Réintégration et protection pour Hella kherief aide soignante et lanceuse d’alerte.

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


 Elle a osé parler. Non pas pour dénigrer les Ehpad privés lucratifs mais pour dénoncer l'insoutenable. Elle a mis des mots sur l'indicible. Elle nous a montré en images l'indigne pour éveiller les consciences. Elle a 29 ans, elle s'appelle Hella Kherief, elle est aide-soignante. Son visage, vous l'avez vu dans l'émission Envoyé Spécial diffusée le 20 septembre. Ses mots nous ont touchés. Son courage force l'admiration.
En accord avec Hella et son avocate, je voudrais vous donner de ses nouvelles : vous dire la joie qui était la mienne lorsque Hella m'a appris qu'elle avait signé un CDI, 7 jours avant la diffusion du reportage. Un CDI dans un hôpital privé à Marseille au sein duquel elle faisait des vacations depuis deux ans. Un hôpital au sein duquel elle se sentait bien, avec une équipe solide et des moyens. Un hôpital privé qui n'appartient ni au groupe Korian, ni au groupe Orpea. Elle était heureuse.
Mais, le lendemain de la diffusion du reportage, Hella m'a téléphoné. Triste, révoltée. On venait de lui annoncer la fin de sa période d'essai. Comme ça, sur le champ, un matin après une nuit de boulot, sans explication. Combative et courageuse, elle n'a jamais regretté son témoignage. S'empressant de me dire que s'il fallait le refaire, elle le referait. Avec les mêmes mots, les mêmes images, pour Envoyé Spécial.
Ce CDI, elle était heureuse de le signer pour ses deux enfants parce que comme tout le monde, Hella a des rêves de vie un peu meilleure.
Voilà ce qu'il se passe aujourd'hui quand on ose lancer l'alerte. Il faut soutenir les lanceurs d'alerte et soutenir Hella Kherief qui demande simplement à continuer son travail d'aide-soignante.
Merci de partager cette info a toutes celles et ceux qui ont trouvé cette enquête utile.



CGT compte sur vous aujourd'hui

CGT a besoin de votre aide pour sa pétition “Réintégration et protection pour Hella kherief aide soignante et lanceuse d’alerte.”. Rejoignez CGT et 3 466 signataires.