Pour le maintien de la Section Internationale Allemande à Strasbourg !

Pour le maintien de la Section Internationale Allemande à Strasbourg !

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Alice CANET a lancé cette pétition adressée à Rectrice d'Académie de Strasbourg et à

Vous connaissez les classes de Section Internationale Allemande à Strasbourg ? 

 

Ces classes de l'enseignement public permettent aux enfants germanophones d’avoir un enseignement en allemand par des enseignants germanophones natifs et un enseignement en français, par des enseignants francophones natifs, et ce de la maternelle à la terminale.

La sélection n'est pas sur compte bancaire, ni sur localisation géographique, mais uniquement sur le fait que les enfants soient germanophones, après test de langue. 

La section internationale allemande coexiste avec les Sections Internationales italiennes, espagnoles, anglaises, coréennes, polonaises, et permet ainsi à nos enfants de vivre leur scolarité et péri-scolarité en pleine mixité, sociale et européenne voire internationale.

La section internationale allemande coexiste également avec l'enseignement bilingue allemand, à destination des enfants francophones souhaitant être initiés tôt à l'apprentissage de l'allemand comme langue étrangère. 

La section internationale allemande permet de développer les compétences et l’Amitié franco-allemandes au sein de Strasbourg. 

 

La décision unilatérale et prise sans concertation de fermer les sections internationales allemandes à la rentrée 2022 nous consterne et nous afflige.

Nous demandons un report de cette décision de manière à permettre un débat serein avec tous les acteurs concernés, notamment les familles.

 

Fermer cette section serait une perte de chance incroyable :

- Une perte de chance pour nos enfants de bénéficier du renforcement de l'apprentissage de leur langue maternelle, en plus de la parfaite maitrise du français ;

- Une perte de chance pour l’enseignement public, qui risque d’être confronté à une fuite d’enfants germanophones vers le privé ou vers l’Allemagne ;

- Une perte de chance pour le rayonnement européen et international de Strasbourg et de la France, à l'heure même où elle assure la Présidence de l'Union Européenne.

 

 

À ce stade, nous n’avons que très peu d’informations sur ce qui a été décidé concrètement, par qui et pour quelles raisons.

Nous soutenons l’idée de développer les sections bilingues et d’établir un dispositif d’immersion réciproque pour les familles francophones, mais pas au prix de l’abolition de la section internationale allemande pour les familles germanophones.

Nous demandons donc le maintien de la Section Internationale Allemande.

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !