Adressée à Président du CNRS

Concours CNRS 2017 : la sociologie déclassée, l’autonomie scientifique remise en cause

0

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000.

[NB : Merci d'indiquer votre discipline et votre institution d'affiliation dans les cases "Ville" ou "Etat"]

La section 36 du CNRS regroupe une vingtaine de sociologues (2/3) et de juristes (1/3), élu·e·s et nommé·e·s pour cinq ans pour évaluer et classer par ordre de mérite scientifique les candidat·e·s au métier de chercheur·e en droit et en sociologie. En 2017, trois postes de « chargé·e·s de recherche 2ème classe » (le grade habituel d’entrée dans la fonction de chercheur·e) ont été mis au concours. Fin mars 2017, à l’issue de la procédure d’évaluation effectuée par la section 36 siégeant en formation de jury d’admissibilité, deux sociologues ont été classés premiers ex-æquo, deux autres occupant les 4ème et 5ème places, et deux juristes étant classées en 3ème et 6ème position.

A l’issue de cette phase d’admissibilité, les propositions de classement des sections ont été examinées par un jury d’admission réuni au niveau de l’INSHS. Ce jury relève des disciplines de sciences humaines et sociales dans leur ensemble et compte également du personnel administratif. À la surprise générale, le 6 juin 2017, ce jury d’admission est allé à l’encontre de la décision du jury d’admissibilité de la section 36 en remaniant de fond en comble la liste des candidats admissibles : sur les six candidats classés, les quatre sociologues ont été exclus, ce qui constitue une remise en cause sans précédent du travail du jury d’admissibilité.

Alors que l’un des trois postes mis au concours n’a pas été attribué par le jury d’admission, les sociologues n’ont pas seulement été déclassé·e·s mais littéralement effacé·e·s de la liste complémentaire, ce qui témoigne d’une véritable volonté de ne pas attribuer de poste à cette discipline. Sans la moindre explication, en une demi-journée, le jury d’admission s’est substitué au jury d’admissibilité et a remis en cause un travail collégial de plusieurs mois d’évaluation de plus de deux cents projets de recherche et dossiers de candidature, puis d’audition d’une cinquantaine de candidat·e·s.

Jamais un jury d’admission n’avait désavoué avec une telle ampleur le travail du jury d’admissibilité. Cette décision constitue :

- une atteinte grave et sans précédent à l’autonomie scientifique de la section, un déni de la légitimité de ses membres – et, du même coup de celle de l’ensemble de la communauté scientifique dont ils sont l’émanation –, et plus généralement du principe fondamental de l’évaluation par les pairs ;
- une attaque de la sociologie en tant que discipline scientifique ;
- un discrédit qui entache les concours d’entrée au CNRS ;
- un très mauvais signal envoyé aux candidat·e·s aux métiers de la recherche et de l’enseignement supérieur dans un contexte de raréfaction des postes et de précarisation croissante ;
- un préjudice inacceptable pour les deux candidats classés en rang « utile » puis exclus du concours, qui ont cru à la fin tant espérée de plusieurs années de précarité et ont vu leurs espoirs déçus par une décision incompréhensible.

Nous demandons donc à la direction du CNRS la révision de cette décision.

-------------------------------------

A serious attack against sociology

During this year’s recruiting procedure in sociology at the CNRS (the French National Center for Scientific Research), French sociology has suffered an unprecedented attack that should raise concern among all scholars, in France and abroad. All the candidates in sociology that were selected by the committee of the section 36 of the CNRS (sociology and law) were demoted by a bureaucratic authority, an unprecedented decision that has never been taken before in such proportions. As researchers and professors of social sciences, we want to state our astonishment about this brutal disregard of the core principles of peer evaluation and academic autonomy.

 The CNRS is the largest academic agency in France with more than 11 000 full-time researchers. It is composed of 11 institutes and 41 disciplinary sections. A central element of its vitality and legitimacy resides in its hiring procedures: the CNRS hires researchers after a long national competition held by the disciplinary sections, whose “admissibility committee” is composed of both elected and nominated members among scholars of different affiliations. It is a time-consuming procedure, both for candidates who have to present an assessment of their past accomplishments and a detailed research project, and for scholars who have to review them and audition the best candidates. This year, there were 3 junior researchers (CR2) positions in the section 36, for 212 candidates, a ratio that calls for a very careful and collective examination of the applications.

