Pétition fermée
Adressée à Le STIF, l'autorité qui imagine, organise et finance les transports publics en Ile-de-France. STIF et 13 autres

Projet TZEN 2 (bus diesel entre Melun et Sénart d'un coût de 174M d'euros) : Retour à la concertation publique !

Le projet TZEN 2 part pourtant d'un bon sentiment

Il devrait réduire la part de la voiture, relier Melun à Sénart et développer les liaisons douces, tout en restructurant le réseau de transports en commun avec moins de pollution.

Mais si l'on étudie le dossier d'enquête publique (http://www.tzen2.com/le-dossier-denquete-publique/) en détails, on peut faire un inventaire à la Prévert de ses errances :

  •  Il y aura + de pollution après la mise en service, car ce seront des bus diesel de 18 mètres de long sur une voie dédiée. Le terme de "TZEN en site propre" est très marketing, mais très trompeur en réalité, il fait référence au fait que le bus roulera sur une voie où lui seul passera !!

 

  • Il y aura peu de pistes cyclables et le projet ne respecte pas l'obligation d'ajouter des pistes cyclables en cas de refonte de la voirie comme le stipule l’article L228-2 du code de l’environnement

 

  • Le plan de circulation de Melun, pourtant reconnu obsolète et saturé aux heures de pointe, restera inchangé, avec comme conséquences (liste non exhaustive) :

            ¤ on ne passera plus aux heures de pointe en voiture par St Aspais,

            ¤ deux voies en moins rue St Etienne,

            ¤ une voie en moins rue St Ambroise,

            ¤ deux voies en moins Avenue Thiers

            ¤ rue Dajot, en sens unique etc

 

  • D'ailleurs il n'est prévu "grâce au #TZEN" que 6% de voitures en moins.

 

  • Le coût de 10 Millions d'euros par km soit 174 millions au total est déjà exorbitant et pourtant sous-estimé, quid du coût de déviation des réseaux (eau, électricité, gaz, téléphone), de l'indemnisation des activités économiques situées sur le tracé pendant plus de 2 ans de travaux : des coûts tout simplement oubliés dans le dossier d'enquête publique. Des coûts s'évaluant en dizaines de millions d'euros supplémentaires, qui seront supportés inévitablement par les contribuables.

 

  • Comment la ville de Melun, déjà fortement endettée, va-t-elle financer le coût de réaménagement des places St Jean, Chapu et 3 horloges, et supporter en plus sa part de financement dans la refonte des aménagements municipaux tout le long du tracé ?

 

  • Les travaux, on sait quand ça commence, pas quand ça finit.... Les études de travaux dans Melun sont insuffisantes, comment va–t-on supporter les surcoûts, déboires , allongements de durée liés aux inévitables surprises que réserve le centre-ville historique de Melun : fouilles archéologiques, amiante dans les enrobés, caves, sources et nappes souterraines ?

 

  • 27000 voyageurs par jour, selon les concepteurs du projet, est-ce la réalité?

Le plus surprenant est bien la prévision surréaliste de fréquentation du TZEN 2 dès sa mise en service : 27000 voyageurs par jour, alors que le réseau Mélibus tout entier (17 lignes dans toute l'agglo Melun Val de Seine) a été fréquenté par 30000 voyageurs par jour en 2012, ces 17 lignes seront pourtant presque toutes maintenues et il faudra bien continuer de desservir les Hauts de Melun, de Schumann à l’Almont, Dammarie-les-lys, Le Mée sur Seine ou bien Vaux-le Pénil.

Le bus Citalien qui assure déjà la liaison Melun / Sénart à la fréquence d’un bus toutes les 30 min comptabiliserait actuellement 1000 voyageurs jour (données supposées…)!

Pourquoi des statistiques de fréquentation précises et récentes du réseau Melibus et du Citalien (400 voyageurs/ jour en 2008), sont-elles absentes de l'enquête publique ? Elles restent par ailleurs inaccessibles au public à ce jour ?

A-t-on eu peur de montrer que ce nombre surréaliste de 27000 voyageurs par jour, seul « pilier » de la soi-disant rentabilité du TZEN2, est complètement surévalué?

Alors, TZEN ...  ou pas ?

Plutôt que de s'entêter avec un projet mal étudié, mal ficelé, prématuré, coûteux et finalement inefficace, arrêtons les frais, pendant qu’il en est encore temps !

Revenons à la raison, reprenons une dose de bon sens, et de sagesse … Retournons à la base : la concertation publique !

Cette pétition a été remise à:
  • Le STIF, l'autorité qui imagine, organise et finance les transports publics en Ile-de-France.
    STIF
  • Présidente de la régionn Île-de-France
    Valérie Pécresse
  • Présidente de la région Île-de-France
    Valérie Pécresse
  • Présidente conseil régional ile de France et STIF
    Mme Valérie PECRESSE (Présidente conseil régional ile de France et STIF)
  • Préfet de Seine et Marne
    M. Jean Luc Marx
  • Président CAMVS
    M. Louis Vogel
  • Vice Président CAMVS chargé des transports
    M. Gilles Battail
  • Président Département 77
    M. Jean Jacques Barbaux
  • Conseiller Départemental Melun
    M. Denis Jullemier
  • Vice Président Département 77 chargé des transports
    M. Oneto
  • Maire de Melun
    M. Gérard Millet
  • Adjointe au maire de Melun chargée des transports
    Mme Patricia Astruc
  • Député
    M. Jean Claude Mignon
  • Vice Président Région Ile de France chargé des transports
    M. Stéphane Beaudet


Mouvement TZEN ... ou pas a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 440 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




Mouvement TZEN ... ou pas compte sur vous aujourd'hui

Mouvement TZEN ... ou pas a besoin de votre aide pour sa pétition “Projet TZEN 2 : Retour à la concertation publique !”. Rejoignez Mouvement TZEN ... ou pas et 439 signataires.