Pétition fermée

Stopper vraiment le mépris de la ruralité en forêt d'Orléans

Cette pétition avait 14 signataires


A l'Est d'Orléans, le Conseil régional veut construire un nouveau lycée pour répondre à l'augmentation du nombre de jeunes scolarisés et à l'encombrement des établissements existants.

Comme d'habitude, c'est à nouveau en ville que ce lycée est envisagée, au mépris des droits des habitants de la ruralité. Nous sommes reconnaissants à madame Galzin, maire de Châteauneuf-sur-Loire, d'avoir la première dénoncé ce mépris de la ruralité. Cependant, même la ville de Châteauneuf-sur-Loire ne suffit pas selon le Rectorat d'Orléans qui considère qu'un lycée ne peut être construit qu'au sein de la Métropole elle-même. Ce n'est plus seulement du mépris dont nous sommes victime mais c'est un véritable coup d'État contre le désert français où nous vivons.

Nous en avons marre d'être traités comme des ploucs par des urbains et par des profs que ça gêne de marcher dans la boue. Nous en avons marre des décideurs qui se refusent à chausser des bottes pour venir dans nos champs. Nous saluons également le député Richard Ramos pour avoir lui aussi, au débotté, manifesté contre le mépris de la ruralité. Ce n'est pas seulement du mépris, c'est de la haine pour les racines dont nous sortons tous.

Sous prétexte que les futurs élèves du lycée seraient essentiellement des habitants de communes de la Métropole d'Orléans Val-de-Loire, on veut nous faire croire qu'ils ne pourraient pas se rendre à la campagne pour suivre leurs enseignements. Pourtant, rien n'empêche de prévoir un internat comme ceux que nos enfants de la ruralité sont contraints de fréquenter d'habitude. Et s'il n'y a pas de transports en commun pour desservir nos contrées reculées, cela ne serait pas un problème pour des lycéens de 15 à 18 ans que de parcourir à pied ou à vélo quelques dizaines de kilomètres de sentiers pour rentrer chez eux le week-end.

Pour toutes ces raisons, nous réclamons l'implantation du nouveau lycée au coeur de la forêt des Carnutes, à Châtenoy.



N compte sur vous aujourd'hui

N A a besoin de votre aide pour sa pétition “Rectorat d'Orléans: Stopper vraiment le mépris de la ruralité en forêt d'Orléans”. Rejoignez N et 13 signataires.