Pétition fermée

RAPATRIEZ NOS VOYAGEURS FRANÇAIS BLOQUES EN COLOMBIE

Cette pétition avait 580 signataires


Plus de 1200 français sont actuellement bloqués en Colombie et dispersés aux 4 coins du pays, dans l’incapacité de le quitter suite à la fermeture totale des frontières par l’état Colombien jusqu'au 31 août 2020, date actuelle de fin de l'état d'urgence.

Le pays est officiellement en confinement depuis le 25 mars 2020, 17 mars pour la ville de Carthagène-des-Indes, confinement qui a été reporté pour la 6eme fois jusqu'au 01/07 pour l'instant, l'état d'urgence ayant été repoussé du 31/05 au 31/08, ayant pour conséquence aucun vol National ou International avant le 1er septembre.

Lors de son discours télévisé du 16 mars, notre président, Monsieur Emmanuel Macron a annoncé que "Les françaises et les français qui sont actuellement à l'étranger et qui souhaitent rentrer, pourront bien entendu rejoindre leur pays".

Les 26 et 27 mars 2020, le Ministère des Transports ainsi que le Ministre des Affaires Etrangères faisaient savoir que d'ici 4 à 5 jours, "La Totalité des Français" seraient rapatriés en France.

Depuis le mois de mars, les efforts pour rapatrier les Français ne sont malheureusement pas proportionnés face à la demande, certains se voyant proposer quelques places sur des vols de compagnies étrangères et non Françaises, ce qui est trop peu et compliqué pour les ressortissants à rejoindre Bogota ainsi que leur destination finale.

Les ressortissants ayant bénéficié d'une place ont dû se rendre à Bogota à leurs risques et périls, parfois en voiture, parfois en bus pendant plus de 20 heures alors que les Français bloqués au Pérou ont bénéficié de quelques 60 bus lors d'un ramassage jusqu'à un aéroport militaire.

Compte tenu des accords entre nos deux Pays, compte tenu des avions qui circulent actuellement (pour diverses raisons) dans le Pays, qu'attendez-vous pour organiser les vols de retour de tous les voyageurs?

Les USA ont depuis le 22/05/20 programmé 1 vol par jour pendant 1 mois depuis différentes ville de Colombie pour le rapatriement de ses ressortissants.

Nous apprenons via les médias le 24 mai 2020, que Air France affrète 4 vols par jour entre Alger et Paris! 

Concernant le prix des billets de retour, ces mêmes Ministres les 26 et 27 mars 2020 ont condamné la spéculation des Compagnie sur les prix des billets.

Or, la moyenne du prix du billet proposé est de 700 euros qui "parait-il" est un tarif acceptable et largement négocié, alors que Messieurs les Ministres, vous disiez en mars fixer les prix vous mêmes!

En temps normal, un billet aller-retour coûte entre 650 et 900 euros, bagage en soute et à main inclus.

A titre d'exemple, un AR Bogota Province en France en septembre se trouve à 600 euros avec Avianca, valise 23kgs incluse.

Au même moment, le 2 juin l'on apprend que le PDG de Air France Klm va se voir attribué une prime de 768 000 euros, prime acceptée par les Actionnaires Français mais contestée et refusée du côté Néerlandais.

Ce tarif serait soit disant justifié par l'absence de passagers depuis la France et un remplissage de moitié depuis la Colombie.

Ces arguments ne sont que peu recevables compte tenu du nombre de Colombiens coincés en métropole, et d'après de récents voyageurs Français, les avions étaient pleins.

Le vol du 5 juin Paris-Bogota devait rapatrier 200 Colombiens, finalement annulé le 3 juin 2020, cet avion arrivera à Bogota sans eux.

Bien que conscients de la situation, du travail fourni par notre Ambassadeur à Bogota, nous considérons globalement avoir été "oubliés de nos Etats respectifs".

Messieurs le Président et Messieurs les Ministres, Messieurs les Députés, Mr Smith

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles...

Nous sommes Voyageurs, Touristes, Travailleurs en France, Travailleurs en Colombie, Etudiants, de toutes confessions, de tout ce qui compose nos richesses culturelles communes, certains ont déjà perdu leur emploi, d'autres ont dû se séparer d'un membre de leur famille faute de place dans un vol, sans le sous, sans logement, ou dans des conditions très précaires depuis des mois.

Aucun individu n'est responsable de cette situation de crise, et aucun ne devrait être privé de sa liberté de mouvement, de voyager, de devoir payer un billet au tarif double, car cet été, un vol aller nous aurait coûté 350 euros.

C'est pourquoi nous demandons simplement la logistique nécessaire au rapatriement de centaines de personnes, voir de milliers.

Mais également que les dividendes injustifiés de 768 000 euros destinés à Mr Ben SMITH soient soustraits aux 14 milliards d'aides des Etats Français et Hollandais, afin qu'ils puissent être utilisés à rembourser les rapatriés à hauteur du coût "normal" d'un billet aller, l'excédent pouvant être également distribué à la Compagnie et ses Salariés.

Nous espérons tous et toutes que cette situation, non sans conséquences diverses et variées sur la vie de chacun va très rapidement être débloquée, tant dans sa logistique que dans son contexte économique.

Bien cordialement,

 



Stéphane compte sur vous aujourd'hui

Stéphane PETITJEAN a besoin de votre aide pour sa pétition “RAPATRIEZ NOS VOYAGEURS FRANÇAIS BLOQUES EN COLOMBIE”. Rejoignez Stéphane et 579 signataires.