Exiger un remboursement complet des soins psychiatriques et psychologiques, pour tous.

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Aujourd’hui, 12 millions de Français souffrent de troubles psychiques (ou psychiatriques). Une personne sur deux est amenée à en souffrir au cours de sa vie. Mais finalement, qu’est-ce qu’un trouble psychiatrique ? L’idée reçue voudrait que ce soit des « délires d’un fou, » d’autres diraient que ces personnes le font exprès. La première question qu’on devrait se poser, ce serait de savoir ce qu’est réellement un trouble psychique. Selon l’OMS, c’est « un vaste ensemble de problèmes, dont les symptômes diffèrent. Mais ils se caractérisent généralement par une combinaison de pensées, d’émotions, de comportements et de rapports avec autrui anormaux. » La liste d’exemples est longue : troubles anxieux, trouble dépressif, troubles bipolaires, schizophrénie(s), troubles addictifs, troubles du comportement alimentaire… Ces troubles sont handicapants dans la vie quotidienne, sociale, professionnelle.


Les possibilités de soins et de thérapies sont nombreuses (bien que pas assez pour certains d’entre nous). On atténue ces troubles à l’aide de psychothérapies, de psychanalyses, de Thérapie Cognitivo-Comportementale, de la psychoéducation, etc. Il faudrait commencer ces thérapies le plus tôt possible pour d’une part, diagnostiquer le trouble, d’autre part pour apprendre à vivre avec. La fréquence varie selon les patients et…selon les moyens et les possibilités de financement. Car, OUI, même si le taux de suicide est plus important que celui des accidents de voiture, le soin psychiatrique est très cher et moins pris en compte. Et pourquoi ? C’est la question que bon nombre de personnes souffrant de ces troubles, se posent.


La France n’offre que trop peu de solutions financières adaptées au soin psychiatrique. Les psychiatres de secteur 1 sont remboursés par la Sécurité Sociale mais les soins ne sont pas toujours adaptés. Les psychiatres de secteur 2 en revanche ne sont pas, voire très peu remboursé par la Sécurité Sociale. Certaines structures sont gratuites mais débordées (CMPP, CMP). Les patients se rabattent alors sur un psychologue libéral que, par chance, leur mutuelle leur remboursera peut-être. Et ensuite ? Nous cherchons encore. Comment se soigner, comment vivre avec notre maladie si on ne nous donne pas les moyens ? Les bonnes thérapies et les bons thérapeutes sont déjà très difficiles à trouver alors rajouter l’angoisse du paiement, n’encourage pas à entamer les démarches d’une aide. Tous n’ont pas la chance d’avoir des proches pouvant aider. Tous n’ont pas la chance d’avoir un travail stable. Tous n’ont pas la chance d’être diagnostiqué pour (sur)vivre avec leurs troubles.

Nous, patients, proches, psychologues, thérapeutes et personnes sensibles à ce sujet, demandons une reconnaissance (et une connaissance !) de nos troubles et des solutions financières pour nous soigner plus facilement. L’argent ne devrait pas être un frein pour se soigner.

 

Camille Clergue et Sophie Portier



Camille compte sur vous aujourd'hui

Camille CLERGUE a besoin de votre aide pour sa pétition “Remboursement complet pour les soins psychiatriques et psychologiques.”. Rejoignez Camille et 1 679 signataires.