 After a five months procedure that included the audition of 58 candidates, the members of the admissibility committee of the section 36 established a list of 6 candidates ranked in order of scientific merit. The admission committee, an unelected authority mostly composed of scholars that are not sociologists, was then supposed to verify and confirm the result. But out of the six ranked candidates on the list of admissibility, the four sociologists have been literally excluded from the list of admission by the admission committee, which is unprecedented. Only the two jurists remain.


The admission committee largely overlooked the long work and the collegial decision of the admissibility committee. Beyond the prejudice against the ranked candidates, and the denial of the scientific legitimacy of the admissibility committee, it is a clear attack against sociology as a discipline. Sociologists are denied the possibility to foster scientific excellence, in favor of some non-academic criteria that have never been openly stated, such as the supposed ability to obtain external funding (from the European Union for instance).


As members of the international scientific community who have established strong, fruitful, and lasting collaborations with French sociologists and research centers, we want to publicly express our deep concern with the future of sociology at the CNRS and our vigorous dissatisfaction with this decision. We want to express our solidarity with both the ranked candidates and the admissibility committee. Considering this year’s recruiting procedure, the international scientific credibility of the CNRS is seriously put into question. We intend to defend our autonomy against all the current attacks against the social sciences.

------------------------------

Premiers signataires :

(la liste des signataires en ligne, actualisée tous les 4 jours, est disponible ici)

ASSOCIATION FRANÇAISE DE SOCIOLOGIE


ASSOCIATION DES SOCIOLOGUES ENSEIGNANT-E-S DU SUPÉRIEUR


ANCMSP - Association nationale des candidat-e-s aux métiers de la science politique

AFEP - Association Française d’Économie Politique


SNCS - SYNDICAT NATIONAL DES CHERCHEURS SCIENTIFIQUES

SNESUP-FSU

SUD-SOLIDAIRES LYON 2

Section SUD de l'EHESS

SSFA - Social Studies of Finance Association

Revue ACTES DE LA RECHERCHE EN SCIENCES SOCIALES

 

Revue GENÈSES

Revue GENRE, SEXUALITE, SOCIETES

Revue ECONOMIE APPLIQUEE

Revue SAVOIR/AGIR

Revue SOCIÉTÉS CONTEMPORAINES

REVUE FRANCAISE DE SOCIO-ECONOMIE

REVUE DE LA REGULATION

Revue TRACES

ABDELNOUR Sarah, MCF en sociologie, Université Paris 9 Dauphine, IRISSO
ANDRO Armelle, MCF en sociologie et démographie, Institut de Démographie de l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
ARNAUD Lionel, PU en sociologie, Université P.Sabatier/Sciences Po Toulouse, Laboratoire des Sciences Sociales du Politique
AVRIL Christelle, MCF en sociologie, EHESS
BAISNEE Olivier, MCF en science politique, Sciences Po Toulouse, Laboratoire des Sciences Sociales du Politique

BAJOS Nathalie, Directrice de recherches, INSERM
BAUDELOT Christian, professeur de sociologie, École Normale Supérieure Ulm
BAUVET Sébastien, docteur en sociologie, Université de Silésie à Katowice, Centre Maurice Halbwachs

BEAUD Stéphane, PU de sociologie, Université Paris Nanterre
BELORGEY Nicolas, CR, CNRS, laboratoire Sociétés, Acteurs, Gouvernements en Europe
BERNARD Lise, CR CNRS, Centre Maurice Halbwachs
BERTHAUTJérôme, MCF Université de Bourgogne, Unité de recherches Migrations et société

BETANCOURT Roland, School of Historical Studies, Institute for Advanced Study, Princeton
BIAGGI, Chloé, Doctorante en sociologie, École Normale Supérieure de Paris
BILAND Emilie, MCF en science politique, Université Rennes 2, Centre de recherche sur l'action politique en Europe
BLONDIAUX Loïc, PU en science politique, Université Paris 1, Centre Européen d'Etudes Sociologiques et de Science Politique
BLUM Alain Directeur de recherches, Institut National d'études démographiques et directeur d'études, Ecole des hautes études en sciences sociales
BOSVIEUX-ONYEKWELU Charles, Docteur en sociologie, ATER à l'Université de Lorraine, PRINTEMPS
BORY Anne, Universite Lille 1, Centre Lillois d'Etudes et de Recherches Sociologiques et Economiques
BROTHERTON David, professeur de sociologie au John Jay College of Criminal Justice, City University of New York.
BRUNO Isabelle, MCF en science politique, Université Lille 2, Centre d'Études et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales

