Un avenir pour la filière G.A au lycée Raymond Naves

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Une mesure de suppression de l'une des deux classes de baccalauréat professionnel Gestion Administration (G.A.) du LPO Raymond Naves, accueillant 32 élèves, est prévue à la rentrée 2018. Cette filière connaît pourtant un réel succès, tant au niveau des effectifs, stables, que des résultats aux examens du BEP (80,9% de réussite en 2017 contre 75,5% au niveau académique) et du Bac pro (81,6% contre 76,4%), ainsi qu'en matière de poursuite d'études (62% en 2016).

L'insertion professionnelle difficile des élèves issus de cette filière a conduit le Ministère de l'Éducation nationale à supprimer brutalement ou à limiter la capacité d'accueil en G.A. de nombreux établissements de l'Académie, parmi lesquels les lycées toulousains du Mirail et Raymond Naves.
Une telle décision est prématurée. Ce Bac pro n'a en effet que cinq ans d'existence, ce qui ne permet pas de mesurer précisément l'importance de ses débouchés professionnels. Sans compter les investissements très importants que la Région a consentis récemment en équipements au lycée Raymond Naves.
Aucune offre de formation en Bac pro du domaine tertiaire n'est proposée en compensation par le Rectorat et la Région, qui semblent se désintéresser du sort de ces futurs lycéens - une centaine au total - qui, à la rentrée prochaine, se retrouveront sans affectation choisie dans l'agglomération toulousaine. De nombreux postes d'enseignants sont également en péril.
Diverses propositions ont été faites auprès des services du Rectorat : réduction modérée des effectifs (2 classes à 24 élèves à la place des 2 classes à 32 élèves) pour l'année à venir, création de Mentions Complémentaires de niveau Bac +1 permettant d'améliorer le niveau des élèves en vue de faciliter leur intégration professionnelle ou leur réussite en BTS.
Le lycée polyvalent Raymond Naves, très attaché aux valeurs de la République et à la mixité scolaire, se fait fort d'accueillir des élèves issus de milieux sociaux diversifiés et de contribuer à leur insertion sociale, en tant que futurs citoyens. Si la suppression envisagée était appliquée, la structure de l'établissement s'en trouverait fragilisée, la SEP permettant des « effets passerelles » flexibles et efficaces avec les autres filières.

Nous vous remercions pour votre soutien !



SEP Naves compte sur vous aujourd'hui

SEP Naves a besoin de votre aide pour sa pétition “Rectorat de Toulouse: Un avenir pour la filière G.A au lycée Raymond Naves”. Rejoignez SEP Naves et 539 signataires.