Le scandale des n°surtaxés

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


 

Un opérateur vous démarche au téléphone. Il vous offre un abonnement intéressant, appels illimités vers des n° mobiles ou fixes. L’offre est alléchante. Vous acceptez l’offre. ERREUR ! Vous avez souscrit  sans connaître le détail des conditions.  On vous a dit ce que vous vouliez entendre, un prix bas. Vous a-t-on parlé des restrictions contenues dans cette offre ? NON !

Un jour viendra ou votre opérateur vous facturera des SMS+ surtaxés.  Il vous dira que vous avez appelé des n° courts ex :83040. Les 6 chiffres manquants sont des chiffres cachés donnant accès à des n° offrant des services spéciaux.  Vous contesterez. Votre opérateur affirmera le contraire. Il vous dira qu’il  n’y peut rien n’étant qu’une passerelle de facturation (!!, ??) Il facture pour le compte d’un tiers dont il protège l’anonymat (C’est illégal) Il finira par vous donnez le nom d’une société-écran qui elle-même vous en indiquera une autre basée en France, en Espagne, en Inde ( !!??),  des sociétés que vous ne connaissez pas. Vous finirez par apprendre et par comprendre que quelqu’un a pu vous appelez, que vous avez répondu et que le simple fait que vous ayez répondu a pu cacher un abonnement pris à votre insu lequel génère des facturations automatiques à la semaine ou au mois.

Vous refuserez de payer. Votre opérateur suspendra votre ligne et sur tout vous dénoncera auprès de Péritel. Un GIE qui regroupe tous les opérateurs aucun n’acceptera alors de vous abonner. Ils sont puissants et regroupés, nous sommes isolés.

Que peut-on faire ? Dénoncer systématiquement cette pratique aux journaux consuméristes, à la Direction de la concurrence et de la répression des fraudes. Chaque cas pris isolément relève du civil mais pris globalement ce genre d’arnaque relève des Pouvoirs Publics. Encore faut-il qu’ils soient informés.



N compte sur vous aujourd'hui

N A a besoin de votre aide pour sa pétition “Que choisir et les Pouvoirs Publics: Le scandale des n°surtaxés”. Rejoignez N et 107 signataires.