Decision Maker Response

Martin Hirsch’s response

Mar 11, 2015 — Je vous avais fait savoir que je réexaminais la question du nom de l’hôpital de Villiers le Bel.
J’ai décidé de retirer le nom de Charles Richet, en étroite concertation avec le maire de Villiers le Bel, comme l’indique notre communiqué commun que je vous prie de trouver ci-après (http://www.aphp.fr/salledepresse/ap-hp-decision-officielle-de-retirer-le-nom-de-charles-richet-a-lhopital-situe-a-villiers-le-bel/)
J’ai utilisé ces quelques semaines à consulter des historiens, compte tenu des arguments qui étaient avancés à l’appui du maintien de ce nom, non seulement au regard de la valeur des travaux scientifiques de ce Prix Nobel de Médecine mais faisant valoir qu’il était difficile de juger aujourd’hui d’écrits des années 20 et qu’il fallait tenir du « contexte » de l’époque.
C’est parce que j’ai la certitude que des écrits indéfendables ne peuvent être atténués par des travaux scientifiques incontestables que j’ai pris cette décision.

Martin Hirsch, Directeur Général de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris
-------
Communiqué de presse du 11 mars 2015

AP-HP : Décision officielle de retirer le nom de Charles Richet à l’hôpital situé à Villiers le Bel

La question de la dénomination de l’hôpital Charles Richet, qui fait partie de l’Assistance Publique -Hôpitaux de Paris et situé à Villiers le Bel, a été posée de manière récurrente au cours des dernières années.

Charles Richet était un éminent médecin-chercheur, dont les travaux ont été couronnés par le Prix Nobel de médecine en 1913, pour sa découverte de l’origine des phénomènes d’anaphylaxie.
Charles Richet a également été l’auteur d’ouvrages, dont certains montrent incontestablement une pensée eugéniste et raciste, au moment où ils ont été écrits.

La qualité exceptionnelle des travaux scientifiques du Professeur Charles Richet et son apport à la médecine avaient jusqu’à présent conduit l’AP-HP à privilégier la valeur de ces travaux pour maintenir le nom de l’hôpital, malgré la teneur intolérable de ces écrits. En outre, alors que ces écrits publiés dans le contexte de l’entre-deux guerres ont pu alimenter, avec d’autres écrits de même nature, une idéologie nauséabonde, il a toujours été tenu compte de ce que plusieurs descendants de Charles Richet se sont illustrés dans la Résistance et que la famille, tout en reconnaissant le caractère inexcusable des écrits en cause, a pris soin de prendre la plus grande distance avec eux.

Récemment, la question a été remise à l’ordre du jour, sous la forme d’une pétition qui a recueilli de nombreuses signatures, demandant le changement de nom de l’hôpital. Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP s’est engagé à réexaminer la question et a fait étudier les écrits en cause, pour vérifier les arguments de celles et ceux qui craignaient une lecture « anachronique » des textes concernés.

Il résulte de cette analyse que ces textes précis, notamment contenus dans deux ouvrages intitulés « l’homme stupide » et « la sélection humaine » sont d’une telle nature qu’ils ne peuvent être considérés comme compatibles avec le nom d’un hôpital et les valeurs du service public hospitalier.

En plein accord avec le maire de Villiers le Bel, Jean-Louis Marsac, qui avait lui-même saisi l’AP-HP de cette question courant 2013, Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP a décidé de retirer le nom de Charles Richet à l’hôpital de Villiers le Bel, tandis que, dans le même temps, la commune débaptisera la rue qui porte le même nom.

Le maire de Villiers le Bel proposera le changement de nom de la rue au Conseil municipal lors de sa séance du 27 mars 2015. Le Directeur Général de l’AP-HP choisira un nouveau nom pour l’hôpital dans un délai bref.