paysage, destruction de l'habitat d'animaux protégés (telles que cigognes noires, grenouilles vertes, tritons alpestres, castors, …) ainsi que d'une flore exceptionnelle ;

Ce site sera impacté par la pollution visuelle, atmosphérique et sonore.

Message du 8 avril 2021 : Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les Echevins, je vous demande de refuser ce projet de remise en activité de la carrière de Paliseul au lieu-dit « Château du Loup ».

Protéger notre environnement qui est exceptionnel tant par son intérêt touristique (le principal attrait de Paliseul étant ses balades et ses forêts préservées) que par sa faune et sa flore doit être une priorité pour nos élus. D’autant plus que le dérèglement climatique et la disparition de la biodiversité nous oblige à penser un autre modèle de développement.

Nous voudrions aussi attirer votre attention sur le fait que cette enquête a été déposée en temps de pandémie et que les conditions actuelles ne permettent pas à la population concernée une réactivité habituelle.

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !