EXIGEONS UNE GESTION DE L’EAU PAR LA RÉGIE PUBLIQUE EXISTANTE DANS LA MÉTROPOLE DE TOURS

EXIGEONS UNE GESTION DE L’EAU PAR LA RÉGIE PUBLIQUE EXISTANTE DANS LA MÉTROPOLE DE TOURS

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Association Eau-Touraine a lancé cette pétition adressée à Monsieur le Président de Tours Métropole Val de Loire

Cette pétition, lancée par l’association Eau-Touraine, est destinée aux Président, Vice-président(e)s et membres élu(e)s du conseil de TOURS-METROPOLE-VAL-DE-LOIRE

L’association Eau-Touraine agit depuis plusieurs années pour que l’eau soit gérée dans le cadre d’un service public, directement par les collectivités responsables et non par des sociétés privées dont un des objectifs est de rémunérer des actionnaires.
➔    De fait, il n’y a même plus de concurrence, la Société Véolia ayant racheté Suez.

ACTUELLEMENT, sur le territoire de TOURS MÉTROPOLE VAL DE LOIRE les modes de gestion de l’eau potable ont été repris tels qu’ils avaient été votés par les communes avant la création de la Métropole :

➢    Une Régie Métropolitaine pour l’Eau et l’Assainissement assure la distribution de l’eau pour les 200 000 habitants de la ville centre, Tours, et de 5 autres communes : Saint-Cyr-sur-Loire, Saint-Pierre-des-Corps, Saint-Avertin, La Membrolle, Saint-Genouph. Le montant des abonnements est assez faible et les tarifs sont harmonisés.

➢    Des Délégations de Service Public (DSP) consenties à VEOLIA pour les 100 000 habitants des autres communes. Les tarifs y sont disparates et les abonnements plus élevés.

La gestion écologique de l'eau est assurée par la régie publique qui distribue très majoritairement l’eau de la Loire (88%) et tire seulement 12 % de ses ressources dans la nappe du Cénomanien*, gravement menacée en Touraine.

VEOLIA, en DSP, distribue 62% de l’eau à partir de forages dans la nappe du Cénomanien et seulement 38 % à partir des eaux de surface ou peu profondes.

En 2022, les contrats de DSP de 6 communes : Ballan-Miré, Savonnières, Villandry, Druye, Rochecorbon, Parçay Meslay arrivent à échéance. Il est indispensable d’intégrer ces communes dans la Régie existante mais la Métropole s'apprête à voter la reconduction d'une DSP.

Une gestion publique pour tous permettra plus de cohérence dans les choix :

•         des projets, des travaux à venir, de la distribution et de l’interconnexion des réseaux,
•         des origines de l’eau, de la protection de la nappe profonde (Cénomanien),
•         de la qualité de l’eau au robinet, 
•         des tarifs (avec aspects sociaux) proposés…

De plus, cette gestion en Régie permettra la mise en place d’une « démocratie de l’eau » avec participation des usagers sur cette question essentielle à notre vie quotidienne.

L’ EAU :  UN BIEN COMMUN

L’ EAU, LA VIE : PAS DE PROFITS

*Cénomanien : eau souterraine profonde qui se reconstitue très lentement et dont le niveau a baissé de façon préoccupante au cours des dernières décennies. Relativement pure ( mais très calcaire ) l’eau issue du Cénomanien nécessite peu de traitements pour la rendre potable. Elle doit être préservée pour être disponible en cas de pollution accidentelle des eaux de surface.

Pétition lancée et soutenue par :

Association Eau-Touraine
Amboise Réinventons Demain
Ensemble à Druye
Savonnières en transition

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !