Ras-le-bol du phénomène «Greta Thunberg» ? Demandons sa protection par les Nations-Unies !

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


La jeune suédoise de 16 ans a des convictions, c’est une certitude. Mais ses parents irresponsables laissent leur fille, atteinte d’une forme d’autisme, sécher les cours chaque vendredi et parcourir le monde pour « sauver le climat », au détriment de sa santé physique et mentale.

Derrière des moments forts mis en valeur par les médias, on trouve un petit génie suédois des « public-relations », Ingmar Rentzhog, impliqué dans le développement du capitalisme vert. Lorsqu’elle n’avait que 15 ans, des adultes ont propulsé Greta Thunberg sur la scène médiatique internationale pour en faire la nouvelle icône de la lutte contre le réchauffement climatique. La réussite marketing est indiscutable. Mais qui s’interroge sur la souffrance que cette enfant, atteinte d’une forme d’autisme, peut endurer pour assurer le rôle d’égérie de l’écolo-catastrophisme voulu par d’autres ?

L’envers du conte de fées est donc bien moins joli : Greta Thunberg est instrumentalisée par des adultes qui ont tout à gagner à la surexposer médiatiquement.

Cette hystérie collective autour du phénomène Greta pose la question sensible des droits de l’enfant. Ceux de la jeune suédoise Greta Thunberg sont-ils respectés ? Il faut craindre que non. 

J'ai donc décidé de lancer cette pétition pour demander au Nations Unies de faire respecter la convention internationale des droits de l’enfant et de faire cesser l’exploitation de la jeune Greta, atteinte d’une forme d’autisme, avant qu’un drame ne se produise. 

La Suède fut le premier pays à ratifier la convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), un traité international adopté par l’Assemblée générale des Nations unies, le 20 novembre 1989. Ce texte est contraignant et sa bonne application est contrôlée par le Comité des droits de l’enfant des Nations unies.

Or, la suède ne fait pas respecter plusieurs articles de cette convention concernant le cas de la jeune Greta. Je soulève notamment les articles suivants:

Article 32
1. Les Etats parties reconnaissent le droit de l’enfant d’être protégé contre l’exploitation économique et de n’être astreint à aucun travail comportant des risques ou susceptible de compromettre son éducation ou de nuire à sa santé ou à son développement physique, mental, spirituel, moral ou social.

Article 36
Les Etats parties protègent l’enfant contre toutes autres formes d’exploitation préjudiciables à tout aspect de son bien- être.

La jeune Greta Thunberg semble être la marionnette d’adultes qui ont un intérêt à valoriser son image de « sauveuse du climate ».

Cette pétition demande à l’assemblée générale des Nations unies de faire respecter les droits de Greta Thunberg en exigeant de la Suède qu’elle prenne toutes les dispositions nécessaires pour mettre en oeuvre la protection de cette jeune fille.

Si vous pensez que la place de Greta est davantage sur les bancs de l'école que dans les mains d'adultes mal intentionnés, signez et partagez cette pétition !

 

-------------------------------------------------------------------

Are you fed up with the "Greta Thunberg" phenomenon? Ask for his protection by the United Nations!

The 16-year-old Swedish has convictions, it's a certainty. But her irresponsible parents let their daughter, who suffers from a form of autism, dry up every Friday and travel the world to "save the climate", to the detriment of her physical and mental health.

Behind highlights highlighted by the media, there is a small Swedish genius of "public relations", Ingmar Rentzhog, involved in the development of green capitalism. When she was only 15, adults propelled Greta Thunberg onto the international media scene as the new icon in the fight against global warming. Marketing success is indisputable. But who wonders about the suffering that this child, suffering from a form of autism, can endure to ensure the role of muse of ecolo-catastrophism wanted by others?

The back of the fairy tale is therefore much less beautiful: Greta Thunberg is instrumentalized by adults who have everything to gain from overexposing the media.

This collective hysteria around the Greta phenomenon raises the sensitive issue of the rights of the child. Are the young Swedish Greta Thunberg respected? We must fear that no.

So I decided to launch this petition to ask the United Nations to enforce the international convention on the rights of the child and to stop the exploitation of the young Greta, who suffers from a form of autism, before a drama does not happen.

Sweden was the first country to ratify the International Convention on the Rights of the Child (CIDE), an international treaty adopted by the UN General Assembly on 20 November 1989. This text is binding and its proper application is controlled by the United Nations Committee on the Rights of the Child.

However, Sweden does not enforce several articles of this convention concerning the case of young Greta. I raise the following articles:

Article 32

1. States Parties recognize the right of the child to be protected against economic exploitation and to be free from work which is hazardous or likely to compromise her education or to impair her health or physical development mental, spiritual, moral or social.

Article 36

States Parties shall protect children against all other forms of exploitation prejudicial to any aspect of their well-being.

he young Greta Thunberg seems to be the puppet of adults who have an interest in promoting her image as a "savior of the climate".

 


The petition calls on the UN General Assembly to uphold Greta Thunberg's rights by demanding that Sweden take all necessary steps to implement the protection of this girl.

If you think that Greta's place is more on the school benches than in the hands of ill-intentioned adults, sign and share this petition!