Réhabilitons le poumon vert de La Ramée

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


A l’heure où les centres villes se piétonisent et où l’on préserve les zones vertes, il existe encore un endroit où la voiture est reine : la zone verte de La Ramée ! Un endroit magnifique que les Toulousains apprécient … ou appréciaient, tant cette zone est défigurée par l’utilisation de la voiture et son insécurité. 

 Un rappel : la zone Sud est piétonnière, grâce à deux grands parkings proches de la route. Pour la zone Nord, c’est le contraire : aucun grand parking extérieur, mais un accès libre et sans cesse facilité : le macadam a été récemment élargi et une route de cinq kilomètres à travers la nature reste le seul accès aux zones sportives. 

La conséquence pour cette zone verte : une circulation permanente de véhicules, avec leurs bruits de moteurs, leurs autoradios, l’accès facile pour les barbecues, tout ce qui nuit à la tranquillité et à la propreté des lieux. Ce libre accès des véhicules profite pleinement à l’installation quasi permanente de très nombreux camping-cars et caravanes.

 Vient ensuite l’accès permis de fait aux quads et aux motos qui font des courses et des roues arrière au milieu de nos enfants, lorsqu’ils ne s’en prennent pas physiquement à ceux qui tentent d’intervenir.

 Et l’affaire ne s’arrête pas là, car les véhicules sont aussi autorisés la nuit et que l’accès est pour la police est long : dès la fin de journée et tout au long des nuits, ce sont les courses de voitures, les cris, les beuveries, les trafics en tout genre, les agressions, la prostitution, les incendies de véhicules…

 Il faut arrêter ce massacre écologique ! Nous demandons aux autorités en charge de la zone de changer leur approche de la sécurité et de la circulation, et d’en refaire un endroit pour se détendre et le bon vivre règne.



Association du Prat Tournefeuille compte sur vous aujourd'hui

Association du Prat Tournefeuille a besoin de votre aide pour sa pétition “Réhabilitons le poumon vert de La Ramée!”. Rejoignez Association du Prat Tournefeuille et 72 signataires.