CONTRE LE PROJET DE CONTOURNEMENT DE BEYNAC POUR LA RÉHABILITATION DU SITE !

0 a signé. Allez jusqu'à 15 000 !

DIGD avec ANTICOR 24
DIGD avec ANTICOR 24 a signé la pétition

Après la décision du Conseil d'État d'annuler les ordonnances du Tribunal Administratif de Bordeaux des 3 et 10 avril 2018 et de suspendre l'arrêté préfectoral du 29 janvier 2018 je Tribunal administratif de Bordeaux, jugeant au fond, a confirmé le 9 avril 2019 l'arrêt des travaux et demandé la remise en état du site.

Le porteur du projet de contournement de Beynac ne s'avoue pas vaincu et fait appel... SEUL ! Parce que l'État semble avoir compris la situation et accepte les décisions de la justice...


Le président du Conseil départemental de la Dordogne utilise partialement tous les moyens que lui donnent sa fonction. Après avoir organisé avec l'association "J'aime Beynac et sa Vallée" une manifestation sur le site du chantier le 16 février 2019, après avoir lancé une campagne de pétition en faveur du projet, après avoir fait distribuer sur l'ensemble du département un document intitulé "La France en panne" il organise sur le terrain départemental, au lieu dit Monrecour sur la commune de Saint Vincent de Cosse, des visites d'un chantier devenu illégal, en attendant le recours en appel pour lequel il espère une victoire qui ramènerait le débat devant le Conseil d'État.


Il masque bien sûr sa grande responsabilité dans le gaspillage d'argent public, la destruction d'une partie des espèces à protéger et le saccage d'un lieu emblématique, le Triangle d'or de la Vallée de la Dordogne.


Pourtant, alors que le respect de l'État de droit lui aurait demandé d'attendre l'épuisement de tous les recours juridiques avant de lancer les travaux il s'est engouffré dans la voie qu'il a voulu voir libre tant son désir d'atteindre l'objectif qu'il s'était fixé le rendait imprudent.


Alors qu'un comportement républicain et démocratique aurait imposé un référendum départemental, ces agissements partisans irrespectueux du Droit sont des affronts faits à tous ceux qui, opposés au projet, représentent la majorité qui s'est exprimée lors de l'enquête publique et qui paie, de fait, une gestion déraisonnable.


Pour que stoppe ce gaspillage d'argent public non justifié et remis en question par la décision judiciaire signez et faites signer la pétition pour la réhabilitation du site indûment impacté par les travaux.


Merci.