Le pouvoir d'achat des retraités est éclipsé.

0 a signé. Allez jusqu'à 15 000 !


Monsieur le Premier Ministre,

Pour les salariés, il est prévu dès le 1er janvier 2018 un premier gain de pouvoir d'achat et un second en octobre 2018.Pour les salariés toujours, l'augmentation de la CSG de 1,7 % va être compensée par cette diminution des charges salariales.

La compensation ne s'applique que sur une catégorie de revenus, celle des salariés et est étalée dans le temps.


Pour les retraités, il est prévu UNIQUEMENT l'augmentation de la CSG de 1,7 %, à partir de 1200 € de retraite mensuels.

Ce seuil est bien trop bas et pas du tout dans la réalité du pouvoir d'achat des retraités. Il est considéré qu'à partir de 1200 €, on est un retraité aisé. Pour mémoire, le seuil de pauvreté selon l'INSEE en 2015 se situe sous 1008 €.
Entre le seul de pauvreté et la retraite aisée, il y a donc 192 €.

Donc pour les retraités, pas de compensation. Avec 1200 €, une fois le loyer payé, les charges, les factures d'énergie, on n'y arrive pas. Encore faut-il en avoir l'expérience, nous sommes nombreux et nombreuses à la faire.


Les français refusent les réformes ? Bien sûr que oui, si c'est pour PERDRE du pouvoir d'achat. Bien sûr que oui, si c'est pour créer des INEGALITES supplémentaires. Ici, entre les salariés et les retraités.

 
Il est prévu une augmentation des pensions selon l'inflation. Laquelle ? Calculée à quel moment ? Celle qui arrange l'Etat (c'est à dire basse, pour ne pas augmenter les retraites) ou celle qui correspond à la réelle augmentation du coût de la vie pour nous tous ; car même s'il y a des baisses par moment, on ne les ressent pas au niveau du porte-monnaie, parce que tout est une question de calcul, d'algorithmes etc...)

L'INSEE a publié en janvier 2017 le taux de + 1,4 % sur un an.

En juillet 2017, elle est de 0,7 % par rapport à juillet 2016.


L'augmentation des pensions de retraite n'attendra certainement pas l'augmentation de la CSG. Donc les retraités sont perdants. Donc c'est inégalitaire.


Que les actifs voient leur travail rémunéré, tout à fait normal.Que les retraités soient lésés, alors qu'en leur temps, ils ont travaillé, eux aussi !!! Injuste.

 Nous souhaitons une régularisation égalitaire entre salariés et retraités.

Recevez, Monsieur le Premier Ministre, l'expression de tout notre respect.



Jocelyne compte sur vous aujourd'hui

Jocelyne LEDEZ a besoin de votre aide pour sa pétition “Premier Ministre: Retraités et pouvoir d'achat”. Rejoignez Jocelyne et 10 900 signataires.