BOUSSARD Valérie, PU en sociologie, Université Paris Nanterre, membre de la section 36 du CNRS
CADÉRON Adrien, Doctorant, Université de Nantes, Centre Nantais de Sociologie

CALHOUN Craig, President of The Berggruen Institute, Los Angeles
CARTRON Damien, Ingénieur de recherche CNRS, Centre Maurice Halbwachs
CHABERT Martin, Doctorant, Centre Maurice Halbwachs
CHAMBERLAND Line, Ph. D. sociologie, professeure à l'Université du Québec à Montréal
CHAUVEL Séverine, MCF en sociologie, Université de Créteil, Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche sur les Transformations des pratiques Educatives et des pratiques Sociales
CHAUVIN Sébastien, Professeur en sociologie, Université de Lausanne, Centre en Études de Genre
CARTIER Marie, MCF en sociologie, Université de Nantes, Directrice du Centre nantais de sociologie

CHARLE Christophe, PU d'histoire contemporaine, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, IHMC

CHATEAURAYNAUD Francis, sociologue, GSPR, EHESS
COLMELLERE Cynthia, MCF en sociologie, Centrale Supélec, Institutions et Dynamiques Historiques de l’Économie et de la Société
COLLOVALD Annie, PR-IUF, CENS Université de Nantes
COMBY Jean-Baptiste, maître de conférences en sociologie, Université Paris 2, CARISM / CENS
COTON Christel, maître de conférences en sociologie, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, CESSP-CSE
COMER Clémentine, doctorante, Centre de recherche sur l'action politique en Europe-Arènes, Université de Rennes 1
COULANGEON Philippe, DR CNRS, Observatoire sociologique du changement, Sciences Po
CORTINAS MUNOZ Joan, Post Doctorant, Centre Universitaire de Recherches Administratives et Politiques de Picardie
COS Rafaël, doctorant en science politique au CERAPS
CRESPY Cécile, PU en science politique, Laboratoire des Sciences Sociales du Politique, Sciences Po Toulouse
DARMON Muriel, Directrice de recherche CNRS, CESSP (CNRS, EHESS, Paris 1)

DARRAS Eric, professeur de science politique, Sciences Po Toulouse
DAVID Mary, Université de Nantes, Prag, doctorante en sociologie, CENS Centre nantais de sociologie UMR 6025
DEAUVIEAU Jérôme, professeur de sociologie, directeur du département de sciences sociales de l’École Normale Supérieure Ulm.
DEBAUCHE Alice, MCF en sociologie, Université de Strasbourg, laboratoire Sociétés, Acteurs, Gouvernements en Europe
DE LASSALE Marine, PU sociologie, Unistra
DENORD François, CR CNRS, Centre européen de sociologie et de science politique

DESCIMON Robert, Directeur d'Etudes à l'EHESS, membre associé au Centre de Recherches Historiques
D'HALLUIN Estelle, MCF Université de Nantes
DIDIER Emmanuel CR CNRS CMH
DIDRY Claude, CR CNRS, École Normale Supérieure Ulm, Centre Maurice Halbwachs
DJAMENT Géraldine, Géographe, Université de Strasbourg

DJUKIC Jean-Pierre, DR CNRS, Laboratoire de Chimie et Systémique OrganoMétalliques (LCSOM)
DETREZ Christine, professeure en sociologie à l’École Normale Supérieure Lyon, Centre Max Weber
DREYFUS Françoise, Professeur émérite de science politique, Université Paris 1
DUBOIS Vincent, Professeur en sociologie et science politique, Institut d’études politiques de l'Université de Strasbourg, laboratoire Sociétés, Acteurs, Gouvernements en Europe
DUVOUX Nicolas, PU de sociologie, Université Paris 8, Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris
ECKERT Henri, PU en sociologie, Université de Poitiers, Groupe de recherches sociologiques sur les sociétés contemporaines
FICHET Brigitte, chercheur associé à SAGE, Université de Strasbourg
FLORES Artemisa, ATER en sociologie, Université Paris-Sorbonne, CRESPPA-CSU
FOUBERT Caroline, Doctorante, EHESS, Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux
FRANCOIS Bastien, PU de science politique, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Centre européen de sociologie et de science politique

FRIES GUGGENHEIM Éric, MCF en Sciences Économiques, Université de Strasbourg


FRIOT Bernard, professeur émérite, Université Paris Nanterre, Institutions et Dynamiques Historiques de l'Économie et de la Société
GARCIA Afranio, MCF en anthropologie, École des hautes études en sciences sociales, Centre européen de sociologie et de science politique

GERSON Stéphane, Professor of French and French Studies, New York University
GODECHOT Olivier, DR CNRS, Observatoire sociale du changement, Sciences Po
GOJARD Séverine, DR INRA, Centre Maurice Halbwachs
GOLLAC Sibylle, CR CNRS, Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris
GUILBAUD Fabrice, MCF en sociologie, Université de Picardie Jules Verne, 2e Vice-Président du CNU 19 Sociologie-démographie, VP de la CP-CNU

HADJ BELGACEM Samir, Postdoctorant, Université de Nanterre Paris-Ouest, Sophiapol
HAJJAT Abdellali, MCF en science politique, Université Paris Nanterre, Institut des sciences sociales du politique
D'HALLUIN Estelle, MCF en sociologie, Université de Nantes Centre Nantais de Sociologie
HAVARD Jean-François, MCF en science politique, Université de Haute-Alsace (Mulhouse)
HAYAT Samuel, CR CNRS, Centre d'Études et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales
HEILBRON Johan, DR CNRS, Centre européen de sociologie et de science politique
HELY Matthieu, PU en sociologie, Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, Printemps (UMR CNRS 8085)
HENRY Odile, PU en sociologie, Université Paris 8, Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris
HEURTIN Jean-Philippe, PU de science politique, Université de Strasbourg, SAGE
HOCQUELET Mathieu, Postdoc, JFK Institute (Freie Universität Berlin), Centre Maurice Halbwachs
HOURCADE Renaud, CR CNRS, Arènes, Rennes
HURET Romain, directeur d'études à l'Ecole des Hautes études en sciences sociales, directeur du Centre d'études nord-américaines
HUGREE Cédric, CR CNRS, Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris
HUBE Nicolas, Maitre de conférences en science politique, CESSP, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
JACQUEMART Alban, MCF en science politique, Université Paris Dauphine, Institut de Recherche Interdisciplinaire en Sciences Sociales

JACQUES Christian, MCF, Université de Strasbourg, Faculté des Langues et Cultures étrangères
JEDLICKI Fanny, MCF en sociologie, Université du Havre
KACIAF Nicolas, MCF en science politique, Institut d'Etudes Politiques de Lille, Centre d'Études et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales

KASINITZ Philip, Professor of Sociology, Graduate Center, City University of New York
KIEFFER Annick, ingénieur de recherche CNRS retraitée, ancienne élue du SNTRS CGT au Comité National section sociologie démographie

KORNBLUM William, Professor Emeritus and Chair, Centre for Urban Research, Graduate Center, City University of New York


LAHIRE Bernard, professeur de sociologie à l'École Normale Supérieure Lyon, Centre Max Weber
LAMARCHE Karine, CR CNRS, Centre Nantais de Sociologie
LAURENS Sylvain, MCF en sociologie, École des Hautes Études en sciences sociales, Centre européen de sociologie et de science politique
LEBARON Frédéric, professeur de sociologie, École Normale Supérieure Cachan, Président de l'Association française de sociologie
LE BOURHIS Jean-Pierre, CR CNRS, Arènes

LE CROM Jean-Pierre , DR CNRS, Président de la section 36
LEHMANN Bernard, Maître de conférences Responsable des relations internationales UFR de sociologie, Université de Nantes
LEMERCIER Claire, DR CNRS, Centre de sociologie des organisations
LEONARD Thomas, docteur en science politique, Université Lille 2, Centre d'Études et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales
LE SAOUT Rémy, MCF en sociologie, Université de Nantes, Centre Nantais de Sociologie

