A baby deprived of her maternal family privée de sa famille maternelle: un bébé placé

A baby deprived of her maternal family privée de sa famille maternelle: un bébé placé

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !

Anne-Christine STUBY VINTALAS
Anne-Christine STUBY VINTALAS a signé la pétition

Urgent: this petition concerns first and foremost the future of an abusively placed child: thank you for your support.  To all those who are afraid or who do not want to show solidarity: think about it ... we have, we will have the society we deserve, these children (this case is far from unique, even in a country that protects human rights)  will be time bombs !

My granddaughter, today 10 months old, is deliberately "confiscated" by so-called child protection institutions and has been placed by the Service for the Protection of Minors:
in reality without the slightest justification other than the fragility of her mother, by playing on a situation of parental alienation which only developed contrary to the norm after the majority of my daughter, who was affected to the point that  she developed somatic disorders, had to stop working, and today suffers from disabling bipolarity.  She refuses dialogue and currently lives in a home.  It is easy to instrumentalize such a situation, moreover without the knowledge of the relatives concerned, the half-sister, the stepfather, and the mother.  My proposal to support this maternity as a grandmother, so that the baby is not placed and then adopted because of the situation of my eldest daughter, was followed only by icy silence and total withholding of information ( the existence of my granddaughter was not communicated to me, and I did not learn it by chance until three and a half months later).

NO TO THE STATE DIKTAT IN THE PRIVATE SPHERE.  AND THE PLACEMENT OF A CHILD FOR PRESUMED LUCRATIVE PURPOSES.

Freedom and priority consideration of the child's balance.  No to the repression of close victims of intrigue and alienation with impunity, to the active complicity of social, medico-pedagogical and psychiatric services.

Urgence Enfant : cette pétition concerne en première ligne le devenir de l'enfant abusivement placé : merci pour votre soutien.                                                                À tous ceux qui ont peur ou qui ne veulent pas faire preuve de solidarité: réfléchissez ... nous avons, nous aurons la société que nous méritons, ces enfants (ce cas est loin d'être unique, même dans un pays qui protège les droits de l'homme) seront des bombes à retardement !

Ma petite-fille de 10 mois est délibérément "confisquée" par les institutions dites de protection de l'enfance et a été placée par le Service de protection des mineurs :

en réalité sans la moindre justification autre que la fragilité de sa mère, en jouant sur une situation d'aliénation parentale qui ne s'est déployée contrairement à la norme qu'après la majorité de ma fille, laquelle a été affectée au point qu'elle a développé des troubles somatiques, dû arrêter de travailler, et souffre aujourd'hui de bipolarité invalidante. Elle refuse le dialogue et vit actuellement dans un foyer. Il est facile d'instrumentaliser une telle situation, de plus à l'insu des proches concernés, la demi-soeur, le beau-père, et la mère. A ma proposition de soutenir cette maternité comme grand-mère, afin que le bébé ne soit placé, puis adopté en raison de la situation de ma fille aînée, n'a succédé qu'un silence glacial et une rétention totale d'information (l'existence de ma petite-fille ne m'a pas été communiquée, et je ne l'ai apprise par hasard que trois mois et demi plus tard).

NON AU DIKTAT ETATIQUE DANS LA SPHERE PRIVEE. ET AU PLACEMENT D'ENFANT A DES FINS PRESUMEES LUCRATIVES.

Liberté et prise en compte prioritaire de l'équilibre de l'enfant. Non à la répression des proches victimes d'intrigues et d'aliénation dans l'impunité, à la complicité active de services sociaux, médico-pédagogiques, psychiatriques.