30 élèves par classe en 6ème au collège G. Chaumeton, c'est NON!

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


Les parents veulent l’ouverture d’une 7ème classe de 6ème à la rentrée de septembre 2020 au collège G. Chaumeton

Résumé :

Les parents d’élèves du collège George Chaumeton de L’Union et des écoles primaires concernées par la nouvelle carte scolaire (L’Union, Lapeyrouse Fossat, Toulouse Olympe de Gouges et Dortis) s’inquiètent des conditions de la rentrée de septembre 2020.

30 élèves par classe en 6ème hors inclusion des élèves des classes ULIS : le scénario du rectorat est inacceptable, d’autant plus que la rentrée 2020 interviendra dans un contexte particulier :

- des objectifs 2020-2022 assignés au Collège par les pouvoirs publics (rectorat et Conseil départemental) : augmentation des effectifs et mixité sociale

- une rentrée placée sous les contraintes du Coronavirus.

Nous estimons que le rectorat doit donner toutes les garanties d’une rentrée sereine. En conséquence, les parents d’élèves demandent que la création d’une 7ème classe de 6ème soit actée immédiatement, sans condition, et dotée de 29 heures d’enseignements.

Les associations de parents d’élèves concernées appellent tous les parents d’élèves des écoles et du collège à signer et relayer cette pétition !

Signataires : FCPE Collège et élémentaire L’Union Belbèze, APEIU Collège et élémentaires de L’Union, APE Montizalguier, APE Lapeyrouse Fossat, FCPE Olympe de Gouges, APE école Dortis

--------------------------------------------------------------------

La rentrée de septembre 2020 interviendra dans un contexte particulier pour notre collège :

- augmentation des effectifs suite à l’élargissement de la carte scolaire, avec l’accueil en 6ème d’élèves provenant des écoles toulousaines Dortis et Olympe de Gouges. 728 élèves sont attendus à la rentrée 2020 (effectif de 678 en 2019). A l’horizon 2022, il est envisagé que notre collège dépasse les 800 élèves, qui est sa capacité maximale définie lors de sa construction.

- une rentrée particulière liée aux conséquences du COVID 19 : pas de cours présentiel pour la plupart des élèves depuis mi-mars, et donc un rattrapage des apprentissages envisagé jusqu’en Octobre-Novembre. Il faudra aussi envisager le prolongement de consignes sanitaires qui pourraient ne pas permettre d’accueillir simultanément tous les élèves d’une même classe. Alors que l'heure est à la distanciation sociale, il n'est pas raisonnable que nos enfants soient 30 par classe.

Nos inquiétudes portent tout particulièrement sur la rentrée des classes de 6ème , à cause des programmes scolaires CM2 partiellement réalisés, et d’une liaison CM2-6ème quasi inexistante.

Avec une prévision de 180 élèves en 6ème, le rectorat prévoit le maintien de 6 classes, soit 30 élèves par classe hors inclusion des élèves de la classe ULIS et sans compter les adultes accompagnants des élèves à besoins particuliers (AESH).

Il n’y aurait donc ouverture de classe que si les effectifs dépassent ce seuil de 30. Ce scénario est le seul présenté à ce jour par le rectorat, que les associations de parents d’élèves avaient rencontré le 4 février. Il a été réaffirmé lors du Comité départemental de l’Education Nationale du 24 avril.

En dotant ainsi l’établissement, l’Education Nationale prend la responsabilité d’envoyer un signal très négatif aux parents et aux élèves actuels et futurs. Nos inquiétudes sont renforcées par la situation actuelle liée au COVID 19 et à ses conséquences sur la rentrée 2020. Des effectifs de classe trop importants seront une difficulté supplémentaire pour organiser des cours avec des élèves qui découvriront le collège et auront besoin d’être plus encore que d’ordinaire accompagnés de manière individualisée. Nous nous inquiétons aussi du fait que des effectifs à 30 par classe ne permettront aucune souplesse pour des demandes de dérogation « traditionnelle » (ex : rapprochement de fratrie, déménagement en cours d’année…).

L’année de 6ème est importante dans la vie d’un collégien et il faut lui donner tous les moyens pour réussir, a fortiori dans le double contexte COVID et augmentation des effectifs + mixité sociale de notre collège à la rentrée 2020. Le climat scolaire de l’établissement doit être une priorité de l’Education Nationale pour que cette entrée au collège se déroule dans les meilleures conditions possibles. Ce seuil de 30 élèves par classe hors inclusion pour le déclenchement d’une ouverture est tout simplement inacceptable.

Les parents du collège se souviennent par ailleurs que lorsque des ouvertures de classe interviennent tardivement (comme ce fut le cas pour une classe de 6ème et de 5ème à la rentrée 2019), elles ne sont généralement pas dotées de 29 heures d’enseignement mais seulement des 26 heures « réglementaires » qui ne permettent pas de faire de l’aide personnalisée ou du travail en demi-groupe.

En conséquence, les parents d’élèves demandent que dès maintenant soit actée la création d’une 7ème classe de 6ème, sans condition et dotée de 29 heures d’enseignement.