LINHARDT Dominique, CR CNRS, PSL, EHESS, Institut Marcel Mauss
LOIRAND Gildas, Président de la société de sociologie du sport de langue française, MCF en sociologie, Université de Nantes, Centre nantais de sociologie
LOISON-LERUSTE Marion, MCF en sociologie, Université Paris 13.
LOMBA Cédric, DR CNRS en sociologie, Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris
LOZAC'H Valérie, PU en sociologie, Université de Strasbourg, laboratoire Sociétés, Acteurs, Gouvernement en Europe
LORDON Frédéric, DR CNRS, Centre européen de sociologie et de science politique
MARIOT Nicolas, DR CNRS, Centre européen de sociologie et de science politique
MARLIERE Eric, maître de conférences en sociologie, IUT B de Tourcoing, CeRIES
MARTIN Claude, DR CNRS, Arènes
MARTIN Olivier, PU en sociologie, Université Paris 5 Descartes, Centre de recherche sur les liens sociaux
MARTIN Pascal, Post-Doc, Centre européen de sociologie et de science politique
MARUANI Margaret, DR CNRS, Centre de recherche sur les liens sociaux, réseau Marché du travail et genre
MAUGER Gérard, DR émérite CNRS, Centre européen de sociologie et de science politique
MEDA Dominique, PU en sociologie, Université Paris Dauphine, Institut de Recherche Interdisciplinaire en Sciences Sociales
MEMMI Dominique, DR CNRS, Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris
MENGNEAU Juliette, Doctorante, Centre Nantais de Sociologie, Université de Nantes
MENOUX Thibaut, Agrégé préparateur au département de Sciences Sociales de l'École Normale Supérieure, chercheur associé au Centre européen de sociologie et de science politique
MERCKLE Pierre,MCF en sociologie, École Normale Supérieure Lyon, Centre Max Weber
MESCLON, Anna, doctorante, Université de Nantes, Centre Nantais de Sociologie

MICHON Sébastien, CR CNRS, laboratoire Sociétés, Acteurs, Gouvernements en Europe
MISCHI Julian, DR sociologie INRA
MOHAMMED Marwan, CR CNRS, Centre Maurice Halbwachs
MONCHATRE Sylvie, MCF en sociologie, Université de Strasbourg, laboratoire Sociétés, Acteurs, Gouvernements en Europe

MONFORT Patrick, secrétaire général du SNCS-FSU

MOREL Sylvie, docteure en sociologie, CENS
MOULÉVRIER Pascale, professeur en sociologie, Centre Nantais de Sociologie

MUEL DREYFUS Francine, directrice d'études à l'EHESS
NAZARETH Cyril, Doctorant au Centre Maurice Halbwachs
NAY Olivier, PU en science politique, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Centre européen de sociologie et de science politique
NEVEU Erik, Professeur de Science politique. ARENES-CNRS Membre élu de la section 40 CNRS
NOLLET Jérémie, MCF en science politique, Science-Po Toulouse
OLLION Etienne, CR CNRS, laboratoire Sociétés, Acteurs, Gouvernements en Europe
PAGIS Julie, CR CNRS, Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux

PAILLET Anne, MCF sociologie, UVSQ, Laboratoire Printemps

PASSARD Cédric, MCF en science politique, Sciences Po Lille
PAVIS Fabienne, MCF en sociologie, Université de Nantes, Centre Nantais de Sociologie
PENISSAT Etienne, CR CNRS, directeur adjoint du Centre d'Études et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales, co-responsable du comité de liaison SNCS de la section 40
PERDONCIN Anton, Agrégé préparateur, Département de Sciences Sociales de de l’École Normale Supérieure Ulm
PERRIN-HEREDIA Ana, CR CNRS, Centre Universitaire de Recherches Administratives et Politiques de Picardie
PERROT Adeline, Université de Nantes
PEUGNY Camille, MCF en sociologie, Université Paris 8, Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris
PLESSZ, Marie, Chargée de recherche, INRA

PIKETTY Thomas, Directeur d'études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) & École d’Économie de Paris/Paris School of Economics
PITTI Laure, MCF en sociologie, Université Paris 8, Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris
POULLAOUEC Tristan, MCF en sociologie, Université de Nantes, Centre Nantais de Sociologie, ancien membre élu de la section 36
PRETECEILLE Edmond, DR CNRS, Observatoire sociologique du changement

PRINA Franco, Professeur Ordinaire de Sociologie juridique et de la déviance, Université de Turin (Italie)
PROTEAU Laurence, maître de conférences en sociologie, Université Picardie Jules Verne, CESSP-CSE
PUDAL Bernard, Professeur émérite Science Politique, Université Paris Nanterre
PUDAL Romain CR CNRS CURAPP
POULY Marie-Pierre, MCF en sociologie, Université de Limoges, Groupe de recherches sociologiques sur les sociétés contemporaines
QUIJOUX Maxime, CR CNRS, laboratoire Professions, Institutions, Temporalités
RABOT Cécile, MCF, Université Paris Nanterre, CESSP
RAVET Hyacinthe, PU en sociologie et musicologie, Université Paris Sorbonne, Institut de recherche en musicologie
RENAHY Nicolas, DR en sociologie, INRA
RETIERE Jean-Noel, PU en sociologie, Université de Nantes, Centre nantais de sociologie
RICHARD Jean-Luc, maître de conférences en sociologie, Université de Rennes 1, CRAPE
ROGERS Susan Carol, Associate Professor of Anthropology, New York University
ROINSARD Nicolas, MCF en sociologie, Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand,
ROWELL Jay, DR CNRS, laboratoire Sociétés, Acteurs, Gouvernements en Europe

SAADA Emmanuelle, Professor of French and French Studies, Columbia University
SACCHETTO Devi, Professor of sociology, University of Padua, Italy
SAINT-MARTIN Arnaud, CR CNRS, laboratoire Professions, Institutions, Temporalités
SALLE Grégory, CR CNRS, Centre Lillois d'Etudes et de Recherches Sociologiques et Economiques, ancien membre du CoNRS (mandat 2012-2016).
SCHIJMAN, Emilia, Chargée de Recherche CNRS, Centre Maurice Halbwachs.

SCHOTTE Manuel, MCF en sociologie, Université de Lille 2, Centre d'Études et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales
SEVILLA Ariel, maître de conférences en sociologie, Université de Reims, CEREP
SEMBEL Nicolas, PU, ESPE d'Aix Marseille
SIMÉANT Johanna, professeure de science politique, École Normale Supérieure, Centre Maurice Halbwachs
SIMON Patrick, DR INED
SIMONET Maud, CR CNRS, Institutions et Dynamiques Historiques de l’Économie et de la Société
SINIGAGLIA Jérémy, maître de conférences en science politique, Université de Strasbourg, SAGE
SLIMANI Hassen, MCF en sociologie, Université de Nantes, Centre Nantais de Sociologie
SPIRE Alexis, DR CNRS, Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux
SORIGNET Pierre, Université de Lausanne
SOUANEF Karim, MCF en sociologie, Université Lille 2
STEINBERG Stephen, Distinguished Professor of Urban Studies, Queens College & Graduate Center, City University of New York

STEINMETZ George Charles Tilly Professor of Sociology, University of Michigan

STEVENS Hélène, MCF en sociologie, Université de Poitiers, Groupe de recherches sociologiques sur les sociétés contemporaines

SZUBA Mathilde, MCF en science politique, Institut d'études politiques de Lille

TORPEY, John, Presidential Professor of Sociology and History and Director, Ralph Bunche Institute for International Studies, City University of New York-Graduate Center
TICHIT Christine, démographe, sociologue, INRA
VAN ZANTEN Agnès, DR CNRS, Observatoire sociologique du changement
VIALLET-THEVENIN Scott Post doctorant à Sciences Po.
VIAUD Baptiste, MCF en sociologie, Université de Nantes, Centre Nantais de Sociologie
VIGUIER Frédéric, Clinical Assistant Professor of French Studies, New York University
VILLABA Bruno, Professeur de Science Politique, AgroParisTech, Centre d'Études et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales
VIDAL Dominique, PU en sociologie, Université Paris Diderot, Unité de recherches Migrations et société
WANG Simeng, CR CNRS, membre du CERMES3
WEBER Florence, professeur en sociologie et anthropologie à l’École Normale Supérieure Ulm.
WILLEMEZ Laurent, PU en sociologie, Université Versailles Saint-Quentin, laboratoire Professions, Institutions, Temporalités
WOKURI Pierre, Doctorant, Arènes
YON Karel, CR CNRS, Centre d'Études et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales.
ZALC Claire,DR CNRS, Institut d'histoire moderne et contemporaine

 

 

Cette pétition sera remise à:
  • Président du CNRS

    SNCS a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 3 285 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Sibylle compte sur vous aujourd'hui

    Sibylle GOLLAC a besoin de votre aide pour sa pétition “Président du CNRS: Concours CNRS 2017 : la sociologie déclassée, l’autonomie scientifique remise en cause”. Rejoignez Sibylle et 3 284 signataires.