Petitioning Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Geneviève FIORASO

Rétablissez Alioune Gueye dans ses droits et luttez contre le racisme à l'Université

13,018
Supporters

Alioune Gueye, enseignant-chercheur à la faculté de droit public de La Rochelle, avait tout pour entamer une brillante carrière universitaire. Mais il a été injustement privé de son poste. Pourquoi ? Pour avoir osé dénoncer les propos racistes dont il était victime, attitude courageuse qui l'a progressivement mis à l'écart de l'université.

Rappel des faits: en novembre dernier, un étudiant à qui Alioune Gueye avait refusé de corriger une copie trop longue par rapport à la consigne donnée, lui adresse un long e-mail violent et agressif dans lequel il indique: "Je doute fort qu'un Africain puisse faire de tels corrigés". L'enseignant s'en plaint auprès de sa hiérarchie et répond vertement à l'étudiant, qui réitère ses propos. Au lieu de sanctionner l'étudiant, on reproche alors à Alioune Gueye de l'avoir "intimidé" et le doyen de l'université organise un règlement "à l'amiable".

Rejeté par ses collègues, victime de pressions au fil des mois, Alioune Gueye a décidé de rompre le silence sur cette affaire, estimant n'avoir plus rien à perdre, puisque son contrat d'attaché temporaire d'enseignement et recherche (ATER) n'a pas été renouvelé, sans raison.

Louis-Georges Tin, universitaire et président du Conseil Représentatif des Associations Noires de France (CRAN), a lui aussi été témoin et victime de faits semblables à l'université, où les discriminations sont malheureusement banales. Avec le CRAN, il a donc décidé d'apporter tout son soutien à Alioune Gueye qui a subi une double peine, la victime étant punie et non l'auteur des propos racistes.

Le combat mené par Alioune Gueye est un combat pour la justice et l'égalité, pour le respect des lois de la République, l'équité, les libertés et surtout le mérite et la démocratie universitaire.

À travers cette pétition, le CRAN demande que la ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso agisse pour rétablir Alioune Gueye dans ses droits et pour sanctionner non seulement l'étudiant, mais également les personnes qui ont failli et se sont rendues coupables de discrimination raciale au sein de la faculté de droit.

Au-delà de ce cas emblématique, le CRAN demande en outre que Mme Fioraso mette en œuvre un grand plan en faveur de la diversité au sein de l'enseignement supérieur et de la recherche. Des propositions avaient été faites à la ministre en ce sens l'année dernière, et malheureusement, depuis lors, rien n'a été fait.

Signez et diffusez cet appel pour que le cas d'Alioune Gueye et la question plus générale de la lutte contre le racisme soient traités comme il se doit dans l'université française.

Plus d'informations:

La carrière d'un enseignant-chercheur dérape après des mails racistes

Le CRAN soutien Alioune Gueye

Letter to
Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Geneviève FIORASO
Rétablissez l'enseignement-chercheur Alioune Gueye dans ses droits et luttez contre le racisme à l'université