Arrêt du projet de fusion des GRETA de Normandie

Arrêt du projet de fusion des GRETA de Normandie

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
SNASUB-FSU (SECTION ACADÉMIQUE DE CAEN) a lancé cette pétition adressée à rectrice de Normandie

Contre la fusion des GRETA de Normandie !

La rectrice de Normandie a décidé de fusionner les GRETA de Normandie, ceux-ci passant de 7 actuellement à 3 à partir de 2022.

Cette fusion va entraîner de nombreux problèmes :

- risque de diminution du nombre d’agents administratifs, de formateurs et de CFC par regroupement des missions. C’est la chasse aux doublons, notamment dans les services centraux ;
- dégradation attendue des conditions de travail des personnels, notamment en mobilité sur des aires géographiques de GRETA plus étendues qu’auparavant ;
- 18 CFC (sur 88) seront retirés partiellement ou totalement de leurs missions pour devenir directeurs délégués d’agences territoriales ;
- création d’un étage administratif supplémentaire par la création de 18 agences territoriales devenues guichets uniques ;
- diminution de la représentation des personnels en GRETA puisqu’il y aura au total moins d’instances internes (AG et commission des personnels) de GRETA ;
- un service public recentralisé, moins proche des réalités « du terrain » avec éloignement des prises de décisions, sur des échelles plus grandes.

L’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche notait en septembre 2016 : « … en soi, la fusion n’est pas une solution à un déficit financier ou à une baisse d’activité. La démonstration a même été faite que les nouveaux groupements enregistrent, au moins au départ, un chiffre d’affaires inférieur aux chiffres d’affaires cumulés des anciens GRETA qui les composaient... » (« La mise en œuvre de la réforme des GRETA depuis trois ans »).

Dans un contexte où la stabilité est un facteur de maintien des personnels et de qualité du service public, le turn-over est un élément presque banalisé dans les GRETA alors que l’on a besoin d’agents expérimentés. Une fusion de GRETA déstabilisera encore un peu plus la gestion des personnels qui verront dans des GRETA mastodontes une administration qui écrase au lieu de laisser s’épanouir les savoir-faire.

Pour toutes ces raisons, nous demandons le retrait du projet de fusion, la reconnaissance des qualifications des agents et la titularisation des personnels.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !