Nous exigeons de connaître l'utilisation des nouvelles recettes de la CSG

0 a signé. Allez jusqu'à 150 000 !


Depuis le mois de janvier 2018, nous payons tous un surplus de CSG de 1,7%. Au total, ce sont plus de 20 milliards d'euros supplémentaires qui vont rentrer dans les caisses de l'Etat. Le "trou de la sécu" étant en 2017 d'environ 4 milliards d'euros, le problème devrait normalement être résolu ! Mais à quoi seront alors affectés les excédents de la cagnotte, c'est "là qu'est l'os". Selon les affirmations du gouvernement, ces sommes doivent compenser les baisses de charges pesant sur le travail, en basculant une partie du financement de la protection sociale vers la CSG.  Mais ces compensations doivent se faire en deux temps, janvier 2018 et automne 2018. Quant à la suppression de la taxe d'habitation, ça va prendre trois ans. Donc comme une banque, le gouvernement va "placer" l'argent perçu dès janvier 2018 mais nous le redistribuera, si ça arrive, au compte-goutte !

Nous devons absolument savoir à quoi l'argent va servir puisque c'est nous qui payons ! 

Le prélèvement de cette nouvelle CSG est en lui-même injuste puisqu'il discrimine certains groupes de français et renvoie aux oubliettes la notion d’égalité chère à notre République.

Retraités, fonctionnaires et salariés du privé ne sont pas traités de la même façon. Certains toucheront une compensation du prélèvement à différents niveaux, d'autres rien (retraités). "Diviser pour mieux régner", monter les gens les uns contre les autres en créant des inégalités de "classe", c'est la politique de nos gouvernements successifs !

Rappelons que la CSG (Cotisation sociale généralisée) a été mise en application en 1991 et était destinée au financement de la protection sociale suite à la faillite de la Sécurité sociale. Elle ne devait durer que 5 ans !

Ses revenus étaient donc affectés à l'assurance maladie, aux retraites (!), aux prestations familiales, à la perte d'autonomie et au remboursement de la dette sociale (trou de la sécu) qui, soit dit en passant, a été couvert en plus par la CRDS (Contribution à la réduction de la dette sociale) en 1996. La situation ne s'est jamais améliorée et aujourd'hui, on nous demande de payer encore plus, toujours plus.

Le gouvernement a par ailleurs évoqué l'idée que les prélèvements supplémentaires sur les retraites pourraient aller à l'aide aux jeunes dans le cadre d'une solidarité inter-générationnelle.

Nous ne contestons pas le fait que les plus aisés doivent, par solidarité, aider les moins chanceux, mais nous devons nous interroger sérieusement cette fois sur l'utilisation de cet argent.

Pour beaucoup, ce sont plusieurs centaines d'euros supplémentaires qui vont partir annuellement dans cet impôt. Il est donc normal que nous puissions savoir comment cet argent va être utilisé.

Il est hors de question que ces sommes, qui vont être très importantes (22,6 milliards d'euros), aillent, une fois de plus au remboursement de la dette de l'Etat ou à l’enrichissement de nos élus et du système politique.

Nous exigeons donc de nos élus parlementaires, députés et sénateurs, de nous informer sur l’utilisation de cet argent !

Parallèlement, nous pouvons faire un courrier à notre député de circonscription et/ou à notre sénateur pour lui demander les mêmes choses. 



Jef compte sur vous aujourd'hui

Jef RANC a besoin de votre aide pour sa pétition “Recettes CSG”. Rejoignez Jef et 129 382 signataires.